Un 22 avril ; le 504PRTC à Liverpool

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Un 22 avril ; le 504PRTC à Liverpool

Message non lu par Gennaker »

Le 504 PRTC (504 PIR, 376th PFABC/307th AEB) décimé arrive à Liverpool le 22 avril 1944, en provenance d'Italie à bord du Capetown Castle après 142 jours de combat en Italie, dont deux mois dans la poche d'Anzio.
Les troopers émaciés quittent Naples le 10 avril. Sur Radio Berlin, Axis Sally (The Berlin Bitch) annonce que le 504th n'arrivera jamais en Angleterre, car les U Boot les attendent avant Gibraltar. L'ancien Liner converti en transport de troupes arrive pourtant sans encombre à Liverpool. Seul incident à déplorer, au moment d'accoster, tous les troopers se précipitent sur un seul bord du navire afin de regarder les filles sur les quais, et le bateau prend tellement de gîte qu'il manque de chavirer.

A bord, les troopers partagent le Liner avec les Irish and Coldstream Guards qui rejoignaient l'Angleterre après de nombreuses années de campagne. Ces troupes Britanniques offraient un visage tout en discipline et en netteté, leurs battledress repassés et sans tâche, par contraste avec les Paratroopers : "Nous ressemblions à une bande de pirates" raconte Carter, " Pratiquement chacun de nous portait une grosse moustache, et était vêtu de Olive drab ou de M42, avec tous un poignard ou un pistolet glissé en permanence dans la ceinture ou dans un holster d'épaule. Je suis sûr qu'aucune bande plus terrifiante n'a jamais voyagé à bord d'un navire britannique. Les Guardsmen nous regardaient avec étonnement et curiosité. Pour eux, la discipline était le maître mot à la guerre et en nous observant, ils ne parvenaient pas à en déceler une once. Lorsqu'ils nous en parlaient, ils recevaient invariablement ce genre de réponse : "Oui, oui, nous nous entendons parfaitement avec notre CO, Old Rube Tucker. C'est un de nos gars. S'il nous demande d'aller tuer des Krautshead, on y va et on les tue pour lui. Il nous dit de les tuer. Il ne nous dit pas comment. C'est un sacré rigolo dur à cuir mais il nous défend et on se bat comme des furieux pour lui. Yeah! on salue nos officiers parce qu'on est dans la pu..n d'armée, mais la plupart des officiers de la "Legion" s'en contrefoutent qu'on les salue ou pas. Discipline? bien sûr qu'on en a! plus qu'on en a besoin...."

Les survivants des combats de la poche d'Anzio s'intallent à Evington, près de Leicester, dans un village de tentes, près d'un golf. Les troopers sont au paradis après l'enfer de l'Afrique du Nord, la Sicile et l'Italie! Ross Carter, C/504, raconte l'arrivée dans "Jolly Ole England"
"Quand les anglaises de Leicester et des patelins environnants ont appris qu'un e unité d'élite de l'armée américaine était dans les parages, et qu'on avait pas embrassé une fille de langue anglaise depuis 1943, elles nous sont tombées dessus que les sauterelles du Dakota sur un carré de gazon en pleine sécheresse. Les petites chéries aux joues roses ont envahi le périmètre de notre camp à pieds, en poney, à vélo ou en taxi, escaladant les clôtures pour tenter de nos apercevoir. la garde autour des clôtures a dû être doublée pour nous empêcher d'escalader les barbelés et de foutre le camp avant même que des Class A nous aient été distribuées. on bavait, on grattait le sol et on secouait les clôtures comme des fous!"

Général James M. Gavin est à Londres depuis décembre 43, en tant qu'Airborne advisor pour l'élaboration du plan Neptune, en compagnie de Bill Lee, CO de la 101st. Il accueille en avril 44 Tucker à Leicester, bien décidé à intégrer le 504th dans l'assaut sur la Normandie… Notez le tissu cousu qui couvre le SS sur Tucker ; "secret move" qui n'avait pas échappé à Axis Sally
Image


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité