Encyclopédie de l'Ordre Nouveau volume 6

Vous souhaitez partager des informations concernant la seconde guerre mondiale en général ou informer les membres d'événements commémoratifs particuliers, cet espace est fait pour vous.
encyclo-collab
Messages : 2
Enregistré le : 09 oct., 16:21

Encyclopédie de l'Ordre Nouveau volume 6

Message non lu par encyclo-collab » 16 avr., 12:18

Le Volume 6 de « Encyclopédie de l'Ordre Nouveau – Histoire du SOL, de la Milice Française & des mouvements de la Collaboration », par Grégory Bouysse, est enfin disponible !
Dans ce volume 6 est étudié de manière exhaustive le Lot-et-Garonne (ainsi que la partie non-occupée de la Gironde, qui y est rattachée), mais aussi un certain nombre de profils ayant officié dans d'autres départements ou des chefs d'importance nationale dépendant du Secrétariat Général, à Vichy ou en Limousin.
Fruit de sept mois de recherches et de travail, ce livre devrait ravir les passionés d'histoire locale et nationale, avec 242 biographies (dont près de 50% ont servi sous l'uniforme allemand) sur 268 pages ! Le volume le plus important à ce jour !
Le Lot-et-Garonne fut clairement l'une des places fortes du SOL et de la Milice dans la région de Toulouse (9 départements). Avec près de 800 adhérents pour la période (dont plus de 250 passés par la Franc-Garde permanente), son activité de recrutement et de propagande, ainsi que son action sur le terrain fut intense et acharnée, notamment si on la compare avec d'autres départements de la région.
Pour preuve du sérieux de son encadrement, plusieurs chefs locaux seront appelés à des responsabilités départementales voire nationales au sein de la Milice. Bon nombre de miliciens serviront à la fin de la guerre dans la division « Charlemagne », donnant à la formation une dizaine d'officiers et un grand nombre de sous-officiers.

Le livre est disponible au lien suivant : http://www.lulu.com/shop/gr%C3%A9gory-b ... 99239.html

L'auteur reste disponible est prêt à aider d'éventuels chercheurs, amateurs et descendants à l'adresse e-mail suivante : encyclo-collaboration@hotmail.com

Retrouvez le nouveau site officiel de l'auteur à cette adresse, appelé à remplacer la page facebook :
http://encyclopedie-ordre-nouveau.e-monsite.com/

PS : retrouvez plusieurs ouvrages de l'auteur (3 en tout) en libre téléchargement, ici :
http://www.freepdf.info/index.php?post/ ... u-Volume-1



encyclo-collab
Messages : 2
Enregistré le : 09 oct., 16:21

Re: Encyclopédie de l'Ordre Nouveau volume 6

Message non lu par encyclo-collab » 16 avr., 12:21

En rapport direct avec la Bataille de Normandie, voici la biographie de Jean PANZANI , sous-préfet à Mortain durant l'été 1944.
En exclusivité pour ce forum :] (bio tirée du volume 6 ci dessus) :

Jean PANZANI

Sous-Préfet (Mortain - Manche)
Délégué régional de la LVF (Lot-et-Garonne / Gers / Dordogne), membre du PPF


Jean Panzani est né le 8 février 1889 à Porto Vecchio (département de la Corse). Engagé volontaire en 1906. Ancien de 14-18, titulaire de la Médaille militaire, Croix de guerre avec huit citations et Chevalier de la Légion d'honneur, avec le grade de capitaine. Entre à la SNCF en 1919. Il est élu maire d'Omonville-la-Rogue (Manche) en 1935. Mobilisé en septembre 1939, au service des autos de la Défense passive de la Seine. Il quitte Paris pour Limoges le 13 juin 1940, avant l'arrivée des allemands. Revenu à Paris en octobre, la préfecture refuse de le reprendre.
Sans situation, il entre en contact avec les dirigeants de la LVF à Paris. Il arrive à Agen le 6 janvier 1942 pour organiser le recrutement de la LVF au niveau des départements du Lot-et-Garonne, Dordogne et Gers, avec la fonction de délégué régional1. Il était aussi membre du PPF. Quitte ce poste probablement fin mai 19422.
Il part habiter Paris, et est convoqué à la préfecture de Paris, et est condamné à vingt-neuf mois de prison (le 15 juin 1942) pour le vol commis à la SNCF en 1936. Libéré en mars 1944 au plus tard, il revient dans sa région d'origine, à Mortain, où il travaille comme délégué administratif à la sous-préfecture. Il déploie alors une intense activité collaborationniste3. De juin à août 1944, il est sous-préfet de Mortain, dans la Manche4. Il acceuille Doriot et Beugras dans la ville, lors de leur visite sur le front normand.
Arrêté le 9 juillet 1945 à Paris (il travaillait dans une entreprise de transports). Condamné à un an de prison et la dégradation nationale à vie par la Cour de justice d'Agen, le 3 janvier 19465. A sa libération, il voyage en Afrique du nord et en Amérique du sud, avant de se fixer à Lisbonne. Jugé par contumace par la Cour de justice de la Seine en 1948, et condamné à la perpétuité, puis condamné à mort par cette même Cour en 1950.
Bien qu'il ait bénéficier des amnisties des années 1950, Panzani ne rentre pas en France, et meurt en exil à Lisbonne le 4 juillet 1980.

1 Il semble avoir manifesté des sentiments anti-allemands jusqu'en 1942, et surtout avait peur que la Corse ne passe sous la tutelle italienne.
2 Un document daté du 8 septembre 1942 semble le mentionner encore en poste (douteux). Les témoignages de ceux qui l'ont connu semble bien confirmer mai-juin 1942.
3 Dresse des listes de suspects, pointe du doigt les déficiences de la gendarmerie... Il était surnommé « Pan-pan » par la population !
4 Ou au moins faisant fonction de sous-préfet...
En juillet 1944, Panzani est mêlé à l’arrestation de François Bideau, chiffonnier de son état, qui sera assassiné par trois membres du PPF, sur ordre de Panzani.
5 Il semble qu'il ait été jugé par la Cour de justice d'Avranches en décembre 1945, et acquitté faute de preuves.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales autour de la seconde guerre mondiale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités