bombardement de auschwitz

Vous souhaitez partager des informations concernant la seconde guerre mondiale en général ou informer les membres d'événements commémoratifs particuliers, cet espace est fait pour vous.
mikou
Messages : 186
Enregistré le : 11 nov., 00:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par mikou » 02 déc., 18:57

bonjours,

je viens de lire dans une revus "histoire" que les américains qui étaient au courant des activités des allemands à auschwitz avais prévus de bombarder les vois ferrées l'y conduisant. Or, ils ne l'on pas fais !

ma question : POURQUOI ??



private Vini
Messages : 178
Enregistré le : 15 oct., 23:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par private Vini » 02 déc., 19:26

Je suis désolé et je m'excuse auprès de tout le monde
mais ça me démange alors je me lance :

Comme le dit Orangina Rouge : (mais pourquoi est-il si méchant???)

" PAAAAARRRRCCCEEEEQUUUUUEEE !!!!"



mikou
Messages : 186
Enregistré le : 11 nov., 00:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par mikou » 02 déc., 21:47

non mais sérieusement, pourquoi les américains ne l'ont pas fait ? alors qu'ils faisaient des raides sur le coeur de l'allemagne !



Avatar du membre
Yhard
Messages : 22
Enregistré le : 11 nov., 00:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par Yhard » 02 déc., 22:05

Peut etre que c'était hors du rayon d'action des bombardiers mais cela dépend à quelle époque de la guerre ils l'ont appris



toytoy
Messages : 43
Enregistré le : 11 nov., 00:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par toytoy » 02 déc., 22:20

si quelqu'un le savait, on le saurait je pense. Pour ma part ce serait la peur de tuer des civils ou d'accentuer la répression nazis sur la population juive. On ne le saura peut être jamais...



Avatar du membre
matteo69
Messages : 170
Enregistré le : 05 août, 23:00
Localisation : lyon

bombardement de auschwitz

Message non lu par matteo69 » 02 déc., 22:42

les américains le savaient depuis le début sans trop y croire , car il y'a tojours eu des personnnes qui se sont évadés de ces camps.

ensuite en 1937 la croix rouge suisse est déjà allé voir l état des lieux dans les camps de concentrations, ils sont résumé ces lieux comme " propre pour y habiter " ,,, enfin une collaboration avec les nazi pour éviter de se faire éliminer , d'ailleurs les visites se faisaient régulierement à cause de tout les traités entre la croix rouge et je ne sais quel machin de l époque pour le respect des drois de l'homme ..



mikou
Messages : 186
Enregistré le : 11 nov., 00:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par mikou » 03 déc., 13:46

[quote=toytoy]si quelqu'un le savait, on le saurait je pense. Pour ma part ce serait la peur de tuer des civils ou d'accentuer la répression nazis sur la population juive. On ne le saura peut être jamais...[/quote]

c'est vrai mais les bombardiers tuaient bien de civils pendant la bataille de normandie ou même avant ! Image



Avatar du membre
Lipton
Messages : 3515
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

bombardement de auschwitz

Message non lu par Lipton » 03 déc., 14:53

Je pense que c'est surtout parce que les alliés pensaient qu'il s'agissait plutôt d'un camp d'internement et d'un camp de travail pour prisonniers et discidents au régime qu'un camp d'extermination...
A+.


Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".

Avatar du membre
loadplan
Messages : 3690
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

bombardement de auschwitz

Message non lu par loadplan » 03 déc., 16:38

Si Londres et Washington ne sont évidemment pas tenus informés de l?élaboration de « la solution finale de la question juive », fin janvier 1942, les autorités alliées imaginent bien, à l?époque, que les rafles et les déportations n?ont pas pour vocation d?assurer le bonheur des populations concernées, mais de nourrir la machine de guerre nazie. Nombre de témoins, historiens, philosophes, au-dessus de tout soupçon d?antisémitisme ou de cynisme, comme le moraliste et résistant Raymond Aron, expliquent notamment qu?ils n?ont pas su interpréter la signification des informations qu?ils recevaient et qu?on n?imagine pas l?inimaginable. Pourtant, dès juin 1942, le gouvernement polonais en exil à Londres, informé par la résistance intérieure, adresse aux alliés le message que « l?extermination de la population juive prend des proportions incroyables ».
On sait aujourd?hui avec certitude que la préoccupation est remontée jusqu?au plus haut niveau. Le sujet a été évoqué entre le Premier ministre britannique Winston Churchill et son ministre des Affaires étrangères Anthony Eden, et que le premier a suggéré de faire appel à l?Armée Rouge. On sait également que le secrétaire d?Etat adjoint américain à la Guerre John J. McCloy a été plusieurs fois sollicité et qu?il a invariablement répondu qu?en dépit de la sensibilité des alliés au problème, l?aviation ne disposait pas des bombardiers nécessaires. « Une telle opération ne pourrait être exécutée qu?au prix du détournement d?un important soutien aérien essentiel pour le succès de nos forces actuellement engagées ailleurs dans des opérations décisives et serait de toute façon d?une efficacité si douteuse qu?elle ne justifierait pas l?utilisation de nos ressources », déclarait notamment M. McCloy.
Outre ces considérations technique et humaine, les adversaires du projet font notamment valoir que l?option de bombarder Auschwitz-Birkenau n?aurait pas eu d?effet déterminant sur le processus d?extermination mis en branle par les nazis en raison des énormes moyens consacrés à l?entreprise. L?historien André Kaspi estiment qu?il n?aurait guère fallu plus de deux jours aux Allemands pour réparer les dégâts infligés à leur dispositif et que les alliés auraient alors entamé un combat incessant « et sans doute dispersé des moyens, indispensables pour la victoire sur l?ennemi ». C?est cette thèse-là qu?auraient privilégiée Churchill et Roosevelt, tandis qu?à l?est l?Armée Rouge resserrait sont étau sur la Pologne. En effet, au moment de prendre la décision, les alliés, y compris les Soviétiques qui finalement délivreront le camp le 27 janvier, mènent plusieurs offensives, sur tous les fronts, qu?ils envisagent victorieuses à court terme.


Loadplan Voyage en
Image

StorM
Messages : 38
Enregistré le : 17 août, 23:00

bombardement de auschwitz

Message non lu par StorM » 20 août, 13:27

Désolé de déterrer un vieux topic, je viens de tomber dessus.

J'ajouterai que Churchill a bien donné l'ordre de bombarder Auschwitz, mais que cet ordre s'est perdu dans l'administration militaire anglaise.

Les Alliés savaient ce qui se passait dans ces camps, mais n'ont pas voulu les bombarder, voici pourquoi :

- bombarder les voies ferrées conduisant aux camps n'aurait servi à rien, les dégâts auraient été réparable en deux ou trois jours, il aurait fallu répéter le processus indéfiniment.

- pour le bombardement du camp, il est évident que les crématoires et les chambres à gaz auraient été les cibles privilégiées. Problème, ces cibles bien spécifiques et petites auraient été difficiles à atteindre. On peut se poser la question d'un raid massif avec "Carpet Bombing" à l'américaine. Les SS avaient des abris pour les bombardements, les déportés restaient dehors livrés à découvert. Non seulement le tapis de bombe n'aurait probablement pas atteint sa cible car très imprécis malgré le nombre de projectiles, mais il aurait fait un carnage de déportés sans tuer le moindre SS à peu de choses près.

- dans les deux cas, les bombardiers n'auraient pu être escortés faute de chasseurs disposant d'un rayon d'action suffisant, à une époque où la Luftwaffe était encore puissante bien que sur la défensive, et cela aurait occasionné des pertes énormes dans les rangs alliés pour un résultat nul si ce n'est catastrophique pour sauver les déportés.
Je vous rappelle que près de 3000 pilotes alliés ont été tués pendant les bombardements des champs pétrolifères de Ploestii en Roumanie.

- de plus, comme l'a dit Lipton, le système concentrationnaire coûtait la peau des fesses aux nazis, et de l'argent consacré à ça, c'était de l'argent en moins pour construire des Tigres et des Focke-Wulfs.

- enfin, comme l'a dit Lipton, les offensives en cours à l'époque mobilisaient des moyens considérables.

Conclusion : pour sauver le maximum de déportés, il ne fallait pas bombarder les camps, mais gagner la guerre aussi vite que possible,aussi horrible que ça puisse paraitre.




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales autour de la seconde guerre mondiale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité