Les mascottes pendant la Seconde Guerre mondiale

Vous souhaitez partager des informations concernant la seconde guerre mondiale en général ou informer les membres d'événements commémoratifs particuliers, cet espace est fait pour vous.
Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Les mascottes pendant la Seconde Guerre mondiale

Message non lu par Gennaker » 09 déc., 11:55

Beaucoup de mascottes chez les paratroopers :
On connait ainsi la lionne du 517th (qui avait à moitié scalpé le CO du 2nd battalion Billy Boyle), le chien Geronimo du 507th PIR, la chèvre Geronimo du 501st Pir (Viré par Howard Johnson car elle a refusé de sauter!!), jumpin' Jimmy, le cochon d'Inde de 2/507 et Herman la chèvre du S-2 507,Furlough, le teckel du 551st, ou les tentatives d'apprivoisement d'un ours au 506th PIR....
voici le master sergeant Max, bull dog bon teint et paratrooper qualifié avec 5 sauts au sein du 505 PIR. Max appartenait au Major james Gray, CO du 2/505 en Af Nord (viré par Gavin et remplacé par Alexander...)
En vrai paratrooper, Max ne se voyait pas d'adversaire à sa taille. Il s'en est ainsi pris un beau jour à un camion 6X6... et a fini à l'hôpîtal. Sa carrière de parachutiste derrière lui suite à ses blessures, Max s'est vu promu au grade de Master Sergeant, avec le droit d'aboyer au Q des jeunes recrues...
Image



Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Les mascottes pendant la Seconde Guerre mondiale

Message non lu par Gennaker » 26 janv., 11:00

Une nuit, au retour dune course d'orientation d'entrainement, Major Boyle remarqua un attroupement autour de la réserve de la Compagnie B; Il s'approcha en jouant des coudes et trouva le Supply Sergeant de Company B perché sur un comptoir. Un lionceau plutôt costaud était allongé gentiment sur le sol. Il apparaissait que le capitaine Eldia Haire avait décidé que sa compagnie B avait besoin d'une mascotte, et avait convaincu le zoo de St Louis de lui envoyer un lionceau dans le cadre de l'effort de guerre. Bien que jeune, le lionceau était déjà fort et potentielemnt dangereux. L'attroupement fut dispersé. Le lionceau, enfermé, dans un baraquement, commença à méthodiquement réduire en plume des piles d'oreillers et de matelas. Le Colonel Walsh eut vent de l'affaire mais hésita à prendre des mesures. Le félin pouvait en effet avoir un effet positif sur le moral, même s'il lui aurait été difficile de s'expliquer aux autorités si d'aventure quelqu'un était blessé par l'animal. Durant plusieurs semaines, des hommes de la compagnie B furent observés se promenant, ou se faisant promener par le lion au bout d'une très longue chaine. Quelques semaines plus tard, la "Prop Blast party" de la compagnie fut organisée. Alors que les festivités se déroulaient, Major Boyle s'aperçut que les réserves d'alcool diminuaient. Il partit vers une boite située en dehors du camp, le "Hi Dee Ho " Club. Plusieurs officiers le rejoignirent, y compris Ike Walton. Tous s'empilèrent dans la vieille Ford de William Boyle. Walton n'avait jamais vu le lion, et à sa demande, on se dirigea vers la Compagnie B. Le colonel Walton décida alors que ce serait une fameuse idée d'emmener le lion à la "Prop Blast Party". Personne n'allait contredire sur ce point le XO du régiment. Ils s'employèrent donc à pousser sur le siège arrière le gros félin. Mais les gros chats n'aiment pas être brutalement réveillé au milieu de la nuit. Ils n'apprécient en outre guère les automobiles. Le lionceau désigna Boyle comme le chef des emmerdeurs, et lui balança une volée de coups de pattes. il fallut recourir à une aide médicale. Le major Boyle se présenta le lendemain matin sur le pas de tir ressemblant à une sultan arabe, la tête entouré d'un impressionnat bandage, avec le casque en équilibre par dessus. Le colonel Walsh lui jeta un regard inquisiteur ;
"Que vous est il arrivé?"
"Sir, le lion a voulu jouer avec moi la nuit dernière."
Image
Ce fut la fin de l'épisode pour Walsh : "J'ai réussi à me débarrasser de la sale bête en convaincant Jupe Lindsey qu'il lui fallait absolument une mascotte"... le lion partit aussitôt rejoindre le 515th PIR à Benning.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales autour de la seconde guerre mondiale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités