Grouping Bernard L Olliff 29th Infantry Division (WIA en Normandie)

Vous souhaitez partager des informations concernant la seconde guerre mondiale en général ou informer les membres d'événements commémoratifs particuliers, cet espace est fait pour vous.
mika5127
Messages : 21
Enregistré le : 09 mars, 23:31
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Grouping Bernard L Olliff 29th Infantry Division (WIA en Normandie)

Message non lu par mika5127 » 08 mai, 12:59

Re bonjour,

Voici un deuxième grouping que je vous présentes ;)

Bernard L Olliff - 175th Infantry Regiment - 29th Infantry Division (WIA en Normandie)

Image

Ce grouping de trois lettres a été écrit par le Pfc Bernard L Olliff.
Bernard Olliff est né le 26 Février 1924 à Candler dans l’Etat de Georgie. Son père était Harvey et sa mère Mabrey Olliff. Il avait deux sœurs (Grace et Annette) ainsi que deux frères (Herman et Billie). Il se maria le 8 Novembre 1941 à Myrthe Bird Olliff avec qui il aura une fille (Susan Olliff King).

Bernard s’est engagé dans l’armée le 20 Février 1943 à l’âge de 19 ans sous le matricule 34761271.

Il servira tout au long de la guerre avant d’être blessé en Juillet 1944 dans le 2nd Battalion - Company H - 175th Infantry Regiment - 29th Infantry Division puis il servira par la suite dans la Company K du 156th Infantry Regiment.
Les lettres ont été écrites de Avril 1944 jusqu’en Septembre 1944 et une lettre du ministère de la guerre pour informer l’épouse de Bernard de la récupération de sont mari.

Image

La lettre la plus intéressante du grouping est une lettre écrit à l’hôpital. Elle a été écrite le 13 Aout 1944 à peine 1 mois après ces blessures.
Voici en détail le parcours de Bernard tout au long de la guerre :

- Le 7 Juin 1944, à D+1, le 175th Infantry Regiment débarqua sur Omaha Beach à partir de 12h30. Certains landing craft de la Company F et de la Company L ont été détruit par des mines sous-marines se trouvant sur la plage et sont arrivés sous le feu des mitrailleuses lors de leur approche sur la plage. Le 1er et 2nd Battalion débarquèrent côte à côte à environ 1 kilomètre à l’Est de Vierville-sur-Mer. Quatre heures plus tard, le reste du regiment débarqua à 1 kilomètre à l’Est de Saint-Laurent-sur-Mer. Une fois débarqué, les bataillons se sont déplacés à l’intérieur des terres en direction de Vierville, rencontrant occasionnellement des tirs de mortiers et de mitrailleuse. Le 1er, 2nd et 3ème Battalion, se dirigèrent vers le village de Gruchy.

- Le 8 Juin, à 18h00, le 2nd Battalion attaqua avec le 1er Battalion à Cardonville pour réduire un autre point important, la station radar, fermement défendu. Aidé par le feu du croiseur Glasgow, le 2nd Battalion, malgré une lourde résistance de plusieurs mitrailleuses, mortiers et canons de 88 captura la position.

- Le 9 Juin à 10h05, le Regiment se dirigea vers le village de Lison. L’ordre de la marche sera le 3ème Battalion, le Regimental Headquarters Company, le 1er Battalion et le 2nd Battalion. La colonne passera près de La Madeleine et Le Pont-Bénard. Ils rencontreront des éléments du 352nd Field Artillery.

- La période allant du 9 Juin (18h00) au 10 Juin (minuit) servira à consolider les positions de défense autour de Lison.

- La nuit du 11 Juin, le Major Miller, Executive Officer du 1er Battalion sera en charge d’une force ayant pour mission de traverser la Vire en attaquant Montmartin-en-Graignes et en sécurisant la Vire et le canal Taute des unités panzer.

- Le 14 Juin, le Division Commander ordonna au groupe de se retirer de la Vire pour rejoindre le Regiment. Une nouvelle attaque de la division sera programmée, l’objectif : Saint-Lô. Une attaque coordonnée avec la 30th Infantry Division sera mise en place. Le 1er Battalion en attaque, le 3ème Battalion et le 2nd Battalion à l’arrière.

- A 8h00, le 16 Juin, la division déclencha une attaque vers Saint-Lô avec le 175th IR comme fer de lance et son 1er Bataillon en tête sous le commandement du Lieutenant-Colonel Roger S Whiteford. Il avança de presque six kilomètres le premier jour, plus que la moitié de la distance le séparant de Saint-Lô. A 7h30, le 17 Juin, le 175th IR continua l’attaque face à une plus vive résistance de l’ennemi. Dès la tombée de la nuit, le 1er Bataillon du Lt-Col Whiteford s’empara de la Cote 108, un objectif intermédiaire d’une importance capitale et continua plus au sud pour prendre position à un kilomètre à l’Ouest de Villiers-Fossard.

- A 8h20, le 18 Juin, l’ennemi déclencha un très violent tir de barrage d’artillerie suivi d’une contre-attaque en direction du 1er Bataillon. L’ennemi étant beaucoup plus nombreux, les hommes de Whiteford défendirent leurs positions d’arrache-pied, presque cernés, manquants de munitions et sans contact avec le 224th Bataillon d’artillerie de campagne, leur unité d’artillerie d’appui. Le Bataillon résista pendant plus de douze heures de combats à bout portant. Au plus fort de la bataille, l’ennemi invita les américains à se rendre mais Whiteford, blessé, rejeta brusquement cette offre.

- Entre la fin Juin et la première semaine de Juillet, tous les bataillons de la 29th Infantry Division purent enfin se reposer quelques jours.

- Le 11 Juillet, le 175th Infantry Regiment se trouvait en arrière aux alentours du bois de Bretel.

- Le 12 Juillet, le 2/175th Infantry Regiment sera mis en route tout comme beaucoup de régiments de la 29th Infantry Division vers Saint-Lô. Il passera près de Saint-André-de-l’Epine et se trouvera juste derrière le 2/116th Infantry Regiment au niveau de la crête de Martinville et reçurent une pluie d’obus qui entrainèrent de nombreuses partes.

- Bernard sera blessé le 13 Juillet 1944 par des shrapnels alors qu’il se trouvait près de la crête de Martinville.


Voici le télégramme reçu par sa femme Myrthe annonçant sa blessure au combat ainsi qu’un article dans un journal local d’époque :

Image

Bernard Olliff sera envoyé, après sa blessure et plusieurs mois d’hospitalisation en Angleterre, à la Company K du 156th Infantry Regiment avec lequel il servira jusqu’à la fin de la guerre en 1945.
Il sera médaillé de la Bronze Star Medal et de la Purple Heart pour sa blessure.

Bernard travaillera après la guerre et jusqu’en 1986 pour l’Orlando Sentinel.
Il décèdera à l’âge de 83 ans le 19 Mai 2007 et repose désormais au Greenwood Cemetery à Orange County en Floride.

Image

Source: http://memoire1944.canalblog.com/



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales autour de la seconde guerre mondiale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité