Les "Malgré-nous" : une terrible injustice !

Vous souhaitez partager des informations concernant la seconde guerre mondiale en général ou informer les membres d'événements commémoratifs particuliers, cet espace est fait pour vous.
Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Yuri67 » 23 mars, 15:26

Et pourtant... Nicolas Gambs, l?un des 30.000 ?Malgré-Nous? lorrains, a raconté sa ?libération? très particulière. En décembre 1944, il se cachait depuis un an, après avoir déserté la Wehrmacht. Dans Rimling, son village du Bitcherland, à quelques centaines de mètres de la frontière allemande, les insoumis et les déserteurs étaient si nombreux à guetter l?arrivée des Américains que toutes les granges en restaient fébriles. On rêvait chaque nuit, d?une ferme à l?autre, en imaginant le ronflement de la première jeep, en haut du virage.

L?engin déboucha enfin et une quarantaine de ?Malgré-Nous? convergèrent en même temps sur la route... Dégringolant des échelles, ou se laissant glisser le long des meules, ces jeunes qui avaient, depuis tant de nuits, rasé les murs comme des renards, couraient soudain vers la vie, stupéfaits de se découvrir en si grand nombre, même si, à la barbe des Allemands, leur présence autour du village était un secret de Polichinelle. Ils arrivaient parfois les sabots à la main, pour débouler plus vite. Quelques heures plus tard, une fois passée l'effervecence, tous ces revenants trop naïfs s?était retrouvés alignés contre un mur, avec une mitraillette en guise d'accueil.

Les insoumis, c?est-à-dire ceux qui n?avaient jamais répondu à l?incorporation, avaient été relâchés sans trop d?explication, du bout des lèvres. C?était déjà beaucoup demander à des caporaux du Kansas. Mais les déserteurs, c?est-à-dire les incorporés de force qui s?étaient enfuis du front russe, ou à l?occasion d?une permission, ceux-là n?avaient pas été relâchés du tout ! C?était vraiment trop demander à des sergents de l?Oklahoma.

Plus tard, un gradé américain avait fait subir aux prisonniers interloqués un interrogatoire surréaliste. On peut certes comprendre la méfiance des Américains, qui avaient déjà beaucoup de mal en découvrant qu'en France, les localités nord-mosellanes avaient des noms germaniques.

Mais comment accepter le ton des interrogatoires ?

Leur teneur atteint les sommets du crétinisme militaire. Imaginez le gradé américain, et les "Malgré-nous inquiets " face à lui... Une page d?anthologie.

"Vous avez refusé de porter l?uniforme allemand ??

_ C'est que, vous voyez , mon commandant... Je suis resté caché dans mon village depuis un an..

_ OK mon vieux ! Ca je le comprends encore. Mais vous n?aviez pas refusé d?être incorporé ?

_ A vrai dire ... j?aurais bien voulu, mon commandant. Mais ils pouvaient déporter mes parents. Alors j?ai préféré disparaître en sauvant les apparences, à la fin d?une permission.

_ Donc vous reconnaissez que vous avez déserté ?

_ Ben oui, mon commandant. Et j?en suis fier

_ Il n?y a pas de quoi, mon vieux. C?est un crime...

_ Un crime ? quel crime ?

_ Un soldat ne doit jamais déserter. Mettez-vous là ! Au suivant !?

Les ?criminels? s?étaient retrouvés embarqués dans un camion .. Ils avaient rejoint d?autres convois, où se trouvaient déjà des masses de prisonniers allemands.

A Nancy, on leur avait jeté quelques pierres en passant, hommage furtif des Lorrains du sud aux Lorrains du nord. Les malheureux croyaient encore à quelque méprise. On allait probablement les relâcher au bout de la semaine...

Mais après plusieurs jours de train et de pénibles arrêts en gare, lors desquels de braves cheminots, scandalisés de voir des ?Chleuhs? oser leur parler français, refusaient de leur donner à boire, les Américains les avaient parqués au camp de Thorée-les-Pins, près de la Flèche, à des centaines de kilomètres de chez eux. D'où le nom de "Fléchards" qu'ils se sont donnés depuis.

Harcelés par le froid, torturés par la faim, et soumis par dessus le marché aux brimades de plusieurs milliers de PG allemands dont le nazisme à géométrie variable se sentait alors requinqué par l?offensive de Von Rundstedt dans les Ardennes, nos pauvres Lorrains tombaient des nues.

?Ach so ! C?est vous, bande de salauds ? Vous nous avez lâchés, bande de traîtres ! Attendez que le vent tourne. On va vous coller contre un mur !?. Ils étaient devenus les déserteurs de tout le monde.

Pendant cinq mois, plus de 200 Mosellans avaient ainsi croupi dans un enclos, lors d?un hiver qui n?en finissait plus, et sans voir le moindre képi d?officier français à l?horizon. Visiblement, ils n?existaient pour personne. A la fin du printemps, les ?Fléchards? étaient rentrés chez eux, la tête basse, humiliés à jamais.

J?avais plusieurs fois rencontré Robert Schoeser à la fin des années soixante, à Sarrebourg. Il était journaliste au ?Républicain Lorrain? et nous avions sympathisé. On avait bien fini par parler de la guerre, car en Moselle, malgré le peu d?empressement qu?ont les gens à traiter le sujet à fond, il est par contre impossible de ne pas au moins l?effleurer, en face d?une bonne bière. Mais Robert ne m?avait jamais raconté ce qui lui était arrivé. J?ai su, après sa mort, qu?il était un ?Fléchard?, lui aussi ! Et j?ai compris son silence.
PS: "Bitcherland"= Pays de Bitche (la ville) a l'extrême Est de la Moselle et donc de la Lorraine.

vu ici :
http://mosellehumiliee.free.fr/index.ph ... &Itemid=67



XaV
Messages : 196
Enregistré le : 23 avr., 23:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par XaV » 10 mai, 11:39

J'ai remarqué que beaucoup de gens débattant du sujet n'étant même pas de l'Alsace lorraine. Je suis Alsacien, et des malgré nous, j'en ai eu dans ma famille. Mon grand père devait être incessameent incorporé lorsque Strasbourg fut liberé fin 1944. Il me raconte encore les anecdotes, lorqu'il a essayé de prévenir des tankistes français que des allemands se planquaient dans les sous sol avec des panzerfaust. 2min après, les chars brulaient... Son frère est mort sur le front russe, lors de l'offensive citadelle et son frère est passé par les terribles camps de prisonniers russes, mais heuresement il n'y est pas resté très longtemps. Et pour reprendre certains propos, j'étais dans le centre de la France en vacances et on m'a demandais ou j'habitais. je répond en alsace et on me demande si c'est bien l'allemagne et pourquoi je parle aussi bien français... Petit exemple personnelle. Mais je pense que si on veut vraiment comprendre l'Alsace Moselle, il faut chercher encore plus loin dans l'histoire... Avant d'être occupé par Louis XIV en 1648, la région appartenait au Saint Empire Romain Germanique. La première guerre mondiale, je sais qu'au moins deux de mes arrières grands-pères l'ont fait sous l'uniforme de l'empire, front de l'est, j'ai encore les photos...



Der Waechter
Messages : 172
Enregistré le : 05 avr., 23:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Der Waechter » 10 mai, 11:51

j'ai le grand-père d'un ami qui a fait la guerre sous l'uniforme allemand, il était de Metz, il a perdu une main pendant la guerre...
c'est sa mère qui l'avait engagé chez les allemands!!!



Invité

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Invité » 10 mai, 12:03

C'est vrai que racontée par nos anciens, ceux que nous avons encore la chance de côtoyer, cette histoire a une autre dimension, pour nous, les alsaciens, mosellans et Luxembourgeois.



Yuri67
Messages : 603
Enregistré le : 07 janv., 00:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Yuri67 » 10 mai, 22:50

Avant d'être occupé par Louis XIV en 1648, la région appartenait au Saint Empire Romain Germanique. La première guerre mondiale, je sais qu'au moins deux de mes arrières grands-pères l'ont fait sous l'uniforme de l'empire, front de l'est, j'ai encore les photos...
c'est ca.
La seconde guerre mondiale, c'est "juste" l'apogée du dilemme de l'alsace-moselle, c'est la aussi que les conséquences sont les plus terrible, en gros, c'est l'épreuve la plus difficile. Mais les premiers "malgré-nous" ne date pas de 39-45, et la région n'était pas pour la première fois annexé ...

Si un jour vous avez l'occasion de visiter le menorial d'alsace-lorraine a schirmeck, vous verez qu'il n'est pas axé sur la 2e GM, l'annexion et l'incorporation de force, mais sur prés de 80 ans d'histoire, depuis 1870.

Mais pour trouvé la vrai source du probleme, il faut encore remonté plus loin comme ca a été dis.



Invité

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Invité » 11 mai, 10:07




Flanker
Messages : 97
Enregistré le : 30 mars, 23:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Flanker » 11 mai, 15:10

Bonjour ,j'ai trouvé ce que vous avez écris trés interressant ,et je vais vous donner mon point de vue :
Personnelement je peux vous assurer ,que la coupure entre les français de l'interieur et les alsaciens est encore trés présente ...
En ce qui me concerne mes parents sont alsaciens ,et j'ai un nom qui de cette consonnance .
Mon père étant militaire ,j'ai grandis au fin fond de la Picardie ,je peux vous garantir qu'il y a un malaise !
Pensez un peu quand en classe de 3e on vous demande ce qu'ont fait vos grands parents durants la 2e GM ...Pour l'extrême majorité ,la réponse sera "héros de la résistance " (sic !), et quand viend votre tour et que vous dites "malgrés nous" ,ça fout un malaise ...Surtout dans cette région ou les librairies ne font pas vraiment des affaires ...
C'est un coup à se faire traiter de "boche" en allant à l'école ,et à se faire taguer SS sur sa porte ,et c'est du vécu ...

Donc quand je lis qu'il y a des extrêmiste en Alsace ,je dirais que c'est trés relatif ...regardez donc les campagnes française ...
Bon ,je ne généraliserai pas ,c'est un jeu trés dangereux ,mais je dirais ,en connaissance de cause ,que les tensions entre Alsace-Moselle/reste de la France ...Ne sont pas encore tout à fait achevées ,et ne le seront sans doute pas avec notre génération ,à moins d'une réele campagne d'information .

Maintenant ,ce que je pourrais dire c'est que notre cher gouvernement qui ne s'occupe que de glorifier la colonisation et de taper sur les démunis devrait un peu s'occuper de ce problême ,il y a encore un terrault fertile au extrêmistes en France et cela peut dégénerer ...



XaV
Messages : 196
Enregistré le : 23 avr., 23:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par XaV » 11 mai, 17:23

On a pas trop de situation de taguage en alsace, mais en dehors de la région, je pense que oui, c'est bien probable... Pour revenir aux extrémistes, il y a en mais surement dans la même proportion que partout en France et peut être moins... Des néo-nazis, j'en ai jamais rencontré, même dans une grande ville. Je ne vais peut être pas aux bons endroits mais bon. Après j'aime bien, il y a des gens qui disent ben ils n'avaient qu'à pas y aller et deserté ou prendre le maquis... Si mes souvenirs sont bons, la famille ne risquait-elle pas alors d'être déporté, l'Alsace-moselle faisant parti du Reich...



XaV
Messages : 196
Enregistré le : 23 avr., 23:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par XaV » 11 mai, 18:25




Flanker
Messages : 97
Enregistré le : 30 mars, 23:00

les"malgré nous" une terrible injustice!

Message non lu par Flanker » 11 mai, 18:42

La proportion de gens ayant dit non est négligeable et dans ce cas je pense ne qu'ils ne devaient pas avoir grand chose à sacrifier ...




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales autour de la seconde guerre mondiale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités