Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.


Invité

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Invité » 11 sept., 13:11

En introduction, je sollicite votre bienveillance quant à la longueur de mon post.

Il est très difficile de traiter de ce sujet sans en arriver, à un moment ou à un autre, à s?emporter contre tel ou tel argument.
Je m?intéresse comme beaucoup d?entre nous à la seconde guerre mondiale, je collectionne et, si je trouve un objet allemand lors de mes chines, je ne dédaigne pas à le ramasser.
Cela dit, j?en ai assez d?entendre des contrevérités, des aberrations, voire des mensonges.
Certains de ces agissements sont probablement la résultante d?une possible naïveté, voire d?une inculture transformant le soldat allemand en un courageux et brave guerrier tout droit sorti de la mythologie nordique.
D?autres propos sont tout simplement le fait de négationnistes, de révisionnistes pour qui toutes ces atrocités ne sont que des détails de la seconde guerre mondiale (cela vous rappelle quelque chose ?) quand ils ont existés.
Soyons clairs : à l?entrée en guerre la totalité (ou presque) du peule allemand était derrière son ??guide?? et donc nazie avec ce que cela implique de fanatisme, de racisme et d?antisémitisme (Ordonne mon Führer, nous t?obéirons !) et à plus forte raison son armée !
Si le nazisme peut trouver quelques explications dans le Traité de Versailles, dans la crise de 29 etc. en tout cas il ne peut y pêcher la moindre excuse ! Tous les peuples de la Planète ont subi la crise de 29 et au USA par exemple, on dénombrait par centaines les familles affamées qui se suicidaient ! Toute la planète n?est pas devenue assassine pour autant.
La plus grande erreur commise par la France après la victoire de 1918 réside dans le fait de ne pas avoir porté la guerre et donc la défaite sur le sol allemand (l?occupation de la Sarre et de la Ruhr n?était pas suffisante) ce qui aurait permis aux allemands d?être certains d?avoir été battus et non pas abandonnés par l?arrière comme ils l?ont cru.

Les allemands, peuple à l?époque militariste et belliqueux (ils ont tout de même été les agresseurs en 1870, en 14 et en 39 !) ont trouvé dans A.H un leader qui leur donnait l?occasion de flatter leurs coté militariste et expansionniste et d?enfin battre définitivement l?ennemi de toujours, la France (clairement dit dans Mein Kampf). N?oublions pas que dans Mein Kampf, A.H dit clairement qu?au contraire de la France et l?Angleterre, l?Allemagne n?avait pas de colonies et qu?il lui les faudra conquérir à l?Est.
Tous les desseins odieux de cet être satanique étaient d?ailleurs détaillés dans ce sordide ouvrage.
Personne ne pouvait donc ignorer ce qu?allait être l?Allemagne nazie et son armée.
Nous ne parlons pas du Haut Moyen-Age, mais d?une époque toute récente à laquelle la presse existait, la radio existait, les informations circulaient etc. (Voir la photo de la traduction de Mein Kampf et des commentaires fait en 1936 en France)
L?Allemagne était nazie, fière et consciente de l?être. L?armée l?était également et sans distinction d?armes.
Si vous en doutez encore, discuter avec des gens ayant connu l?occupation, la vraie ou comme ici, en Moselle, en Alsace ou au Luxembourg, l?annexion, le R.A.D, les Malgré-Nous.
Discutez avec des allemands qui ont connu cette période et avec leurs fils.
Documentez-vous et ne prenez pas comme exemple le rare Oberstandführer qui a rendu les honneurs à un commando S.A.S capturé, ceci est anecdotique.
Non, il n?y a vraiment aucune raison d?être admiratif de cette armée qui a été l?outil d?un régime atroce et basé sur le seul racisme, qui a nié l?homme, saigné, affamé et tyrannisé l?Europe pendant cinq longues années.


Je me permets ici de vous rappeler quelques dates qui prouvent qu?à l?entrée en guerre, en étant allemand, il était impossible de ne pas savoir où l?on allait?

Et tant pis si cela ne plait pas à tous.

Stoeb
Le 1er février 1933, Hitler obtient d?Hindenburg la dissolution du parlement, le Reichstag
Les élections se préparent et les nazis arrosent d?essence les sous-sols du Reichstag et poussent un pyromane, communiste, à mettre le feu.
Le Parlement brûle dans la nuit du 27 février.
Cet incendie volontaire est l?occasion d?éliminer l?opposition. Dès le lendemain, 4000 militants du parti communiste et des leaders de gauche, sont arrêtés puis assassinés ou déportés vers les premiers camps de déportation.
Le KPD est dissous et les journaux d?opposition interdits.
Aux élections du 5 mars, les nazis obtiennent 44% des voix, faute d?opposition et grâce également à une alliance avec le centre catholique.
Le 23 mars, le Reichstag vote « l?Acte d?habilitation », qui donne pour 4 ans, les pleins pouvoirs au chancelier.
Dès le 29 mars, les libertés fondamentales sont abolies, les partis et syndicats dissous et le 14 juillet, le NSDAP (Parti national-socialiste des travailleurs allemands) est proclamé parti unique.
Un régime de terreur s?installe sous l?action conjointe des SA, des SS et de la Gebeime Staatspolizei ou Gestapo.
Avant même leur loi sur les pleins pouvoirs, les nazis avaient entamé l?élimination de leurs opposants.
Le nombre de prisonniers augmentant rapidement, le commissaire nazi à la police de Munich, Heinrich Himmler, a créé près de Dachau, le premier camp de concentration.
Les communistes, les fonctionnaires et les opposants de tous bords y sont déportés en masse. Dès 1933, ce sont trois camps qui sont ouverts près de Berlin. Rien qu?en Prusse, il y a eu près de 15 000 arrestations en mars 1933.
En mai 1933, sur la place de l'Opéra de Berlin, un autodafé des livres réprouvés par le gouvernement, est organisé.
En avril 1933, en Prusse, une première série de mesures est mise en place pour éliminer les juifs des postes à responsabilité.
Ces mesures concernent aussi bien la fonction publique que le privé.
Médecins, enseignants, hommes de loi, fonctionnaires ou artistes sont vivement « encouragés » à abandonner leur fonction.
Suivent de véritables mesures d?interdiction d?exercer. Beaucoup d?entre eux décident alors de s?exiler
(c?étaient donc possible de ne pas être d?accord)Le 7 avril, une loi interdit le mariage entre Juifs et AryensEn juillet 1933, la loi sur la stérilisation est adoptée. D?après cette nouvelle législation, toutes les personnes atteintes d?une infirmité psychique ou corporelle, seront soumises à une stérilisation.
Les mineurs de moins de 18 ans pourront être stérilisés sur demande de leur tuteur.Le national-socialisme se sent assez fort, au milieu du mois d?octobre, pour se débarrasser de ses liens qui limitent sa liberté de man?uvre.
Pour la première fois depuis l?avènement d?Hitler, la volonté allemande de se réarmer s?exprime ouvertement (pas pour aller à la chasse aux canards ! [color=red]Pouvaient-on imaginer qu?il ne s?agissait pas de mettre en pratique les ??idées?? évoquées dans Mein Kampf, en l?occurrence d?anéantir l?ennemi de toujours, la France, et d?aller chercher l?espace vital à l?Est)
Il n?est encore question que d?armes défensives. Cependant, le même mois, l?Allemagne se retire de la Société des Nations.
Hitler souhaite faire ratifier par le peuple son premier coup d?éclat diplomatique.
Le président Hindenburg dissout le Reichstag et fixe de nouvelles élections pour le 12 novembre.
C?est à cette occasion que le référendum sera utilisé pour la première fois. Mais, les bulletins électoraux ne porteront qu?un seul nom, celui du NSDAP, tous les autres partis étant interdits.
Le 12 novembre 1933, les nazis s?arrogent 92,1% des voix. Concernant le référendum sur la politique de désarmement, 95% des allemands disent «
oui » au réarmement.[/color]On ne peut tout de même pas dire que les allemands, à cette date, sont tombés dedans sans savoir ce qui les attendaient !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! La vie culturelle est placée le 15 novembre sous la tutelle du ministre de la Propagande, Joseph Goebbels.
D?autres dates ?
12 mars 38 l?Anschluss de l?Autriche (accepté au référendum à 99, 75 % )

09 au 10 novembre 38 la Nuit de Cristal
09.1939 Exactions de la W.SS et de la Wehrmacht en Pologne
22.06.41 Barbarossa
Pour Hitler, l?attaque contre l?URSS est le début d?une guerre d?anéantissement contre le judéo-bolchévisme. Il ne s?agit plus d?évacuer, de concentrer ou de ghéttoïser mais de détruire en assurant une solution définitive à la question juive. Pour ce faire, la Wehrmacht et la SS mettent en place les Einsatzgruppen qui sont des
groupes d?assaut composés de membres des différentes polices nazies, de la WSS, avec la collaboration de policiers baltes et ukrainiens [color=red]mais
[/color]encadrés par des officiers (y compris de la Wehrmacht) Ils fusillent sur place les communistes, les juifs, les partisans. On estime à environ 800.000 les victimes de ces Einsatzgruppen.
Beaucoup des victimes sont fusillées au bord de fosses qu?elles ont dû creuser, d?autres sont brûlées vives à Minsk, d?autres encore sont noyées dans la mer Noire. A partir de l?automne 1941, les Einsatzgruppen procèdent à des asphyxies par les gaz d?échappement de camions.
20.01.1942 : LA CONFERENCE DE WANNSEE, la Solution Finale
En vrac : La Wehrmacht a commandité des expériences [color=red]réalisées par des médecins de la mort [/color[color=blue]](expérimentations sur la survie en altitude, sur [/color]la mort en hypothermie ou sur l'effet des gaz toxiques. Un des centres de ces recherches n'était autre que l'université du Reich de Strasbourg où l'anatomiste August Hirt utilisait la chambre à gaz du camp de Natzweiler, en Alsace, pour réunir ses collections de "squelettes juifs)
Un concours de photos est organisé. Comble du sadisme et du cynisme,
il s?agit de saisir l?instant de la mort. La Wehrmacht y participe. La ??meilleure?? photo est celle de la femme juive serrant son enfant dans les bras (Ivangorod Ukraine 1942)
En 1942 A.H ordonne l?exécution systématique des S.A.S, commandos etc. (voir photo) ycompris par la Whermarcht
La Wehrmacht exécute les premiers prisonniers anglo-canadiens le 06.06.44 (8ème brigade 6ème division para) dans le secteur de TroanLa Wehrmacht demande [color=red]que la W.SS fasse un exemple[/color] dans un village français afin que la population n?aide ni les maquis, ni les forces alliées, c?est chose faite le 10.06.44 à? Oradour sur Glane.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Avatar du membre
Lipton
Modérateur
Modérateur
Messages : 3523
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Lipton » 11 sept., 13:30

En dépit de ton post, cela n'empêche pas d' éprouver un porfond respect pour TOUS les soldats (qu'ils soient alliés ou non) car une fois sur le champ de bataille, les soldats allemands n'en demeurent pas moins des hommes qui se sont battus pour défendre une cause qu'ils considéraient comme juste.
Et là, je ne parle pas des allemands enrôlés de force dans l'armée allemande et encore moins des jeunes endoctrinés dans les jeunesses hitlériennes et envoyés de force sur les champs de batailles les plus meurtriers d'Europe.
C'est pour cela qu'il faut distinguer les dignitaires nazis et autres SS (qui ont commis de trop nombreux actes criminels) et les "simples soldats" qui eux, se sont comportés comme des soldats (même si certains actes critiquables ont été commis......mais les alliés ont, eux aussi, eu recours à des actions peu recommandables).
Malheureusement, toute guerre comporte son lot d'atrocités.
En conclusion, je le répète, tout soldat qui a essayé d'accomplir la mission qui lui a été confié mérite le plus profond respect de la part de tout le monde ici car, certains d'entre eux n'ont pas hésité à faire le sacrifice suprême pour que triomphe leur camp.
A+.
Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".


Membre de l'association "V For Victory"
http://association.vforvictory.over-blog.org/

joe toye
Messages : 683
Enregistré le : 05 août, 23:00

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar joe toye » 11 sept., 15:14

Très bien dit lip' Image Image

Invité

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Invité » 11 sept., 15:33

Bonjour,
Je respecte les idées lorsqu?elles sont moralement défendables, et je fais là état d?une morale communément admise à l?échelle de la planète, celle qui place à la tête de toutes les valeurs, le respect de la vie (aucune connotation religieuse ou judéo-chrétienne ici) surtout de l'être le plus vulnérable, l'enfant.
Respecter un régime comme celui dont on s?entretient, ceux qui l?on défendu et ceux qui peuvent encore le justifier ou justifier ceux qui l?ont défendu me paraît déjà beaucoup plus difficile.
Donnez vous la peine, lors de vos prochaines vacances, de mettre Limoges sur votre itinéraire de retour et visitez Oradour, vous me parlerez encore de ce valeureux soldat allemand.
Stoeb

Invité

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Invité » 11 sept., 16:14

Donnez vous la peine, lors de vos prochaines vacances, de mettre Limoges sur votre itinéraire de retour et visitez Oradour, vous me parlerez encore de ce valeureux soldat allemand.


J'ai déjà visité Oradour donc je peux parler en connaisance de cause.
Ordour, c'eszt l'oeuvre de la division SS "das reich"....rien à voir avec les troupes régulières de l'armée allemande et encore moins avec les VALEUREUX soldats allemands qui la composaient en grande partie.

A+.

Cpl. Darling
Messages : 419
Enregistré le : 03 juil., 23:00

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Cpl. Darling » 11 sept., 16:42

Re,


C?est justement ce genre de propos qui risquent de faire le lit des révisionnistes et permettre à nouveau à la bête immonde de venir s?y glisser !

Non ! Oradour a été perpétrer par la W.SS mais devant l'insistance du HQG de la WH qui, comme je le précisais, voulait un exemple afin de réfreiner les ardeurs de ceux qui auraient pu aider les alliés et/ou les maquis.
Non ! Il n?y avait pas d?un coté les SS, la Gestapo les W.SS et tous les vilains et de l?autres le courageux soldat allemand qui défend sa patrie (et tant qu?on y est, son travail et sa famille?)
L?Allemagne était nazie et savait ce que cela voulait dire, comme en témoignent les dates des différents événements que j?ai relatés et être nazi cela signifie accepter les préceptes que A.H a clairement définit dans Mein Kampf et que Goebbels a ressasser et ressasser lors des rassemblements et à la radio !

Non ! Il n?y a pas lieu d?être admiratif ; la guerre menée par l?Allemagne et de fait par ses soldats tendait à un seul but : la mise en pratique de préceptes écrits dans Mein Kampf et répétés et répétés qui étaient :
1) la conquête d?un espace vital à l?Est avec le déplacement et la mise en esclavage de la population.
2) la destruction de la France
3) la destruction des juifs
4) la suprématie de la race allemande
Pour moi, le courage n'est pas de tirer sur un enfant ou brûler des civils, même si on en a reçu l?ordre et reconnaissez-le, la WH l?a largement fait à l'Est. Le courage serait de se dire que lorsqu'on est un homme on ne fait pas cela, quitte à déserter.
On ne peut pas discerner le soldat allemand de l?idéologie pour laquelle il se battait et le faire et dangereux et une fois encore, cette idéologie était clairement annoncée, le nier revient à nier l?évidence avec ce que cela entraîne.

Non ! Il n?y a aucun parallèle à faire entre les exactions d?une armée en campagne, faits ponctuels et celles de l?armée allemande qui, au risque d?une répétition, tendait vers un seul but, l?annihilation pure et simple de peuples et d?ethnies sous prétexte de leur appartenance à des ??races inférieures?? et pour s?emparer de leur territoires et richesse.

Bon sang ! Comme je le disais dans mon post ! Discutez avec des contemporains de ces événements ! Je considère qu?au lieu d?interdire Mein Kampf, on devrait lire des passages aux élèves traitant de cette période afin de ne jamais lire ou entendre de propos tendancieux : tout y est annoncé et l'Allemagne savait où elle allait, ses soldats encore plus.
STOEB

Avatar du membre
Lipton
Modérateur
Modérateur
Messages : 3523
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Lipton » 11 sept., 16:46

Moi, je suis comme Lip'. Je respecte les soldats allemands, sauf les SS. Même si je trouve que se battre pour une idée est courageux. Malheuresement, ce n'était pas la bonne.
Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".


Membre de l'association "V For Victory"
http://association.vforvictory.over-blog.org/

soldier
Messages : 162
Enregistré le : 12 juil., 23:00

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar soldier » 11 sept., 17:15

Il faut aussi se replacer dans le contexte de l'époque: la terreur que faisait régner le parti nazi et le régime de propagande mis en place par Goebbels ainsi que tout un ensemble de faits ont "orientés" une partie du peuple allemand à suivre la voix tracée par le NSDAP.
Lorsque, à longueur de journée, on vous répète sans cesse les mêmes choses, vous finiseez par le croire.
La propoagande est un instrument redoutable pour faire basculer l'avis des hommes.
Et aussi, il faut savoir que pour beaucoup d'allemands, Hitler et son parti sont ceux qui ont relancé l'éconnomie allemande sur la voie de la prospérité en lancant une politique de grands travaux et en redonnant du travail à beaucoup d'allemands.
Quand un parti politique apporte aux citoyens travail, argent et prospérité, il est compréhensible que les classes moyenns adhèrent en masse à ce parti,non?
Et une fois les classes moyennes endoctrinées, plus moyen de faire marche arrière pour eux: c'était soi adhérer à l'idéologie nazie soit être déportée.
Dans ce cas, difficile d'opter pour la 2ème possibilité.
A+.
A+.

Caskou
Messages : 124
Enregistré le : 15 juil., 23:00

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Caskou » 11 sept., 17:53

comme lip'!!! je ne prend pas parti!!!! la wermatch a commis des crimmes de guerre mais baucoup d'armée réguliere en ont commis c'est sur qu'une personne ayant connus les horreurs de la guerre n'a pas le meme opigion que nous qui ne l'avons pas connu!

Invité

Ras le bol de cette admiration du soldat allemand

Message non lupar Invité » 17 sept., 18:42

Je ne comprends toujours pas l'objet de ce post ? Image

Penses-tu que le régime nazi ne faisait aucune cachoterie au peuple allemand ? Lis le journal de Goebbels -1943-1945, tu y retrouveras plusieurs passages où le régime à menti au peuple pour ne "pas le démoraliser" soit-disant. De plus, si vraiment ce peuple était barbare, c'est étrange de décider à sa place de la solution finale à la conférence de Wannsee. Crois-tu que le régime aurait fait un referendum à ce sujet ? J'exagère mais sincèrement, j'y vois plus un lavage de cerveau du peuple de la part de ce régime béliqueux qu'autre chose.

Comme le dit Lip, il faut se remettre dans le contexte, c'est toujours facile de dire le contraire une fois les évènements passées mais qu'aurions-nous fait à cette époque, aurions-nous réagi différemment ? Le nazisme était une idéologie totalitaire, il dominait et dirigeait le peuple allemand, pensant à sa place, formant ces enfants dès le plus jeune âge (jeunesses Hitlériennes...). La majorité du peuple allemand s'est fait berné par ce régime, même les secrétaires d'Hitler les plus proches n'y ont vu que du feu, elles voyaient en lui un homme humain et respectable, c'est pour dire.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité