Quand Roger Bellanger sauva la vie d'un parachutiste américain le 6 juin 1944

Les informations dans la presse locale, régionale ou nationale qui concernent les plages du débarquement, les débats en Normandie ou les personnes mises à l'honneur se trouvent ici !
Marc Laurenceau
Messages : 2700
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Quand Roger Bellanger sauva la vie d'un parachutiste américain le 6 juin 1944

Message non lu par Marc Laurenceau » 14 août, 08:32

Image

Juin 1944. Le débarquement en Normandie vient d’avoir lieu. Des avions forteresses survolent la Normandie. L’un d’eux, en difficulté, largue une vingtaine de parachutistes américains, ce 25 juin, à proximité de la commune de Saint-Jean-de-la-Forêt.

Ce jour-là, un dimanche matin à 6 h 30, Roger Bellanger, vingt-trois ans, est chargé par son patron agriculteur de livrer deux bœufs qui avaient été réquisitionnés.

«On courait après les bœufs, et tout d’un coup, dans un chemin creux, je me suis trouvé nez à nez avec un parachutiste qui repliait sa toile précipitamment. Je ne parlais pas anglais mais il m’a donné un message, que j’ai fait traduire. Puis, je suis retourné sur les lieux pour le récupérer, mais il n’était plus là ! J’ai attendu une bonne vingtaine de minutes en sifflotant, avant qu’il ne se montre. On a alors mis le parachute dans un sac à pommes, et je l’ai emmené à la ferme Gouin où il est resté une semaine. Comme il n’avait pas de vêtement civil, je lui ai donné le seul costume que j’avais. Il a ensuite été récupéré par le Dr Giraud de Nocé, et début août il a été remis à une patrouille américaine. J’ai appris par la suite que le sergent Laverne H. Deatrich était opérateur radio de bombardier.»

Requis pour le travail obligatoire par une entreprise belge qui fabriquait des parpaings en béton pour la construction d’ouvrages militaires en bord de mer, Roger Bellanger s’était enfui en avril 1943. Recherché par les Allemands, il avait été recueilli par les époux Gouin, agriculteurs.

«En décembre 1944, je me suis engagé dans l’Armée de l’air française car je voulais être pilote mais cela n’a pu se faire faute de moyens financiers. J’ai donc retrouvé la vie civile en 1946. J’ai créé mon entreprise et me suis engagé dans la vie de la commune, premier adjoint dès 1959, maire en 1978 jusqu’aux dernières élections. Et jusqu’en 1974, je n’ai pas eu de nouvelles de Laverne Deatrich. J’ai appris que les Gouin avaient reçu un courrier. Je suis allé les voir et ils m’ont remis la lettre qui venait de Pennsylvanie. J’ai alors envoyé un courrier recommandé là-bas que Laverne a bien reçu. Nous avons échangé une correspondance suivie jusqu’en 1998, année de son décès.»

Ensuite plus rien pendant une quinzaine d’années, jusqu’à ce matin d’hiver, le 4 février 2013.
«Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir une lettre venant des Etats-Unis, et signée Dylan Deatrich, le petit-fils de Laverne !» Ce dernier ayant retrouvé les correspondances entre Roger Bellanger et Laverne Deatrich, a décidé de reprendre contact avec le sauveur de son grand-père, car écrit-il, «sans votre courage, je ne serais pas là aujourd’hui. Nous avons décidé de nous rendre en France avec Jen, ma femme, pour notre dixième anniversaire de mariage. Nos destinations sont Paris, Blois, et Bayeux. En regardant sur la carte, nous avons eu la surprise de voir que Bellême se situait au milieu ! Cela serait un grand honneur pour nous de revenir sur les lieux du sauvetage de mon grand-père et de remercier Roger.»

Ce qui sera chose faite le 30 septembre prochain, puisque la famille Deatrich sera reçue officiellement à la mairie de Bellême. Un grand moment d’émotion certainement pour Roger Bellanger, qui fêtera bientôt ses quatre-vingt-douze ans.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

alain2904

Re: Quand Roger Bellanger sauva la vie d'un parachutiste américain le 6 juin 1944

Message non lu par alain2904 » 14 août, 11:06

J'adore ces histoires ou l'on peux voir que l'histoire continue par l'intermédiaire des membres de la famille.
Je vais voir ou se trouve cet ville ,et peut être que si je peux, j'irais participer a la cérémonie.



Avatar du membre
Luner21
Messages : 135
Enregistré le : 29 janv., 15:49
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : Paris

Re: Quand Roger Bellanger sauva la vie d'un parachutiste américain le 6 juin 1944

Message non lu par Luner21 » 15 août, 08:11

Excellente histoire !


"We salute the rank not the man" - Major Richard D. Winters

Marc Laurenceau
Messages : 2700
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Quand Roger Bellanger sauva la vie d'un parachutiste américain le 6 juin 1944

Message non lu par Marc Laurenceau » 21 sept., 17:12

Image
Cachés dans une ferme à Saint-Cosme-en-Vairais. Les deux parachutistes ont gravé leurs noms à l'aide d'un clou.

« Sans votre courage, je ne serais pas là aujourd’hui. Nous avons décidé de nous rendre en France avec Jen, ma femme, pour notre dixième anniversaire de mariage. Nos destinations sont Paris, Blois, et Bayeux. En regardant sur la carte, nous avons eu la surprise de voir que Bellême se situait au milieu ! Cela serait un grand honneur pour nous de revenir sur les lieux du sauvetage de mon grand-père et de remercier Roger. »

Le 4 février dernier, Roger Bellanger reçoit cette lettre provenant des Etats-Unis. Une « surprise » signée Dylan Deatrich, le petit-fils de Laverne. Ce dernier a décidé de reprendre contact avec le sauveur de son grand-père.

Débarquement
C’était en juin 1944. Le Débarquement en Normandie a eu lieu. La bataille fait rage. Ce 25 juin, alors qu’ils se rendaient en mission dans le milieu de la France, un avion forteresse est abattu sur les côtes normandes. Et s’écrasera aux Ressuintes, dans l’Eure-et-Loir. Les militaires sautent en parachute. Le plus loin possible. Opérateur radio de bombardier, le sergent Laverne H. Deatrich est retrouvé par Roger Bellanger près de Saint-Jean-de-la-Forêt, alors qu’il était de livrer deux bœufs qui avaient été réquisitionnés.

Caché trois jours à Préaux-du-Perche, le parachutiste retrouvera un autre soldat à Saint-Cosme-en-Vairais. Dans cette ferme qui les a accueillis, ils graveront quelques inscriptions à l’aide d’un clou (photo).

Colloque
Ce lundi 30 septembre, la mairie de Bellême organisera un colloque autour de cet événement. Cinq personnes interviendront pour expliquer cette page d’histoire du dernier conflit dans le Perche : le colonel René Andrieu, président d’honneur du comité scientifique des Amis du Perche, retracera l’histoire de la bataille de Normandie ; le docteur Alain Bergeron, responsable local de l’Association normande du Souvenir aérien 1939-1945 Orne-Maine, parlera de la guerre aérienne dans le Perche ; Roger Bellanger témoignera sur ce 25 juin 1944, qui marqua sa vie et créa une amitié durable avec Laverne Deatrich ; Dylan Deatrich rapportera les propos de son grand-père disparu ; Michel Ganivet, président des Amis du Perche de l’Orne, conclura cette fin d’après-midi.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « L'actualité des plages du débarquement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité