Une nouvelle histoire...

Toutes vos questions sur les équipements utilisés par les soldats des deux camps pendant la Seconde Guerre mondiale
damien
Messages : 162
Enregistré le : 08 déc., 00:00

Une nouvelle histoire...

Message non lu par damien » 31 déc., 12:59

Une nouvelle histoire après celle de harti Schmiedel(pilote de la Luftwaffe) retouvé 60 an plus tard avec son avion (Meerschmitt Bf 109 G6)près de chez moi au Rheu(à coté de Rennes).
(ps: je sai pas si cette histoire à déja été evoqué dans ce forum snon j'y pretterai attention si vous le voulez bien !)
Voici une troublante histore pour une famille amériaine et un français passionné depuis sa tendre enfance.

Ouest france du lundi 31 décembre 2007

Ted découvre enfin son père tué en 1943
Image

Richard Hensley et DeEtta Lorente, les deux enfants du mitrailleur américain tué dans le crash remercient Yves Carnot d'avoir levé le voile sur le destin de leur père. : Béatrice Le Grand

Le 31 décembre 1943, un bombardier US s'écrasait à Bannalec. Grâce aux recherches du Finistérien Yves Carnot, un Californien retrouve les lieux où son père est décédé ce jour-là.
Une véritable enquête policière. Yves Carnot s'est lancé depuis 1993 sur les traces du Black-Swan. La forteresse volante B17 s'était écrasée, le 31 décembre 1943, sous les yeux de son grand-père, à Kerancreac'h, en Bannalec, dans le Sud-Est du Finistère.

À sa mort, en 1970, l'agriculteur remet à son petit-fils la plaque de l'avion qu'il avait gardée toutes ces années. « Je lui demandais chaque dimanche de me raconter cette histoire. C'est celle de ma vie », témoigne le convoyeur de fonds dont une pièce de la maison familiale, à Rosporden, est tapissée de souvenirs de la Seconde Guerre mondiale.

Il reconstitue minutieusement le crash

L'après-midi du drame, le bombardier perd deux de ses quatre moteurs, lors d'un raid sur Bordeaux. L'équipage (10 hommes) s'écarte de l'escadrille : quatre cent avions partis lâcher leurs bombes vers Cognac. Il tente de rallier d'urgence l'Angleterre en coupant par la Bretagne. Soudain, vers 15 h, deux chasseurs de la Luftwaffe l'attaquent.

Le pilote, Stuart Mendelsohn, décède sur le coup lorsqu'une roquette explose le cockpit. Le mitrailleur dorsal, Richard-Georges Hensley, souffre de graves blessures : il ne parviendra pas à sauter à temps. Les autres s'en sortiront miraculeusement, deux d'entre eux parvenant à traverser la Manche, depuis Plouha, avec le réseau Shelburn.

Un demi-siècle après les événements, Yves Carnot a reconstitué, avec précision, les derniers instants précédant le crash. Grâce notamment à des annonces publiées dans Ouest-France, il a retrouvé une quarantaine de témoins, confronté leurs récits. Puis, récupéré des débris de l'appareil, conservés ici et là.

Dans une ferme du Trévoux, il déniche la trappe de secours qu'ont jetée les membres d'équipage avant de s'élancer dans le vide. L'un d'eux a eu beaucoup de chance : il a sauté à moins de 100 mètres du sol ! Yves Carnot est allé jusqu'à s'essayer au parachute « pour comprendre ce qu'ils avaient ressenti. »

Leur mère gardait le secret

Un diplomate US, qu'il tient au courant de son initiative, lui facilite le travail outre-Atlantique. Les aviateurs se sont perdus de vue : il parvient à les réunir en 1998 grâce à un premier contact avec l'opérateur radio, Jimmy Quinn, d'origine irlandaise. Lors de leur première rencontre, Yves Carnot lui remet la plaque du Black-Swan. Plus tard, invité à un congrès d'anciens combattants de l'Air Force, il offre aux trois survivants la porte du B17.

Pendant ce temps-là, de l'autre côté de l'Atlantique, l'épouse de Ted Hensley tape à tout hasard le nom de son père Richard-Georges sur Google. Et elle découvre qu'un Français a entrepris des recherches à son sujet. La famille tombe de haut, car l'épouse du soldat - effondrée - ne leur avait jamais parlé de cette histoire. « Trop dur pour elle » ,l'excuse Ted.

Depuis 1997, Yves Carnot organise chaque 31 décembre une cérémonie sur les lieux du crash. Elle revêt, cette année, un caractère particulier, puisque Ted et sa soeur DeEtta, descendants du mitrailleur décédé, ont effectué le déplacement depuis Long-Beach, en Californie.

« J'ai enfin pu parler avec mon père »

Ce week-end, Yves les a conduits à Kerancreac'h, où une croix posée au sol marque l'impact du B 17. Il a aussi convié deux témoins. Des septuagénaires, âgés de 9 et 15 ans à l'époque, qui ont livré leurs souvenirs aux descendants de l'aviateur tragiquement disparu. « Pour la première fois de ma vie, sanglote Ted, j'ai enfin pu parler avec mon père. »

« Je ne pouvais pas imaginer, ajoute-t-il, qu'un Français montre autant de respect pour le sacrifice des aviateurs américains. Et pas seulement celui de mon père. Je n'oublierai jamais ce qu'il a fait. »Ce matin, lors de la cérémonie d'hommage en présence du diplomate américain Douglass W. Wells et d'un détachement du Rima de Vannes, Yves Carnot aura, lui aussi, le regard embrumé. « Je suis, en quelque sorte, le messager de mon grand-père. »

article de Frédéric BARILLÉ.



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

Une nouvelle histoire...

Message non lu par Guile » 31 déc., 13:09

Merci Damien de nous faire partager cette histoire !



damien
Messages : 162
Enregistré le : 08 déc., 00:00

Une nouvelle histoire...

Message non lu par damien » 31 déc., 13:34

Kerancreac'h (Finistère),la plaques-commemoratives oû aujourd'hui aura lieu comme chaque 31 décembre une cérémonie sur les lieux du crash !
Image



UHU
Messages : 931
Enregistré le : 12 sept., 23:00

Une nouvelle histoire...

Message non lu par UHU » 31 déc., 18:21

J'ai fais aussi une enquete similiare pour le Major Merritt du 361 st FG les "YELLOW JACKETS" abattu au manche de son P51 le 7 juin 44 par un rampant du JG2 à Roiffé dans la Vienne au sud est de Saumur.
Malheureusement un seul de ses subordonnés était encore en vie mais gravement malade et donc a décliné mon invitation seuls des autorités US se sont rendus à l'inauguration de la stèle.
Je tiens à preciser que les autorités civiles de la commune de Roiffé hissaient les couleurs canadiennes depuis pres de 50 ans tous les 8 mai,inutile de vous dire leur etonnement quand je leur ai dit de hisser "stars and stripes" à la place de la feuille d'érable........MACR à l'appui bien sur.




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Equipements »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité