Le FM BAR M 1918 A2

Vos questions sur les différents armements employés pendant la Seconde Guerre mondiale
Avatar du membre
Omaha44
Messages : 74
Enregistré le : 11 juil., 23:00

Le FM BAR M 1918 A2

Message non lu par Omaha44 » 04 sept., 06:52

Voici un résumé sur le FM BAR, plus particulièrement le FM BAR M 1918 A2, arme qui fascine beaucoup de collectionneurs d’armes américaines de la 2nd GM de part son allure et sa rareté aujourd’hui.

Caractéristiques du FM BAR M 1918 A2

Calibre : 7,62 mm
Munition : .30-06
Longueur totale : 1,22 m
Longueur du canon : 0,61 m
Masse : 8,80 Kg
Cadence de tir : 350 & 550 coups / mn
Portée effective : 800 m
Vitesse / Energie initiale : 855 m/s et 3.500 J
Capacité du chargeur : 20 coups.

Parmi les nombreuses armes mises au point par John Moses Browning, figure un fusil-mitrailleur qui est présenté le 27 février 1917 et immédiatement adopté. Sa fabrication est confiée à Winchester Repeating Arms et Marlin Rockwell Corporation.

A la fin du conflit, 102 125 FM BAR (Browning Automatic Rifles) ont été produits dont 16 000 chez Colt, 39 002 chez Marlin Rockwell Corporation, 47 123 chez Winchester Repeating Arms et on annule les autres commandes.

FM BAR M 1918
Image

Pendant les années 1920, Colt réalise d’autres versions du BAR pour la cavalerie et l’exportation. A l’étranger, le FM BAR connaît aussi de nouveaux débouchés : dès 1921 la Fabrique Nationale d’Armes de Guerre de Herstal acquiert une licence de fabrication de le FM BAR est produit pour la Belgique (modèle 30 en 7,65 mm Mauser), le Chili (7 mm Mauser), la chine (7,92 mm Mauser) et la Pologne (wz 28 en 7,92 mm Mauser).

La Suède adopte un FM BAR de calibre 6,5 mm Mauser fabriqué par Colt en 1921 et elle produit sous licence à partir de 1937, une version améliorée chez Carl Gustafs Stads Gevärrsfaktori à Eskiltuna.

Les Etats-Unis quant à eux, continuent d’utiliser le FM BAR M 1918 dans sa forme originale jusqu’en 1937. A cette époque, on décide de monter un bipied à branches courte à l’extrémité du cylindre à gaz. L’arme ainsi transformée devient le FM BAR M 1918 A1.

FM BAR M 1918 A1
Image

Mais il faut attendre 1940 pour que le FM BAR change radicalement d’allure. On modifie tout d’abord le mécanisme en supprimant le dispositif coup par coup qui est remplacé par un ralentisseur et on obtient ainsi une arme pouvant délivrer le tir en rafale selon deux cadences différentes : 350/450 en rafale lente, 550/650 en rafale rapide.

La hausse est modifiée, un nouveau bipied à branches télescopiques est monté à l’extrémité du canon (mais le plus souvent, l'arme en est dépourvue, pour alléger la charge du fantassin) tandis qu’un cache-flamme termine ce dernier. Le dessin du garde main est modifié et une platine en tôle formant bouclier thermique l’isole du canon.

La présence du ralentisseur fragilise la crosse en bois à laquelle on substitue une crosse en matière plastique munie d’une épaulière articulée et d’un logement pour une béquille.

Ainsi transformé, le FM BAR M 1918 A2 est prêt à entreprendre une nouvelle carrière. Il est le FM standard de l’armée américaine et de ses alliés pendant la 2nd GM. Une partie de la production de FM BAR M 1918 A2 a été réalisée à partir de FM BAR M 1918 et FM BAR M 1918 A1.

FM BAR M 1918 A2
Image

Sa fabrication entre 1940 et 1945 est répartie entre :
- New England Arms Corporation : 188 380 exemplaires
- IBM Corporation, usine de Poughkeepsie de l’Etat de New York : 20 000 exemplaires,
structure rassemblant six firmes pour fournir la demande militaire.

A partir de 1943, on envisage l’adoption d’une poignée de transport. Plusieurs modèles sont expérimentés et c’est finalement la version T4 qui est retenue en décembre 1944. Les modèles produits à partir de décembre 1944 sont munis d’une poignée de transport.

Image

Le FM BAR M 1918 A2 a une crosse en bois ou en matière plastique avec une épaulière articulée et un logement pour une béquille.

Modèle avec crosse plastique et épaulière articulée
Image

Modèle avec crosse en bois et épaulière articulée
Image

La carcasse parallélépipédique présente un renflement à la partie haute, la fenêtre d’éjection sur sa face droite et le levier d’armement du coté gauche. Le fût évidé est en forme de U, avec faces quadrillés (M 1918 transformé) ou plus court et à faces concaves (M 1918 A2).

Fenêtre d’éjection sur sa face droite
Image

Levier d’armement du coté gauche
Image

Le canon est dégagé et se termine par un cache-flamme. Le cylindre à gaz est placé au-dessous.
Image

L’alimentation s’effectue au moyen d’un boîtier-chargeur vertical à introduction inférieure. Un guide a été monté en avant du pontet afin de faciliter le positionnement du chargeur. Le poussoir afin d'éjecter le chargeur se trouve en face de la détente.
Image

Le sélecteur permet le tir à cadence lente (position « F ») ou à cadence rapide (position « A ») : ces fonctions sont groupées avec celles de la sûreté. En position « S », l’arme a son cran de sureté actif.
Image

Les organes de visée sont formés d’un guidon à tunnel et d’une hausse à planchette pliante portant un œilleton et un curseur permettant le tir de 300 à 1 600 yards. Le curseur comprend en outre un œilleton large pour le combat rapproché.
Image
Image

L’arme fonctionne par emprunt des gaz, sa culasse mobile est verrouillée par une genouillère qui prend appuie sur un coin rapporté dans l’excroissance supérieure de la carcasse.

Il n’est prévu aucun dispositif rapide d’échange du canon. Le FM BAR est une arme bien construite, mais il est bien sensible à l’encrassement. Un bipied pliant est monté à l’extrémité du cylindre à gaz et une béquille peut en outre est fixée au niveau de la crosse.
Image

La crosse peut être datée en démontant la fixation de la bretelle qui se trouve sur la crosse. Bien souvent elles sont de fabrication Firestone Tire and Rubber company. Le modèle de crosse présenté ici est fin de guerre (1945). Ainsi, il est facile de savoir si la crosse plastique est après guerre ou non.
Image

Le FM BAR a vu son service limité durant Première Guerre mondiale, car arrivé en fin de guerre. Il commença à être largement utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale quand les compagnies américaines ont eu besoin de feu lourd, automatique et mobile. Pas vraiment un fusil d'assaut, et pas vraiment une mitrailleuse légère, le FM BAR a servi en tant qu'un intéressant et efficace hybride des deux (d'autant plus qu'il offrait deux cadences de tir différentes).

Son principal défaut était la faible capacité de son chargeur. Mais l'appuis-feu qu'il offrait, et la robustesse de son mécanisme le rendit très populaire auprès de ses utilisateurs.

Le FM BAR passé au crible :
Image

Image

Image

Image

Vous trouverez ci-dessous quelques accessoires se rapportant au FM BAR :

Le ceinturon M 1937 pour 12 chargeurs
Image

Cartouchière modèle 1918 pour 6 chargeurs. Elle peut être portée seule ou par paire. Il existe un coté gauche et droit.
Image

Chargette pour faciliter l’alimentation des chargeurs.
Image
Image

Trousse en cuit d’entretien / réparation. Le modèle présenté ici un de la marque BOYT, daté 4-43.
Image

Outil de démontage.
Image

Photos du FM BAR sur le terrain pendant la 2nd GM.

5th Rangers en Normandie
Image

10th Mountain Division Soldier fires the M-1918 .30 cal. BAR from prone position during training, Camp Swift Bastrop County, TX, 1944.
Image

Roer et Julich - 23 au 29 Février 1945 - 29th ID
Image

505 trooper à St sauveur juin 1944
Image

Image

Chow is served to American soldiers on their way to Belgium janv 45 Image

Vous noterez ici la présence du bipied.
Image

Image

Image

Image

La 8ème division d'infanterie entre dans La Haye du Puits.
Image

Training with the M-1918 .30 cal. Browning Automatic Rifle (BAR) at the Marine barracks, New River, NC, May 1942 Image

Vous noterez ici la présence du bipied.
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

American soldier pointing gun into smoking hole during WWII action on Orote Pennisula Guam 1944
Image

Sources :« Les armes américaines du Jour J », de Jean Huon, Ed Crépin-Leblond, 2003, 48 pages.

Sites :
http://pagesperso-orange.fr/Armes-Histo ... M1918.html
http://www.ohioordnanceworks.com/articl ... n-BAR.html
http://en.wikipedia.org/wiki/M1918_Brow ... atic_Rifle


Omaha44

kommando.bb
Messages : 300
Enregistré le : 03 juin, 23:00
Localisation : 59

Re: Le FM BAR M 1918 A2

Message non lu par kommando.bb » 05 sept., 11:48

Beau résumé,apparemment pas très utilisé la poignée de transport peut être pas indispensable.
Merci.
a+



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Les armements utilisés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité