A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Posez dans cette rubrique tous vos commentaires à propos des préparatifs du Jour J et des combats qui suivirent, posez vos questions pour en savoir plus, et discutez avec d'autres internautes intéressés par le même sujet !
Robert L. Evans
Messages : 7
Enregistré le : 03 déc., 00:00

A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Message non lu par Robert L. Evans »

Bonjour à tous !

Je voudrai un renseignement à propos du commando Kieffer ou plutot son role lors du débarquement.

Je sais quelle fut sa mission et ses objectifs accomplis, mais je voulais savoir si les alliés lui ont donné cette mission pour faire participer des français de manière plutot symbolique, où au contraire si l'objectif à atteindre était vraiment primordial ?

Et deuxième question qui s'ajoute, n'y avait-il pas d'autres soldats français prêt à se battre et à former des unités de combat pour le jour J ?

J'avoue être un peu court en infos la dessus, peut-etre pouvez vous m'éclairer et donner votre avis !

Merci


Avatar du membre
Manuferey
Messages : 595
Enregistré le : 23 févr., 00:00

A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Message non lu par Manuferey »

Ne pas oublier que la majorité des troupes françaises d'infantrie étaient engagées en Italie en 1943 et qu'elles se préparaient pour le débarquement en Provence (Opération Anvil) en 1944.

La seule grande unité française présente en Angleterre en mai-juin 44 était la 2e DB du Général Leclerc qui devait débarquer en Normandie une fois la tête de pont assurée. Ce fut bien sûr cette division qui eut l'honneur de libérer Paris, appuyée par la 4e DI US.

Par ailleurs, plusieurs unités navales des FNFL et aériennes des FAFL participèrent aussi au Jour J dès les premières heures, dans des rôles non négligeables.

Sans oublier bien sûr tous les soldats de l'intérieur (FFI) qui passèrent à l'action.

Emmanuel Image


Invité

A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Message non lu par Invité »

Sans oublier les SAS français parachutés en bretagne la veille du débarquement de Normandie pour mission de sabotages notement des voies férrées pour ralentir l'acheminement des renforts allemands vers le front normand. Eux aussi jouèrent un rôle important. Malheureusement beaucoup y laissèrent la vie. En revanche je me suis souvent demandé si certains avaient sauté en Normandie.


Manuairborne
Messages : 147
Enregistré le : 15 mars, 00:00

A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Message non lu par Manuairborne »

Sans enlever aucune valeur à leur engagement, il y avait aussi comme tu le pressentais une dimension symbolique à cette participation. Ainsi, les LCA transportant le gros des troops du No.4 Commando (dont dépendaient les hommes de Kieffer) ont laissé volontairement quelques mètres d'avance aux deux LCI S transportant les Français pour leur laisser l'honneur d'aborder leur sol les premiers... Quelques minutes toutefois après la première vague d'assaut.
Pour leur mission spécifique (la prise du casino), elle était aussi dangereuse et importante que la partie réservée aux Britanniques (prise de Ouistreham et de la batterie de 155mm qui aurait dû s'y trouver). Les Commandos britanniques et français ont ensuite partager risques et combats pendant de nombreuses semaines, y affirmant leurs qualités de combattants hors du commun.


dani56
Messages : 8
Enregistré le : 31 déc., 00:00

A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Message non lu par dani56 »

Surtout ne pas leur enlever leur valeur car c'était des combatants hors pairs,les 177 français en ont baver pendant leur stage d'entreinement spécial et intensif à la dure école de combat d'Achnacarry dans les montagnes écossaises
le jour du débarquement,leur objectif pour les français c'était prendre le Casino de Riva Bella
la troop 1 à laquelle appartient Louis Bégot et que dirige personnellement Philippe Kieffer suit la ligne de tramway,puis l'avenue Pasteur pour attaquer à revers le fortin du casino,sur cet itinéraire les pertes furent importantes,vers 12h30, les commandos retournent au lieu de regroupement pour reprendre leurs rucksacs,les anglais tenaient désormais le casino et la plage .Ouistreham était libérée.Et un autre lorientais comme Louis Bégot,Mr Robert Saérens prend le commandement d'une section de mitrailleuses lourdes,un nouveau type d'armes,il y avait des tireurs d'élite se souvient Louis Bégot.
si je peut vous raconter celà,c'est que je suis une des filles de Mr Louis Bégot qui a 87 ans,celà est une partie
d'un article raconté par mon père au 50ème anniversaire du débarquement
danielle


jean-claude
Messages : 482
Enregistré le : 08 sept., 23:00

A propos de la place du commando Kieffer pour D day

Message non lu par jean-claude »

Il est vrai que les commandos français sont une exeption lors de ce débarquement , en effet politiquement parlant , les américains n'ont aucune confiance dans les troupes françaises et en leur chef le général De Gaule qui est tenu loin du secret de ce débarquement , il y a en effet une sorte de coup du "jarnaque" qui se trame dans le dos des français , les américains ont au départ prévu de contrôler la France , avec des gouverneurs , une monaie d'invasion et tout un système dpour organiser ce contrôle .
De Gaule réagira très vite et déjouera magnifiquement bien cet acte qu'il qualifiera de complot !

Quand aux commandos français , qui sont considérés à part entière comme une troupe britanique , outre leur valeur tactique et combative offrent un atout suplémentaire aux britanique , qui est leur connaissance du terrain , et surtout de la langue du pays , les commandos français , en effet n'auront aucun mal à gagner la confiance des habitants des régions ou ont lieu les combats , car ce sont des compatriotes , et les anglais bénificieront beaucoup plus facilement que les américains de pas mal d'informations .
Dans le même but , et avec les commandos franco-britanique débarqueronns des commandos de la "Troop X" qui est une unité composée de dissidents allemands , troupe qui collaboreront étroitement avec l'Intelligence Service afin de glaner un maximum d'informations stratégiques .
Malgré tout ceci , il restera toujours un énorme bémol qui restera je pense toujours inexpliqué , car suite à l'interrogatoir de trois civils français par un officier britaniques , les blindés britaniques n'ont pas continués leur progressionnvers Caen qui était leur objectif ! Il en découlera un énorme retard sur l'avance britanique , qui ne bénificiera plus de l'effet de surprise et hélas aussi le bombardement de la ville !


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Préparatifs du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité