Préparatifs du 101SS s-PZ Abteilung avril-mai 44

Posez dans cette rubrique tous vos commentaires à propos des préparatifs du Jour J et des combats qui suivirent, posez vos questions pour en savoir plus, et discutez avec d'autres internautes intéressés par le même sujet !
Nomorewar
Messages : 4
Enregistré le : 17 août, 23:00

Préparatifs du 101SS s-PZ Abteilung avril-mai 44

Message non lu par Nomorewar »

Bonjour à tous,

Je compte sur votre expertise pour reconstituer l'itinéraire et (le ou) les différents cantonnements du bataillon de l'inévitable Michael Witman, entre le retour du front de l'Est pour repos, et le départ pour le front de Normandie. Soit, sauf erreur, les mois d'avril et mai + mi-juin. Des sources citent un cantonnement "dans la région de Beauvais", d'autres "dans la région de Lisieux", Septeuil est aussi mentionné. C'est peut-être tout vrai mais à des moments différents ? Et où précisément ? Question annexe : les équipages de chars logeaient où pendant ces phases de repos et de maintenance ?

Merci d'avance pour votre aide !



phil14
Messages : 108
Enregistré le : 14 nov., 00:00

Préparatifs du 101SS s-PZ Abteilung avril-mai 44

Message non lu par phil14 »

La compagnie de WITTMAN etait bien dans la region de Beauvais fin mai et debut juin, la 101SS s-PZ devait reprendre le chemin du front russe au debut juin, mais le D DAY en a decider autrement...
A savoir que la 101SS s-PZ etait a pieds au 6 juin, car la plupart de leurs chars TIGRES etaient sur les trains dont certains etaient deja en route pour le front de l'est....
Ils ne purent que recuperer leurs mastodontes qu'en fin d'apres midi du 06 juin aux alentours de Paris et purent prendre la route du front normand.



Avatar du membre
MLQ
Messages : 542
Enregistré le : 29 août, 23:00
Localisation : 02 Mercin et Vaux

Préparatifs du 101SS s-PZ Abteilung avril-mai 44

Message non lu par MLQ »

Bonjour

Le s. SS-Panzer-Abteilung 101

Source : Villers-Bocage Normandy 1944 d'Henri Marie,
Heimdal, 2003.

Le commandant (Kommandeur) est le chef de bataillon Hein von Westernhagen, la 1ère compagnie est sous les ordres du capitaine Möbius,
la 2e du lieu­tenant Michael Wittmann, la 3e du lieutenant Raasch, la 4e du
lieutenant W. Spitz, la compagnie atelier est sous la responsabilité du
lieutenant Klein. Le bataillon 101 va pratiquement disparaître en septembre
1944. Ses rescapés seront regroupés au sein du bataillon 501 lors de sa remise sur pied en octobre.

Le bataillon en route vers la Normandie

Le 6 juin, le bataillon se trouve au nord de Beauvais, à environ 70 km au nord de Paris. Le temps de rassembler les compagnies dispersées et le bataillon peut prendre la route du front de Normandie dans la nuit du 6 au 7. Il lui est d'ailleurs recommandé de circuler le plus possible la nuit pour éviter les attaques des chasseurs bombardiers alliés. Le convoi va passer par Gournay-en-Bray, la forêt de Nyons, Morgny où, le 7, il subit une attaque aérienne, les Andelys où le pont qui franchit la Seine, bombardé, n'est plus capable de supporter le poids d'un char Tigre de 57 tonnes. Il doit alors faire un large détour vers le sud, vers Paris où il défilera sur les Champs-Elysées dans un but évident de propagande avant de regagner le front. Dans les bois, près de Versailles, le bataillon subit, de nuit, une importante attaque aérienne dont sont surtout victimes la 3e compagnie et la compagnie atelier.
u cours du long trajet, les chars rescapés des compagnies doivent faire face à des incidents techniques qui obligent les commandants à les laisser sur place, en attendant un dépannage, au risque de les mettre à la merci d'un avion allié en maraude. La route suivie est la suivante : Dreux, Verneuil, Argentan, Falai­se. Les compagnies subiront des pertes, 9 tués et 21 blessés sur la route de Creil, à Versailles, à Argen­tan où est tué le sergent Kleber, à Falaise.
La dotation théorique d'une compagnie est de 14 chars mais, le 12 juin, quand la 2e compagnie, celle de M. Wittmann arrive à Villers après être passée par Epinay-sur-Odon, elle n'en compte plus que 6 et même 4 d'entre-deux doivent être mis en révision le lendemain. La 1ère compagnie, celle du capitaine Möbius, qui se trouve du côté de Noyers, 10 km environ plus à l'est, est réduite à 8. Quant à la 3e, elle est à Falaise le 13 juin. Les éléments les plus avancés de cette dernière, 4 Tigres et des véhicules du train et de ravitaillement, arriveront le 14 juin à Evrecy où ils subiront dans la nuit du 14 au 15 le terrible bombardement qui du bourg. Les Allemands perdront 3 Tigre et auront 18 tués et 11 blessés. La poste de commandement du bataillon 101 est à Baron-sur-Odon. Dans l'après-midi du 12 juin, la compagnie de Witt­mann arrive à Epinay-sur-Odon et se dirige vers le bas de la côte des Landes où, sous les couverts et dans les chemins creux, elle va trouver un abri au sud de a RN 175. Là, elle va pouvoir se reposer en attendant que ses véhicules de ravitaillement qui la suivent, la rejoignent.
Ce soir-là, Monsieur Henri Robine a vu deux chars. L'un s'est avancé dans l'allée de sa ferme qui mène à la route nationale puis a fait demi-tour et s'est réfugié dans la cour de la ferme des Hauts Vents. Le chef de char a alors rangé son engin sous un hangar puis s'est allongé dans l'herbe où,
surement fatigué, il s'est endormi rapidement. L'autre est resté sous les arbres du chemin rural dit de « l'ancienne route de Caen » à l'est de la ferme. Selon des civils qui s'étaient réfugiés à la cidrerie, route d'Epinay, ces deux chars étaient accompagnés de trois autres tanks, de véhicules légers et de soldats allemands.
Au cours de la nuit, les Tigres vont changer au moins trois fois de place. Ils ont dû être repérés par des avions d'observation car ilsvont être harcelés par des tirs d'obus de marine mais ne subiront aucune perte.


Michel Le Querrec
RIP [Décédé le 6 janvier 2019]

Nomorewar
Messages : 4
Enregistré le : 17 août, 23:00

Préparatifs du 101SS s-PZ Abteilung avril-mai 44

Message non lu par Nomorewar »

Bonjour,

1000 merci à Phil14 et MLQ pour ces précisions qui infirment donc une de mes sources indiquant le cantonnement de Wittmann "dans la région de Lisieux". Pour ce qui concerne la "région de Beauvais", y-a-t-il un membre de coin-là pour m'indiquer le patelin précis ? Merci d'avance.



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Préparatifs du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité