Qui a préservé le secret du Jour-J ?

Posez dans cette rubrique tous vos commentaires à propos des préparatifs du Jour J et des combats qui suivirent, posez vos questions pour en savoir plus, et discutez avec d'autres internautes intéressés par le même sujet !
Marc Laurenceau
Messages : 2697
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Qui a préservé le secret du Jour-J ?

Message non lu par Marc Laurenceau » 04 sept., 11:00

Image
Selon son petit-fils Jean-Yves, c'est Dominique Boulay (à droite), alors sergent major de garnison en service spécial lors des deux conférences Churchill-Roosevelt de Québec, qui aurait permis de récupérer les documents ultrasecrets oubliés dans le Salon rose du Château Frontenac

Au coeur de la Seconde Guerre mondiale, les Alliés avaient couché sur le papier le projet d'invasion de l'Italie mussolinienne et le débarquement de Normandie (nord de la France) afin de repousser les troupes d'Hitler, le jour J.

Ces projets auraient pu tomber entre les mains d'espions ennemis, semble-t-il. Mais la vigilance d'un Québécois aurait permis de retrouver le document oublié et de le remettre aux militaires. Reste à savoir quel Québécois! Jusqu'à maintenant, trois lecteurs du Soleil ont communiqué avec nous pour nous révéler la vraie version de l'histoire...

Première version

La semaine dernière, nous racontions qu'un employé du Château Frontenac aurait sauvé la mise. «La vigilance d'un chasseur du nom de Frank Brittle permit de récupérer sans tarder les documents ultrasecrets oubliés dans le Salon rose par un général anglais», lit-on dans un récit historique commandé par l'hôtel aux consultants en patrimoine culturel et en muséologie de la firme Bergeron Gagnon de Québec. «Les opérations d'espionnage et de contre-espionnage étant monnaie courante à l'époque, le jeune chasseur dû subir la surveillance étroite de l'armée pendant quelques semaines...»

Ancien directeur des communications pour Molson, Jean-Jacques Côté a sauté sur le téléphone pour nous confirmer cette version. En août 1943, sa femme travaillait à la boutique Holt Renfrew du Château Frontenac, dit-il. «J'allais la remplacer le midi.» Il est certain, hors de tout doute, que Frank Brittle a été le premier à retrouver le plan du jour J. M. Côté aurait confirmé l'information avec la femme de M. Brittle lorsque ce dernier est décédé. Le chasseur aurait ensuite remis le précieux à un militaire, peut-être un certain Émile Couture.

Deuxième version

Jean-Paul Savary était capitaine au sein du Royal 22e Régiment durant la guerre. Il se félicite d'avoir 97 ans et 8 mois. C'est le militaire Émile Couture qui a sauvé le jour J, certifie-t-il. «C'est lui qui l'a trouvé en faisant le ménage au Château Frontenac. Il m'a dit qu'il l'a trouvé dans un tiroir.»

Jean-Paul Savary ne voit pas pourquoi Émile Couture lui aurait menti; les deux ont fait le tour du monde ensemble. Une version qui pourrait correspondre à celle défendue par un historien de Québec, Yves Tessier, qui attribue la découverte troublante à un militaire qui aurait reçu une médaille à la fin de la guerre pour avoir gardé le secret... Mais un autre soldat est en lice.

Troisième version

Une famille Boulay de Trois-Rivières est également convaincue de connaître le vrai héros. «On a toujours véhiculé dans ma famille que c'était mon grand-père, Dominique Boulay, alors sergent-major de garnison en service spécial lors des deux conférences Churchill-Roosevelt de Québec qui aurait permis de récupérer les documents ultrasecrets oubliés dans le Salon rose [du Château Frontenac] par un général anglais», nous écrit le descendant, Jean-Yves Boulay, par courriel.

Qui sait, peut-être que les trois ont eu le même document en main avant qu'il ne disparaisse. Alors, qui a sauvé le jour J? Quelqu'un connaît la «vraie» histoire?

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Jujumemess
Messages : 600
Enregistré le : 12 mars, 00:00

Re: Qui a préservé le secret du Jour-J ?

Message non lu par Jujumemess » 06 sept., 12:45

Merci pour cette anecdote Marc.Je suis quand même un peu surpris qu'on puisse "oublier" de tels documents secrets. Les clés de voiture pourquoi pas, mais là... :perv:



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Préparatifs du Débarquement et de la Bataille de Normandie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité