Exposition consacrée aux Forces Navales Françaises Libres (FNFL) à Brioude

Les calendriers, reportages photos ou vidéos des commémorations de la Seconde Guerre mondiale se trouvent ici.
Marc Laurenceau
Messages : 2697
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Exposition consacrée aux Forces Navales Françaises Libres (FNFL) à Brioude

Message non lu par Marc Laurenceau » 04 déc., 08:35

Image
Exposition consacrée aux forces navales françaises libres à la mairie de Brioude (43)

Juin 1940. Répondant à l'appel lancé de Londres par le général De Gaulle, bâtiments de guerre et navires de pêche ou de commerce gagnent la Grande-Bretagne. À leur bord, de nombreux volontaires et quelques officiers, parmi lesquels le Vice-Amiral Émile Muselier, à qui le Général De Gaulle confie la tâche ardue de créer et de rendre opérationnelles les Forces navales françaises libres (FNFL). L'amiral Muselier forme un état-major modeste, prépare les navires français au combat, fonde une école navale et rassemble plusieurs navires écoles pour composer les équipages. Les FNFL deviennent un outil de combat soudé et efficace. Tout au long de la guerre, elles interviendront sur toutes les mers du monde et participeront à nombre de combats décisifs, tels la Bataille de l'Atlantique ou le Débarquement en Normandie. En juin 1942, la flotte de guerre compte 40 navires opérationnels, 3 600 marins embarqués, un bataillon de fusiliers marins et une unité de commando. La flotte marchande de 67 navires opérationnels achemina des centaines de milliers de tonnes de matériel destiné aux Alliés.

Image
Le Capitaine de Frégate Marc Hosmalin

Le hall du premier étage de la mairie de Brioude accueille en ce moment une exposition rendant hommage à ces forces de marine militaire, qui poursuivirent le combat après la capitulation de la France. « C'est l'occasion de faire le lien avec le passé, d'entretenir la mémoire, de ne pas oublier », a affirmé le maire, Jean-Jacques Faucher, lors du vernissage, mercredi 27 novembre. Grenades, fusils et casques, maquettes de croiseurs et de vedettes, articles de presse… Autant de témoignages recueillis par l'équipe du Capitaine de Frégate Marc Hosmalin, assistant départemental pour la Marine dans le Puy-de-Dôme. « Cette exposition présente l'histoire méconnue de la Marine », a-t-il expliqué, tout en évoquant l'appel du 18 juin, l'opération de Mers-el-Kébir ou encore le ralliement de Saint-Pierre-et-Miquelon à la France Libre... « Elle retrace le parcours d'hommes qui ont choisi le combat pour la liberté ». Et tout particulièrement celui du Commandant Georges-Louis Blaison. « Nous avons mis le commandant Blaison à l'honneur parce qu'il est Auvergnat », a poursuivi le Capitaine Hosmalin. « Né dans l'Allier, à Lapalisse, il est entré à l'école navale en 1925, et a commandé plusieurs sous-marins avant d'intégrer les FNFL, le 15 août 1940 ». Il fut ensuite nommé commandant du sous-marin Surcouf, qui fut bombardé et sombra corps et biens en 1942 alors qu'il faisait route pour Panama et le théâtre d'opérations du Pacifique. À titre posthume, le Commandant Blaison fut nommé chevalier de la Légion d‘honneur, titulaire de la croix de guerre 39-45 et de la médaille de la Résistance.

L'exposition qui lui est consacrée, à lui et aux forces navales françaises libres, est visible dans le hall du premier étage de la mairie jusqu'au 17 décembre.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Les commémorations de la Seconde Guerre mondiale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité