Station radar allemande à Cardonville dans Calvados

Pour connaître l'histoire des sites du Mur de l'Atlantique, pour poser vos questions, rejoignez cette section !
Marc Laurenceau
Messages : 2697
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Station radar allemande à Cardonville dans Calvados

Message non lu par Marc Laurenceau » 23 juin, 06:10

Bonjour à tous,

Je recherche des infos sur la station radar allemande située à Cardonville, entre Osmanville et Maisy. Je viens encore de lire une référence à ce sujet dans l'ouvrage The Road to War: Drill, Courage & Capture de Steven Burgauer. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer sur la nature des constructions, les personnels qui arment cette position...?

A part sa libération par le 2ème bataillon du 175th Infantry Regiment (29th Infantry Division) à l'aube du 8 juin, et l'ALG A-03, je n'ai pas d'éléments sur les jours précédant...

Merci d'avance pour l'aide que vous pourrez m'apporter.

Bien cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Manuferey
Messages : 587
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Station radar allemande à Cardonville dans Calvados

Message non lu par Manuferey » 25 juin, 01:51

Marc,

Ce radar n’apparaît sur aucune carte allemande ou US des installations de radar fixes en Normandie. Je pense qu’il s’agissait en fait d’un radar mobile (FuSE 62 ou FuMG39T) d’une batterie de 8,8 cm de Flak motorisée du Flak Regiment 32 (qui deviendra Flak-Sturm Regiment 1 vers le 20 juin 44) du III Flak Korps. L’ « after action report » du 175th IR fait aussi référence à des « 88’s » capturés dans le point d'appui, ce qui renforce mon hypothèse.

Voici ce que pouvait donner la vue d’un radar mobile de Flak (FuSE 62 ou FuMG39T) associé à des 8,8 cm Flak:

Quelque part sur le Mur de l’Atlantique :

Image

En Russie avec un bunker en terre et rondins à côté:

Image

Emmanuel



Marc Laurenceau
Messages : 2697
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Station radar allemande à Cardonville dans Calvados

Message non lu par Marc Laurenceau » 25 juin, 03:45

Merci Manu pour ces infos, cela correspond à ce que j'imaginais.

Cela fait référence à un message que tu avais rédigé en février et dans lequel tu abordais la position d'une des batteries Flak à Granpcamp Maisy «sud » : batteries-flak-autour-maisy-juin-1944-t7302.html

Pourrait-il exister selon toi un rôle entre le bunker de télécommunication pour la Luftwaffe situé à la batterie des Perruques (Stp 83) et ce radar mobile de défense antiaérienne ?

Bien cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
Manuferey
Messages : 587
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Station radar allemande à Cardonville dans Calvados

Message non lu par Manuferey » 25 juin, 21:35

Marc,

Il faudrait d’abord être sûr qu’un tel bunker de télécommunications était utilisé par la Luftwaffe et non par le Heer qui avait besoin lui aussi de bunkers de communications. Il faudrait par exemple connaître le type (Regelbau) du bunker pour savoir si c’était une construction dès le départ pour la Luftwaffe ou construit pour le Heer (et éventuellement transférée à la Luftwaffe).

Le Flak-Regiment 32 était un régiment avec des batteries mobiles et le général Pickert, commandant le III Flak Krops, tenait à ce que ses batteries changent de position régulièrement. Le PC devait donc lui aussi changé de place régulièrement. Par conséquent, les batteries et le PC ne pouvaient pas être reliés par des câbles fixes à un bunker de comm, ni d'ailleurs par des câbles déroulés à l’occasion sur de grandes distances, trop facilement endommageables par des bombardements. Le plus probable devait être une liaison des batteries par radio ou par téléphone de campagne avec le PC du Flak Regt. 32.

Par contre, on pourrait peut-être envisager une liaison fixe (câbles enterrés ou liaison téléphonique aérienne) entre la station radar de Douvres de Luftwaffe et un bunker de communications de la Luftwaffe dans l’ouest de Calvados, plus proche des batteries du Flak-Rgt 32 mais je ne sais pas si une telle liaison fixe a réellement existé. La station de Douvres était capable de détecter des avions (et des navires d’ailleurs) à grande distance alors que les radars des batteries de Flak, comme à Cardonville, étaient utilisés pour la conduite de tir. Mais la station de Douvres aurait pu aussi transmettre des informations par radio au PC du Flak-Rgt. 32 ou directement aux batteries mobiles de Flak.

Emmanuel




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mur de l'Atlantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités