Près d'Allauch ,blockhaus.

Pour connaître l'histoire des sites du Mur de l'Atlantique, pour poser vos questions, rejoignez cette section !
Avatar du membre
loadplan
Modérateur
Modérateur
Messages : 3693
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Près d'Allauch ,blockhaus.

Message non lu par loadplan » 24 juin, 08:21

Dans le sud vers Marseille,
La nationale qui mène de la Rose à la Bouilladisse, en passant par les Termes, n'a pas livré tous ses secrets. Peu de visiteurs s'y arrêtent, mais quelques virages après le lieu-dit La Fève, on aperçoit de part et d'autre de la route 5 blockhaus qui dominent la route sinueuse et encaissée : des abris plus ou moins importants pour les soldats.

Les anciens de Plan-de-Cuques se souviennent avec émotion des Polonais de l'organisation Todt, qui avaient été enrôlés de force ou arrêtés dans le cadre du service du travail obligatoire, et qui avaient été forcés de construire ces blockhaus pour les Allemands. Ils étaient logés dans des sortes de souterrains : baraquements ou tranchées sur la droite en montant vers le logis Neuf. Les bunkers permettaient à quelques soldats bien à l'abri de bloquer l'avancée de tout véhicule ou de tout groupe de soldats qui aurait voulu poursuivre à l'intérieur des terres, car cette route relie tout l'arrière pays, à la région marseillaise.

En grimpant sur les sentiers jusqu'aux blockhaus, on jouit d'un point de vue exceptionnel sur la route. Le but recherché par l'occupant, qui craignait une attaque. Aujourd'hui, on peut apercevoir l'accès et se rendre jusqu'à la grille qui interdit l'entrée dans les bunkers. D'en haut, on aperçoit aussi une petite maison, la maison du cantonnier, qui porte des plaques à la mémoire de trois hommes morts pour la France le 17 août 1944. Il y a toujours un ruban, drapeau français signalant aux passants le sacrifice de ces trois hommes et des fleurs, témoignage qu'ils ne sont pas oubliés.

Ferdinand Negro a donné son nom au boulevard entre Montolivet et les Chartreux. Il a perdu la vie sur la route des Termes. A Plan-de-Cuques, une rue rend hommage au gendarme Pierre Hetzel et à Léonard Pesce, deux membres volontaires des FFI (Forces françaises de l'intérieur) tombés aux Termes à l'âge de 39 ans et de 37ans lors des combats pour la libération de la Provence.

La provence.com


Loadplan Voyage en
Image

orionv
Messages : 30
Enregistré le : 26 janv., 12:57
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Près d'Allauch ,blockhaus.

Message non lu par orionv » 30 janv., 18:13

J'habite à moins de 5 minutes de ce site et j'y passe devant tous les jours et je vois ces vestiges se dégrader lentement mais surement.... :grr:



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mur de l'Atlantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité