Opération de déminage sur la plage de Sangatte

Pour connaître l'histoire des sites du Mur de l'Atlantique, pour poser vos questions, rejoignez cette section !
Marc Laurenceau
Messages : 2701
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Opération de déminage sur la plage de Sangatte

Message non lu par Marc Laurenceau » 10 déc., 09:34

Image
135 personnes sont évacuées de leur domicile ce mardi 10 décembre 2013 à Sangatte (Nord-Pas-de-Calais), tandis que le reste de la population doit rester chez elle ou quitter la commune. Cette intervention est menée après la découverte, en novembre, de quatre blocs anti-débarquement et d’un obus.

1. Évacuation, confinement et circulation

La zone à évacuer s’étend de la rue de l’Église jusqu’au calvaire, à Sangatte. Elle comprend des habitations qui sont toutes proches de la mer, mais aussi d’autres maisons dans les terres en direction de Coquelles. 76 logements sont concernés, soit 135 personnes. Le reste de la commune (Blériot-Plage n’est pas concerné) est en zone de confinement, la population a pour stricte consigne de rester chez elle ou de quitter la ville jusqu’à 17 h. « Quand la configuration de votre habitation le permet, fermez vos volets et laissez vos fenêtres ouvertes », indique la municipalité. Les personnes concernées doivent être évacuées entre 7 h et 8 h, elles pourront regagner leur domicile à partir de 17 h. « L’évacuation doit être rapide et complètement terminée à 8 h 30 pour les démineurs puissent être sur le terrain à 9 h 30 », indique le sous-préfet Alain Gérard.

Il ne sera pas possible de circuler dans Sangatte ce jour-là : la circulation sera complètement interdite. Un arrêté de circulation a été pris, et des déviations seront mises en place sur la D940 (celle qui longe la côte) et la D243 (la route de Coquelles). La gendarmerie et la police bloqueront les accès à la commune entre 8 h et 17 h. Les chemins de randonnées seront interdits par Eden 62 et surveillés. La baignade et la navigation seront interdites, de même que l’accès à la plage. Un hélicoptère surveillera le périmètre concerné.

2. En quoi consiste l’opération ?

Elle se déroulera ce mardi et, au besoin, se prolongera mercredi. « Mais il y aura moins de restrictions le lendemain si l’opération devait se poursuivre », précise le sous-préfet. L’intervention est assurée par la Marine nationale et son groupe de plongeurs-démineurs (GPD) de la Manche, basé à Cherbourg. Les démineurs seront sur le terrain à 9 h 30 dès que la commune aura été évacuée. Ils ont pour mission d’abord de neutraliser quatre blocs anti-débarquement (également appelés pieux Rommel) et un obus. Il s’agit de gros blocs de béton enfouis dans le sable et rattachés à des pieux en bois, qui ont été installés sur la côte par les Allemands pour empêcher le débarquement des Anglais, lors de la Seconde Guerre mondiale. C’est la première fois qu’on découvre des pieux Rommel à Sangatte. Toutefois, selon la Marine nationale, « il est très fréquent d’en trouver sur les plages du littoral Nord ».
« Les blocs neutralisés seront transportés à 1,5 kilomètre de toute habitation (vers le Blanc-Nez) pour être détruit », complète le sous-préfet. Les engins seront enterrés à quatre mètres de profondeur où ils doivent imploser. « Ce sera une explosion sourde et localisée, il n’y aura de projections. Le terrain sera ensuite complètement nettoyé », indique Alain Gérard. Les démineurs ont déjà eu à intervenir sur ce genre d’engins de guerre. « Ils savent faire », dit le sous-préfet. L’opération est néanmoins sensible, notamment en raison de la proximité d’un câble électrique sous-marin (lié au tunnel sous la Manche) de 270 000 volts.

3. Informations pratiques

« La commune sera rendue hermétique à toute circulation de 8 h à 17 h », indique le maire de Sangatte Guy Allemand. Par conséquent, il est à noter que seuls les bus scolaires circuleront jusqu’à 8 h 30.
Un poste de commandement avancé sera mis en place dès 7 h 30 mardi, à l’intérieur de la mairie de Blériot. S’y retrouveront les représentants de la préfecture, de la Marine nationale, de la municipalité, des forces de police et de gendarmerie. Sous l’autorité du sous-préfet, ils seront chargés de coordonner l’opération et de veiller à la sécurisation de la zone. Protection civile, pompiers et SAMU seront mobilisés. Un véhicule de secours et d’assistance aux victimes et deux véhicules du SMUR de l’hôpital de Calais seront aussi dédiés à l’opération.

Trois points presse sont organisés le matin, le midi et le soir pour informer les journalistes (radio et presse écrite locale) et à travers eux la population.
La salle de sport Jules-Boulard, à Blériot-Plage, sera réquisitionnée le jour de l’opération. Les habitants évacués pourront y être accueillis. La mairie prendra en charge le transport des personnes vulnérables. Peu de demandes ont été formulées pour le moment.

Les établissements publics seront fermés : mairie, école, maison de la petite enfance, centre social, église, cimetière, hôtels, restaurants, salle polyvalente et des fêtes. La collecte des déchets de mardi sera avancée à la veille, lundi.
Il est par ailleurs demandé aux personnes de ne pas couper l’eau, ni le gaz, ni l’électricité et de mettre à l’abri les animaux laissés en liberté (chevaux, poneys…) et domestiques.

Source


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mur de l'Atlantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités