Chronologie du débarquement

Vous avez des questions à poser à propos de l'histoire du Débarquement de Normandie ? Vous souhaitez créer des débats sur un sujet correspondant à l'Opération Overlord ? Rejoignez cette rubrique !
patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 15:02

J'ai reamarque qu'il manquer la chronologie du débarquement alors la voilà
J - 3 20h 50

Le 1er message de Radio-Londres ("L'heure des combats viendra"...) est capté par les résistants Français. Il annonce l'imminence du Débarquement et consistitue l'ordre de mise à éxécution des sabotages de voies ferrées de l'ouest. Placement en alerte de tous les réseaux.

J- 2 23h00

Radio-Londres envoie les messages complémentaires tant attendus (Le laboureur dans le matin brumeux... et ...Les sanglots longs des violons de l'automne...)donnant aux F.F.I l'ordre de sabotage généralisé du reliquat ferroviaire et des installations téléphoniques. Désormais, plus aucun train n'est en mesure d'acheminer du matériel vers la Normandie alors le réseau de télécommunications est neutralisé. La première strophe de Verlaine annonce l'éxécution dans les deux jours des opérations Neptune et Overlord. En Angleterre, acheminement des unités d'assaut vers les zones portuaires, fin de l'embarquement des derniers véhicules.Le 5 juin, le convoi est détourné en pleine mer. Overlord est provisoirement suspendu.

J - 1 3h 30

A l'état major du SHAEF, près de Porstmouth, "Ike" Eisenhower vient de donner le feu vert à son état major. Le jour J aura lieu le 6 juin après avoir annulé les opérations prévues pour le 5 juin..

J - 1 20h00

"Blessent mon coeur d'une langueur monotone..." La seconde partie de la strophe vient d'être prononcée par le speaker de radio-Londres. Mobilisation générale de tous les réseaux, et passage à l'offensive (Attaques de dépôts de munitions, de stations de transmission, embuscades sur tout le réseau routier, harcèlement des convois Allemands).


Désormais, plus aucun convoi ferroviaire ne peut rejoindre la Normandie, le réseau téléphonique est totalement coupé, les mouvements de troupe sont devenus très difficiles en raison des coups de main continuels.Les alliés peuvent compter sur un effectif total d'environ 100.000 FFI . Les deux parties du message annonçant le débarquement provoquent des réactions inégales au sein de l'O.K.W, où beaucoup d'officiers n'y voient rien d'autre qu'une nouvelle manoeuvre d'intoxication des alliés.


22h 00

Bombardement des batteries cotières, des ponts, et des stations radar du littoral Normand par l'U.SA.F et la R.A.F. Sainte Mère Eglise est touchée par plusieurs projectiles, l'un d'entre eux incendie une maison en centre ville. La Normandie est coupée du reste du monde.


Simultanément, très importants bombardements sur le Nord Pas de Calais, largage de bandelettes metalliques destinées à créer un trafic fictif sur les radars Allemands. L'armada alliée, articulée en 47 convois, fait route vers la France, par forte houle et sous une pluie incessante. Dans le département du Morbihan, parachutage de quatre sticks de paras Français (2ème Bataillon F.F.L). Le caporal BOUETARD sera le premier mort allié du jour J. Il a été abattu par un volontaire Géorgien de l'Armée Vlassov.

23 h 55
Parachutage des équipes de pathinfders (éclaireurs) britanniques dont la mission est le balisage des zones de saut.
JOUR J .
00h 10
A leur tour les éclaireurs des 101ème et 82éme Airborne sont largués entre Sainte Mère Eglise et Carentan, après avoir été acheminés par 20 C47.
00h 20

Les planeurs Albermale transportant 180 "Ox and Buks" du major Howard se posent à quelques centaines de mètres des ponts de Bénouville et Ranville. L'effet de surprise joue à merveille et après un bref mais violent combat, les points sont pris. pertes légères.


Le message "Ham and Jam" (oeufs et jambons), prévu pour informer le SHAEF de la réussite de l'opération, est reçu quelques instants plus tard à Londres, où un soupir de soulagement monte à l'unisson : les ponts de Bénouville et Ranville sont aux mains d'Howard et ses commandos.


00 h 45

730 avions et 355 planeurs Horsa et Albermale larguent les 3e et 5e brigades de la 6ème Airborne (commandée par le Gén. Gale). Les commandos Anglais (auxquels sont intégrés 450 paras Canadiens) s'élancent à l'assaut des 8 objectifs attribués par le S.H.A.E.F. Malgré la dispersion due au vent violent et la perte d'une grande partie du matériel, les premièrs sticks commencent à se regrouper au sol. 7990 hommes sont engagés.
01h 00

Parachutages des 15.000 soldats et officiers de la 82ème Airborne et de la 101ème Airborne à bord de 1660 C47 et 152 planeurs Waco. seuls les 501ème , 505ème, et 506ème Régiments atterissent à peu près sur leur drop zone initiale. Pertes importantes. Nombreux noyés dans la zone immergée par l'occupant (Marais de Carentan). Les unités sont pour la plupart dispersées et se regroupent en noyaux hétérogènes. une partie du 505 PIR est largué sur Sainte Mère Eglise. Le P.F.C John Steele, blessé par balles, restera suspendu plusieurs heures au clocher de l'eglise, avant d'être fait prisonnier. La 101ème Airborne est dispersée sur une vaste partie du Cotentin. Plusieurs paras atterrissent même au bas de la pointe du Hoc : ils participeront à l'assaut avec le 2e Rangers de Rudder !....
03h 30
Le matériel lourd de la 6e Airborne, dont 6 chars légers Tetrach se posent à l'est de l'Orne.
04h 30

Prise de la batterie de Merville par les paras Britanniques de la 9e Brigade. Destruction des quatre canons Français de 75. 1000 paras du 505 P.I.R (82è Ab) investissent Sainte Mère Eglise et se rendent maîtres du village après de violents combats. De retour de Rennes, Le général Wilhem FALLEY, commandant la 91ème D.I est abattu par un groupe dont fait partie Jack Schlegel, para US du 508e.

5h 20 A La Madeleine et Vierville, le sous-lieutenant Arthur Jancke (709e DI Wh) et le major Werner Pluskat (352e DI Wh) comtemplent, médusés, un spectacle terrible et presque surréaliste. Des centaines de navires, bardés de dirigeables, se trouvent maintenant à moins de deux milles des côtes !!!....
La plus grande armada de tous les temps est là, face à eux... Tous deux réalisent subitement que la mer est basse, les obstacles qu'ils avaient mis des semaines à dresser ne serviront à rien !... Tout est à nu sur cette plage... Ils arrivent !...

05h 30

Les paras US du 505ème (82 A.B) ont investi Sainte Mère Eglise. Toutefois, la ligne de front reste précaire et des élements de la 91e D.I retranchés dans le manoir de la Fière mettent la compagnie A en échec. La route vers Cauquigny , donnant accès à la R.N 13 n'est pas encore tenue.

05h 50

Les 6939 navires de l'armada alliée abordent les côtes Normandes. Les premières salves de marine explosent sur le littoral. De nombreuses casemates sont anéanties ou très sérieusement endommagées. Si les pertes Allemandes sont assez peu élevées, l'effet psychologique causé par ce déluge de feu et d'acier est indéniable. beaucoup de soldats sont choqués et hors de combat. La première vague d'assaut est à six kilomètres des côtes.

06 h 00

1365 bombardiers lourds déversent 13400 tonnes de projectiles sur les plages. Les objectifs prévus sont réalisés, à l'exception d'Omaha Beach, où les ouvrages bétonnés restent intacts, les bombes tombant à plus de 800 mètres de la ligne de défense. Les équipes enfermées dans les blockauss peuvent maintenant voir, face à eux, dans toute son étendue, l'incroyable flotte alliée. Les renseignements arrivent par bribes à l'état major de l'O.K.W.

06 h 30

Les premières vagues d'assaut se lancent sur Utah et Omaha. Sur la première plage, une erreur de navigation des conducteurs de péniches fait débarquer les troupes à 2000 mètres à l'ouest de l'objectif initial. Sur le site, les obstacles sont beaucoup moins nombreux qu'à l'endroit prévu, et en grande partie détruits par les bombardements. Une vague de P 47 Thunderbolt achève la neutralisation des points d'appui. Quelques minutes plus tard, les équipes d'assaut du 8th R.C.T s'élancent sur le sable des secteurs Uncle red et Tare green ; elles sont appuyées par les Sherman D.D du 70th Tank Batallion. Jancke tente de s'opposer à ce déferlement, mais les armes qui restent encore en état de marche dans ce chaos sont proches du néant absolu... ses soldats se rendent un à un, les nerfs lâchent, beaucoup sont pris de crises de nerf.
06 h 35

La première vague d'assaut est littéralement laminée à Omaha Beach. Pertes très importantes sur les secteurs Charlie, Dog et Fox. Aucun appui feu n'est disponible, la quasi-totalité des 32 Sherman Duplex Drive ayant sombré dès leur mise à l'eau. La réaction ennemie (352è D.I) cloue au sol les éléments des 1ere et 29e D.I.U.S. Les premiers renseignements sur la situation sont alarmants.

07 h 10

Les 225 Rangers du 2e Bataillon (placé sous le commandement du Colonel Rudder) entament l'escalade de la Pointe du Hoc. Progression rapide malgré une violente réaction de l'ennemi. A Utah, la plage est définitivement tenue par le 8ème Infantery Regiment (4è D.I, "The Ivy"), les pertes sont inférieures à 50 hommes. Situation critique sur Omaha, où les pertes subies par la première vague dépassent 60% des effectifs engagés

07h 30

Assauts simultanés par les troupes Anglo-Canadiennes à Gold, Juno et Sword. Sur les trois plages, si les pertes matérielles sont élevées, les objectifs semblent pouvoir être atteints dans les délais. Les 178 Français du commando n° 4 (Cdt Kieffer) s'élancent vers Riva Bella. Jean Couturier est de ceux-là

07 h 30

Arrivée de la seconde vague d'assaut à Omaha Beach ; aucune progression possible. les survivants de la première vague demeurent cloués au sol. Le débarquement se poursuit toutefois, dans la plus totale confusion.

08 h 45

Juno est conquise après de violents combats au corps à corps. La progression vers les terres peut commencer. Les soldats Canadiens font preuve d'un courage à toute épreuve.

09h 30
Les Rangers ont investi la pointe du Hoc, malgré une opposition ennemie très forte.
10h 00

Le 2e East Yorkshire (3e D.I Britannique) s'empare de la batterie de Riva Bella alors que dans le même temps, le Royal commando 41 prend Hermanville après de lourdes pertes. Le casino de Ouistreham vient également de tomber sous l'assaut des "Frenchies" du commandant Kieffer. Si Juno est maintenant totalement nettoyée, 600 hommes sont hors de combat sur la plage.

10H 50 Gold est conquise, au prix de 400 soldats hors de combat. Prise de la batterie du Mont Fleury (2 pièces de 155) et de la Mare Fontaine (4 x 155 mm) par le 6è Green Howard (69ème brigade britannique). Sur Omaha, la situation est toujours aussi dramatique, Bradley envisage de faire rembarquer ses vagues d'assaut.

Le point d'appui WN 5 de la Madeleine est totalement détruit, le sous lieutenant Jancke est à demi-enterré vivant... Dans un semi-coma, il distingue à peine un silhouette s'approcher de lui, l'enlevant aux décombres qui l'oppressent... C'est un infirmier Américain... Pour Arthur Jancke, ainsi se termine la guerre...


13h 30

Le commando 4 de la 1ère brigade spéciale de Lord Lovat relève les hommes du major Howard à Bénouville. En tête du détachement, un piper franchit le pont au son de "Black bonnet over the border" , à la stupéfaction des "Ox and Bucks" . C'est ainsi que Bill Millin entrera dans la légende du jour J. La radio Américaine, par la voix d'Eisenhower, annonce le débarquement

14h 00

La situation s'est stabilisée à Omaha Beach où les unités d'assaut s'engouffrent maintenant, mais avec difficultés, vers l'intérieur des terres

19h 00

Les jonctions entre la 4ème DI et les éléments 82 ème Airborne les plus à l'ouest viennent de s'effectuer. ( pour les unités situées à l'est de Sainte Mère Eglise, celle ci ne sera réalisée que le 9 juin)

20h 00

La tête de pont sur Omaha est définitivement établie. A l'est de l'Orne tous les objectifs de la 6ème Airborne sont réalisés avec seulement 60% des effectifs. Le 2nd Rangers tient toujours la pointe du Hoc, mais a du repousser plusieurs contre attaques successives. Les Anglais de la 50ème D.INorthumbernian sont aux portes de Bayeux.

Bilan

Au soir du 6 juin la majeure partie des objectifs a été réalisée, 135.000 hommes et 22.000 parachutistes ont débarqué, les pertes s'élèvent à 9500 morts, blessés, prisoniers ou disparus, nettement moins que les prévisions du SHAEF.20 000 véhicules dont 900 chars ont été débarqués, 1400 tonnes d'approvisionnement sont à terre. Bayeux est en partie aux mains des alliés, les deux ports artificiels d'Arromanches est en cours d'installation ainsi que plusieurs terrains d'atterrisage. En revanche, Caen et l'aérodrome de Carpiquet sont toujours Allemands, malgré l'héroïsme de la 3e D.I Canadienne. Les batteries de 210 mm de Crisbecq continuent de tirer sur les navires alliés.La pointe du Hoc subi de nouvelles contre attaques de l'occupant. Globalement, malgré ces éléments , les opérations se sont passées selon le meilleur scénario possible. Mais, la bataille de Normandie ne fait que commencer. Elle durera 7 semaines pour s'achever le 25 août avec la fermeture de la poche de Falaise. Les Allemands perdront durant ces deux mois 230.000 hommes et 2200 blindés.



soldier
Messages : 162
Enregistré le : 12 juil., 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par soldier » 25 août, 15:04

merci pour tout!! Image Image



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 15:12

de rien



Patton
Messages : 363
Enregistré le : 31 mars, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par Patton » 25 août, 15:49

Merci pour ca, c'est utile sur un forum comme celui la. A+ Image Image



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 16:01

Voici une chronologie encore plus détaillié
Opérations aéroportées. La mission des bombardements et des parachutistes alliés : désorganiser les forces allemands en détruisant des axes de communication et en capturant des points stratégiques.

00:10
- Les premiers éclaireurs américains (pathfinders en anglais) sautent sur le Cotentin, afin de baliser les zones de parachutages pour les pilotes de C-47 qui vont arriver dans les minutes qui suivent.

00:16
- Le premier des 3 planeurs britanniques se pose à partir à moins de 50 mètres du pont de Bénouville, le Pegasus Bridge.

- La batterie allemande de Merville est attaquée par 5 bombardiers Avro Lancasters du 7e Squadron de la Royal Air Force.

00:35
- Capture du pont Pegase à Bénouville par les parachutistes anglais du Major John Howard.

- 2 planeurs britanniques se posent à proximité du pont de Ranville, le Horsa Bridge. Le 3ème planeur prévu pour l'opération est manquant.

00:45
- Des rapports allemands, envoyés par le 3ème Bataillon du 919ème Régiment de Grenadiers commandé par le Lieutenant-Colonel Hoffmann, indiquent la présence de parachutistes ennemis.

01:00
- Les radars de la Marine allemande (ou Kriegsmarine en allemand) signalent une importante armada en face du Pas-de-Calais.

- Le sergent Ludwig Förster découvre l'armada alliée au large de son point fortifié Wn 62, secteur Omaha Beach.

01:10
- 36 parachutistes français, réunis au sein de 4 équipes, sautent au-dessus de la Bretagne, en forêt de Duault et près de Plumelec.

- Mise en alerte de toutes les troupes allemandes aux ordres du 84ème Corps allemands, de l'Orne à Saint-Malo.

01:11
- La 716ème Division d'Infanterie allemande prévient le Général Marcks du 84ème Corps d'Armée situé à Saint-Lô de la présence d'unités aéroportées ennemies dans le Cotentin.

01:21
- Les éclaireurs de la 82nd Airborne Division sautent sur la Normandie au-dessus du Cotentin pour tenter de baliser 3 zones d'atterrissage pour le reste de la division (Drop Zones N, O et T).

01:30
- Le Caporal Emile Bouëtard, membre du 4ème Bataillon Français Parachutistes est abattu au Moulin de Plumelec, en Bretagne.

- Le Général Dollman ordonne la mise en alerte générale de la VIIème armée allemande.

01:45
- Le Général Marcks du 84ème Corps d'Armée reçoit des nouvelles informations concernant les parachutistes ennemis, repérés entre Sainte-Marie-du-Mont et Sainte-Mère-Eglise.

01:50
- A Paris, près du Bois de Boulogne, le chef des opérations du Groupe Naval Ouest, l'Amiral Hoffman, a convoqué les différents Etats-Major face à l'accumulation des rapports alarmants. Il envoit le message suivant en Allemagne : "Signalez au quartier général du Führer que c'est l'invasion".

01:55
- Décollage en Angleterre des bombardiers de la 8ème US Air Force. 1 198 appareils sont déployés au total.

02:00
- Le Maréchal von Rundstedt est mis au courant des mises en alerte suite à la découverte de parachutistes.

02:29
- Les navires de la Force U sont arrivés au large de Utah Beach et jettent l'ancre à 24 kilomètres du rivage.

02:30
- De sérieux combats s'engagent dans la localité de Ranville entre les troupes aéroportées du 6th Airborne Britannique et les 716ème d'Infanterie et 21ème Panzer Division allemande.

- Les émetteurs fixes "Bag Pipe" et "Chatter" d'Angleterre entrent en action et brouillent les communications de la Kriegsmarine et de la Luftwaffe (Armée de l'Air allemande).

02:40
- Le Maréchal von Rundstedt signale par radio à la VIIème Armée allemande qu'il ne croit pas en un débarquement de grande envergure.

02:51
- Les navires de la Force O sont arrivés au large d'Omaha Beach et jettent l'ancre à 23 kilomètres du rivage.

03:00
- Les S-Boote de la Kriegsmarine allemande partent en chasse dans la Manche, suite à l'atterrissage de parachutistes alliés. Mais la première patrouille ne rencontre aucune cible.

- Les soldats américains de la Force O au large d'Omaha commencent à embarquer dans les chalands de débarquement.

- Les soldats américains de la Force U au large de Utah Beach commencent à embarquer dans les chalands de débarquement.

- Le sergent Ludwig Förster tire trois fusées blanches depuis le point de résistance Wn 62 situé près de Colleville-sur-Mer (Omaha Beach) pour demander aux navires au large de s'identifier. Les autres points de résistance de la zone font de même. Pas de réponse des navires.

- La Royal Air Force bombarde des objectifs sur Caen.

03:25
- Le Lieutenant-Colonel Terence Otway, qui n'a pu rassembler que 170 parachutistes britanniques sur les 635 prévus, passe à l'attaque de la batterie de Merville.

03:35
- 55 planeurs Waco contenant des forces destinées à la 6ème Airborne Division britannique se posent dans le cadre dans la région de Ranville.

03:54
- 52 planeurs Horsa américains contenant des forces destinées à la 101ème Airborne Division se posent dans le cadre de l'Opération Detroit au Nord de Hiesville.

04:00
- Libération de Sainte-Mère-Eglise par les soldats américains du 3ème Bataillon du 505ème Régiment d'Infanterie Parachutiste. La bannière étoilée est hissée à la mairie.

- 52 planeurs Horsa américains se posent dans le cadre de l'Opération Detroit au Nord-Ouest de Sainte-Mère-Eglise.

- Le Maréchal von Rundstedt demande au commandement suprême à Berlin l'autorisation de donner l'ordre à deux divisions de se mettre en marche vers la côte.

04:08
- Mort du Général Pratt, commandant en second de la 101ème Airborne Division, dans l'atterrissage brutal de son planeur près de Hiesville.

04:30
- 132 soldats américains appartenant aux 2ème et 4ème Escadrons de Cavalerie, aux ordres du Lieutenant-Colonel Dunn, débarquent sur les plages (minées) des îles Saint-Marcouf.

04:35
- Le 916ème Régiment de Grenadiers allemand capture un officier américain qui confirme l'existence des mannequins parachutistes munis d'explosifs.

04:45
- Des sous-marin de poche (X20 et X 23) chargés de baliser le route de l'Armada alliée arrivent à près d'un kilomètre du rivage.

- Le Lieutenant-Colonel Terence Otway fait tirer une fusée jaune vers le ciel, repérée au large par le croiseur Arethusa, signe qu'il est désormais maître de la batterie allemande de Merville. 70 officiers, sous-officiers et soldats du rang anglais sont tués pendant l'assaut.


--------------------------------------------------------------------------------



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 16:02

Suite
Le débarquement. Les navires et les bombardiers alliés bombardent les défenses côtières, et le débarquement de la force d'attaque alliée commence.

05:10
- Premier tir de l'artillerie navale sur les positions côtières allemandes par le croiseur Orion au large de Gold Beach, puis par les croiseurs Ajax, Argonaut, Emerald, par la cannonière néerlandaise Flores et 13 destroyers.

05:10
- Attaque de la batterie allemande du Mont Canisy par 18 bombardiers Marauder de la Royal Air Force.

05:30
- Le destroyer norvégien Svenner est coulé au large de Sword Beach par une vedette rapide lance-torpilles allemande S-Boote, occasionnant la mort de 30 marins et soldats. 18 torpilles ont été tirées par 3 S-Boote de la 5ème Flotille, basée au Havre.

- Les soldats de la première vague d'assaut de la Force S (Sword Beach) embarquent dans les chalands de débarquement.

- Un chasseur allié attaque en piqué, pour la première fois de la journée, un objectif près de Falaise.

05:31
- Les navires de l'Eastern Naval Task Force, aux ordres du Contre-Amiral Phillip Vian, ouvrent le feu sur les plages britanniques et canadiennes de Gold, Juno et Sword.

05:32
- Les navires de type LSI destinés à débarquer des hommes sur Juno Beach jettent l'ancre.

05:35
- Les 32 chars amphibies américains du 741ème Tank Battalion sont mis à l'eau à 6 km au large d'Omaha Beach. 27 sont destinés à couler.

05:37
- Les canons de la batterie allemande de Longues-sur-Mer ouvrent le feu en direction du destroyer USS Emmons et de croiseur USS Arkansas.

05:45
- Bombardement par l'artillerie navale des batteries de Houlgate, du Mont Canisy et de Villerville.

05:50
- L'USS Texas fait feu pour la première fois (sur le secteur américain de Omaha).

05:52
- L'USS Arkansas ouvre à son tour le feu.

05:55
- 329 avions britanniques Liberator bombardent les installations côtières allemandes.

- Un navire chargé de guider les chalands de débarquement vers la plage de Utah, le P.C. 1261, entre dans une zone polluée par des mines et heurte l'une d'elles. D'autres navires sombrent quelques minutes après le P.C. 1261 pour la même raison.

05:58
- Lever du soleil. Le temps est gris, la houle très importante, des nuages bas laissent échapper de courtes ondées. Le vent est de force 3 à 4.

06:00
- 270 bombardiers américains Marauder larguent 4 404 bombes de 110 kg chacune.

06:15
- Les péniches de débarquement au large des plages anglo-canadiennes, situées à environ 7 km du rivage, se mettent en direction des plages.

06:25
- Omaha Beach, secteurs Dog Green et Dog White : débarquement de 32 chars amphibies (compagnies C et B du 743ème Bataillon de Cavalerie).

06:27
- Omaha Beach : fin du bombardement par feu roulant sur la côte.

06:30
- Omaha Beach : les navires de guerre américains tirent sur la batterie allemande de la Pointe du Hoc.

- Le Général Feuchtinger, chef de la 21ème Panzer Division allemande, donne l'ordre d'attaquer la tête de pont des soldats de la 6th Airborne Division britannique au-delà de l'Orne



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 16:03

Suite
06:31
- Utah Beach, secteur Uncle Red : débarquement du 2ème Bataillon, 8 Régiment de la 4th US Infantry Division.

06:36
- Omaha Beach : débarquement de la première vague d'assaut du 116ème Régiment de la 29ème Division d'Infanterie.

06:40
- Le Général Dwight Eisenhower se réveille après une courte sieste. Il reçoit un appel optimiste de l'Amiral Ramsey qui le rassure.

06:42
- L'Amiral américain Kirk, commandant la formation navale Ouest, signale que "Tout se déroule conformément au plan".

06:45
- Utah Beach : débarquement des 32 chars amphibies du 70ème Bataillon Blindé. 28 atteignent le rivage.

- Omaha Beach : débarquement de la seconde vague d'assaut.

- Les avions type B-25 des 8ème et 342ème Squadrons de la Royal Air Force (dont le groupe français "Lorraine") bombardent mettent un place un écran de fumée qui protège l'armada alliée.

- Le Général Speidel place la 21ème Panzerdivision aux ordres de la VIIème Armée allemande.

07:00
- Omaha Beach : débarquement de la deuxième vague d'assaut.

07:10
- Omaha Beach : le canon de 88 mm du point de résistance Wn 61 est mis hors de combat, son frein de bouche ayant été détruit par un coup au but, soit de l'artillerie navale, soit du char Sherman du Sergeant Turner Sheppard.

07:15
- Omaha Beach : les 225 Rangers du Colonel Rudder, retardés par des erreurs de navigations et un fort courant marin, débarquent avec 45 minutes de retard à la Pointe du Hoc.

- Gold Beach : les barges de débarquement munies de lance-roquettes de 127 mm ouvrent le feu sur les défenses côtières.

07:25
- Fin du bombardement de l'artillerie navale sur Gold, Juno et Sword.

- Gold, Juno et Sword Beach : les chars spéciaux de déminage et de déblayage des obstacles débarquent.

- Gold Beach : débarquement de la 50ème Divison d'Infanterie britannique, commandée par le Major Général Graham.

07:30
- Les parachutistes du 3ème Bataillon du 502ème PIR (101ème Airborne Division) capturent la sortie de plage N°3 à l'Ouest de Utah Beach, à proximité de Audouville-la-Hubert.

- Sword Beach : débarquement de la 3ème Division d'Infanterie Britannique aux ordres du Général Rennie.

07:40
- Omaha Beach : le navire type LCI (Landing Craft Infantry) numéro 91 est touché par une mine et par l'artillerie allemande, causant la mort de 73 soldats.

07:45
- Omaha Beach : les soldats allemands du point de défense Wn 70 annoncent la percée de six chars américains dont 3 au niveau du Wn 66.

- Juno Beach : débarquement de la 3ème Division d'Infanterie canadienne commandée par le Général Keller.

08:00
- Utah Beach : quatre bataillons sont désormais débarqués.

- L'une des deux pièces de 210 mm Skoda K52 d'origine tchécoslovaque de la batterie d'Azeville est mise hors de combat par les tirs des navires alliés.

- Omaha Beach : des soldats américains parviennent au sommet de la dune au niveau du point de résistance Wn 60.

- Omaha Beach : débarquement des hommes du 5ème Bataillon de Rangers, qui devaient initialement débarquer à la Pointe du Hoc.



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 16:04

Suite
08:05
- Juno Beach : le journal de bord de la 3ème Division d'Infanterie canadienne signale l'explosion d'environ seize obus à la minutes sur le secteur de plage Mike Green.

08:10
- Omaha Beach, secteur Dog White : le navire type LCI (Landing Craft Infantry) numéro 91 est touché par une mine et coule.

08:20
- Gold Beach : débarquement du 7ème Bataillon des Green Howards.

- Sword Beach : débarquement du Commando N°4.

08:25
- Gold Beach : débarquement du Royal Marines Commando N°47.
08:30
- Omaha Beach : interruption temporaire du débarquement faute de place sur la plage. Les Allemands croient pendant quelques minutes à la victoire.

-Omaha Beach : le général Cota a établi son poste de commandement sur la plage.

-Omaha Beach : les Américains font leurs quatre premiers prisonniers, de la 8ème Compagnie du 916ème Régiment (352ème Division d'Infanterie allemande).

- Les pilotes allemands Priller et Wodarczyk effectuent un passage au-dessus des plages de débarquement à bord de leur Focke Wulf 190 et rentrent à leur base de Bondues au Nord de Lille sans encombre.

08:45
- Sword Beach : débarquement du Royal Marines Commando N°41.

09:00
- La deuxième pièce de 210 mm de la batterie d'Azeville est mise hors de combat par les navires alliés.

- Omaha Beach : le point fortifié Wn 60 (secteur Fox Red) protégeant la sortie F1 est réduit au silence par les hommes de la 1ère Division d'Infanterie US.

- Hitler se réveille après avoir veillé assez tard en écoutant du Wagner.

09:05
- Les soldats canadiens débarqués sur le secteur de plage Mike Red signalent que la situation est excellente.

09:15
- La 352ème Division d'Infanterie allemande inscrit dans son journal de bord la perte des points de résistance Wn 65, Wn 68 et Wn 70.

09:17
- Publication du Communiqué N°1 : "Sous le commandement du Général Eisenhower, des forces navales alliées, appuyées par de puissantes forces aériennes, ont commençé le débarquement des armées alliées ce matin sur la côte du Nord de la France".

09:20
- Les navires au large d'Omaha Beach organisent un nouveau tir de barrage sur les défenses allemandes, demandé par le Général Huebner, au risque d'atteindre les soldats américains. Il dure vingt-cing minutes.

- La batterie allemande de Longues-sur-Mer cesse momentanément de tirer en direction de la mer.

09:25
- Sword Beach : à Ouistreham, les chars amphibies de soutien demandés par le Commandant Kieffer arrivent devant le bunker du Casino et ouvrent le feu, permettant aux commandos français du 1er Bataillon Fusiler Marin d'enlever la position.

09:30
- Le général anglais Gale est parachuté au Nord de Caen.

- Omaha Beach : le général Omar Bradley reçoit une estimation de perte qui s'élève à 3 000 soldats hors de combat, tandis que des soldats du 16ème Régiment de la 1ère Division d'Infanterie américaine sont en route vers Port-en-Bessin.

- Gold Beach : une dizaine de chasseurs Focke Wulf 190 allemands attaquent la plage.

- Juno Beach : la localité de Bernières est libérée par les hommes du North Shore Regiment et du Queen's Own Rifle.

- Sword Beach : la localité d'Hermanville est libérée par le South Lancashire Regiment.

09:45
- Fin du second tir de barrage sur Omaha Beach.

10:00
- Omaha Beach : 2 destroyers américains s'approchent à moins de 1 km du rivage pour appuyer au plus près les groupes isolés qui tentent de sortir de la plage.

- Omaha Beach : environ 200 soldats du 1er Bataillon du 116ème Régiment (29ème Division d'Infanterie US) ont escaladé la falaise et atteignent Vierville-sur-Mer.

- Omaha Beach : le point fortifié Wn 64 est réduit au silence par les assaillants américains.

- Le Général Marcks prend la décision de contre-attaquer avec la 21ème Panzer Division.

- Le Général Edgar Feuchtinger reçoit l'ordre de contre-attaquer avec ses chars le long de la rivière de l'Orne face aux parachutistes britanniques de la 6th Airborne Division



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 16:05

Suite
10:12
- Omaha Beach : le poste de commandement du 726ème Régiment de grenadiers reçoit le message suivant en provenance du poste de résistance Wn 62 : "le Wn 60 tient toujours, le Wn 62 est encore action avec une mitrailleuse, mais la situation est critique. Des éléments des 1ère et 4ème compagnies contre-attaquent."

10:15
- Omaha Beach : au point de défense Wn 62, près de Colleville-sur-Mer, les deux canons de 76,5 mm sont détruits en même temps par l'artillerie navale.

10:30
- A l'Ouest de Utah Beach, les parachutistes américains de la Dog Company (505ème PIR) engagent le combat à proximité de la localité de Neuville-au-Plain.

- Omaha Beach : les deux canons de 75 mm de la Pointe de la Percée, à l'origine de nombreuses destructions, sont mis hors de combat par le destroyer McCook.

- Omaha Beach : le point fortifié Wn 65, à la jonction entre les secteurs de plage Easy Green et Easy Red et protégeant la sortie E1 est réduit au silence par les soldats américains.

- Le Général Feuchtinger reçoit l'ordre de déplacer sa 21ème Panzerdivision à l'Ouest du canal de l'Orne, et de l'engager au Nord de la ligne Bayeux-Caen.

11:00
- La station radio de la Pointe de la Percée est attaquée par le destroyer Thompson au large d'Omaha, qui tire des obus de 127 mm.

- Gold Beach : 7 sorties de plage ont été déagées.

11:20
- Omaha Beach : des éléments du 5ème Bataillon de Rangers ont atteint la localité de Surrain (Sud de Colleville-sur-Mer)

11:45
- Omaha Beach : le 1er Bataillon du 18ème Régiment d'Infanterie (1ère DI américaine) a débarqué.

12:00
- Utah Beach : les 4 routes de sorties (Causeway en anglais) de plage sont aux mains des parachutistes de la 101st Airborne Division

- Utah Beach : le 2ème Bataillion du 8ème RCT entre dans Poupeville.

- Omaha Beach : par manque de munition, la batterie de Houtteville (à 4 500 mètres de la plage, près de Colleville-sur-Mer) refuse d'exécuter un ordre de tir par salves contres les péniches de débarquement en approche. Les canons de 105 mm ne tirent que pièce par pièce.

- Environ 85 résistants français sont abattus à la prison Caen par la Gestapo, faute d'avoir pu être déplacés.

- Churchill prononce son discours devant la Chambre des Communes, informant les députés britanniques de la libération de Rome et de début du débarquement.

12:23
- Omaha Beach : le 18ème Régiment de la 1ère Division d'Infanterie US escalade la falaise et se dirige vers Colleville-sur-Mer.

13:00
- Omaha Beach : le Général Bradley apprend la percée de quelques groupes de soldats au sommet des falaises.

- Omaha Beach : le point fortifié Wn 72 (Vierville-sur-Mer, secteur Dog Green) est réduit au silence).

- Sword Beach : les hommes du 1er Suffolk Regiment enlèvent le point fortifié Morris situé à Colleville-Montgommery (à l'époque Colleville-sur-Orne).

13:30
- Bombardement aérien de la ville de Caen.

- Omaha Beach : le Général Omar Bradley, sur le navire amiral Augusta, reçoit le rapport suivant : "Troupes auparavant stoppées sur plages Easy Red, Easy Green, Fox Red, progressent sur hauteurs derrières plages".


--------------------------------------------------------------------------------

La consolidation. Les derniers défenseurs allemands quittent leurs positions les uns après les autres sur Omaha, dernier verrou à sauter. Désormais, il s'agit d'installer en Normandie une solide tête de pont.

14:13
- Omaha Beach : destruction par le destroyer USS Harding du clocher de l'Eglise de Vierville-sur-Mer supposé contenir des observateurs d'artillerie allemands.

14:25
- La localité de Périers, au Sud de Sword Beach, est libérée par les chars du Staffordshire Yeomanry après de violents combats.

14:35
- Juno Beach : le Général Keller donne une conférence de presse dans un verger près de Bernières.

15:00
- Omaha Beach : deux destroyers américains s'approchent du rivage pour appuyer au plus près les troupes débarquées.

- Le Général Marcks demande au Colonel von Oppeln-Brokinoswski de contre-attaquer avec la 21ème Panzerdivision : "Du succès de votre contre-attaque dépend le sort de l'Allemagne et du conflit."

15:30
- Omaha Beach : Hein Severloh, dernier défenseur du point de défense Wn 62, abandonne son poste après avoir tiré 12 500 coups avec son fusil K98 et sa mitrailleuse MG 42.

15:45
- Sword Beach : les hommes et les chars du 2ème Bataillon East Yorkshire Regiment et du 13/18th Hussars enlèvent le point fortifié Fort Sole.

16:00
- Contre-attaque allemande en direction du pont du lieu-dit La Fière, à 3 km de Sainte-Mère-Eglise, défendu par les parachutistes américains de la Able Company, 505th PIR de la 82nd Airborne.

- Omaha Beach : le premier char Sherman américain parvient à la route reliant par une vallée la plage à Colleville. Il est alors détruit par une pièce anti-char.

- Le point fortifié allemand Wn 35 au Hamel est apturé par le 1er Bataillon Royal Hampshire.

- Bombardement aérien de la ville de Caen.- Bombardement de la batterie allemande au Mont-Canisy par 37 appareils Marauder, qui larguent 61 tonnes de bombes sur le site.

- Contre-attaque allemande dans la localité de Périers au Sud de Sword Beach.

- Le Shropshire Regiment libère la localité de Biéville au Sud de Sword Beach, alors que son appui blindé des chars du Staffordshire atteint Blainville.

- Le Maréchal von Rundstedt reçoit l'autorisation d'engager ses deux divisions blindées.

17:00
- Omaha Beach : le Général Clarence Huebner débarque sur le secteur de plage Easy Red.

- Omaha Beach : le clocher de l'Eglise de Saint-Laurent-sur-Mer, qui contient des tireurs d'élite allemands, est détruit par l'artillerie américaine.

- Omaha Beach : le point de résistance situé le plus à l'Ouest d'Omaha, le Wn 73, est réduit au silence par des hommes du 5ème Bataillon de Rangers et du 116ème Régiment (29ème Division d'Infanterie).



patton65
Messages : 347
Enregistré le : 23 août, 23:00

Chronologie du débarquement

Message non lu par patton65 » 25 août, 16:06

Suite et fin
17:30
- Le discours du Général de Gaulle '"La Bataille suprême est engagée !") est diffusé sur la BBC.

- Contre-attaque des blindées allemands menée par le Colonel von Oppeln-Brokinoswski en direction de la localité de Biéville visant à repousser les soldats canadiens.

- Contre-attaque des blindés allemands menée par le Major von Gottberg en direction de la localité de Biéville visant à repousser les soldats canadiens.

18:00
- Le croiseur français Georges-Leygues ouvre le feu sur la batterie de Longues-sur-Mer, à l'Ouest de Gold Beach, qui venait d'attaquer les navires alliés, et plonge le site dans le silence.

- Juno Beach : à Saint-Aubin-sur-Mer, les derniers défenseurs allemands des installations côtières dans le secteur Nan Red se rendent.

- Sword Beach : les hommes du Second Bataillon du East Yorkshire Regiment enlèvent le point fortifié Daimler à Ouistreham.

18:30
- Omaha Beach : le 26ème Régiment d'Infanterie (1ème Division d'Infanterie US) commence à débarquer.

18:54
- Le destroyer USS Harding bombarde à nouveau le clocher de l'Eglise de Vierville-sur-Mer. Fin du tir à 18 heures 57.

19:00
- Omaha Beach : dans la localité de Colleville-sur-Mer, des combats violents s'engagent entre les troupes américaines débarquées et les défenseurs allemands.

19:35
- Le destroyer USS Harding bombarde à nouveau le clocher de l'Eglise de Vierville-sur-Mer pendant deux minutes ainsi que la zone située à proximité de l'Eglise. Des obus tombent sur le château de Vierville-sur-Mer.

19:37
- Nouveau bombardement par le destroyer USS Harding du clocher de l'Eglise de Vierville-sur-Mer pendant moins de deux minutes ainsi que la zone située à proximité de l'Eglise.

19:40
- Omaha Beach : tir de barrage allemand sur la plage dans le secteur de Colleville-sur-Mer, où les opérations de débarquement se poursuivent. Quelques pertes au sein des troupes américaines.

20:00
- 6 chars allemands font une percée jusqu'à Lion-sur-Mer où ils observent les opérations de débarquement avant de rebrousser chemin.

- Les troupes First Suffolk Regiment enlèvent après de féroces combats le point fortifié Hillman, défendu par les hommes du 736ème Régiment de Grenadiers, situé au Sud de Sword Beach.

- Les commandos français du 1er BFM atteignent la localité de de Hauger.

20:15
- La position allemande Hillman est enlevée par les hommes du Staffordshire, après de durs combats.

21:00
- La 6ème Brigade du Général Kindersley se pose avec 256 planeurs dans la zone d'atterrissage de Ranville (Opération Mallard).

- 32 planeurs Horsa du 434th Troop Carrier Group US atterrissent dans le Cotentin à proximité de Hiesville.

- Attaque de 3 compagnie de la 21ème Panzer Division, commandée par le Général Feuchtinger, au Sud de Juno Beach : c'est un échec.

21:30
- Le Maréchal Rommel arrive à son poste de commandement après un voyage en voiture de près de 800 kilomètres.

21:45
- Omaha Beach : de nombreux explosions d'obus sont signalés en direction du Sud-Est et à proximité de la localité de Maisy.

22:30
- Bombardement aérien de la ville de Caen.

- Libération après de durs combats de la localité de Tailleville, défendue par le 736ème Régiment de Grenadiers.

-Les hommes du 1er Bataillon Royal Hampshire libèrent la localité d'Arromanches.

23:30
- Une contre-attaque menée par 40 soldats allemands appartenant aux 1er et 914ème Régiments de la 352ème Division d'Infanterie est lancée contre les Rangers à la Pointe du Hoc.




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Discussions générales sur le débarquement de Normandie - 6 juin 1944 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité