Paul Leeking, dernier KIA de F/501

Le front de l'Ouest ne se limite pas à la bataille de Normandie : discutez ici des autres grandes batailles !
Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Paul Leeking, dernier KIA de F/501

Message non lu par Gennaker »

Voici une histoire dont seul Mark bando a le secret… Enjoy!

"En ce jour, en 1945, le sergent Paul Leeking de Littitz, Pennsylvanie, fut tué au combat. Il était membre du 2nd platoon, F/501st PIR, 101st Airborne. Il fut ainsi le dernier tué au combat de sa compagnie durant la dernière guerre mondiale. F/501st nettoyait en ce 10 janvier une section du Bois Jacques près de Bastogne, non loin de la ligne de chemin de fer, avec des éléments de la 6th Armored à leur côté à découvert vers le sud. Après un bref arrêt, durant lequel le sergent Gainey eut la jambe arrachée, la compagnie reprit sa progression et tomba sur un réseau élaboré de foxholes recouverts, qui hébergeaient les restes d'une compagnie allemande d'infanterie. Les boys de la compagnie F commencèrent à sauter d'un trou à l'autre pour attaquer les allemands planqués dans leurs trous, balançant des grenades et balayant les foxholes couverts de rondins, de branchages et de neige,de leurs armes. Le sergent Leeking n'aurait pas dû se trouver là. Il avait survécu à la Normandie et été sérieusement blessé en Hollande. Ses blessures n'étaient pas encore totalement guéries quand il parvint à trouver un véhicule de l'armée de Patton pour rejoindre son platoon.
Le 10 janvier, Leeking se trouvait avec un petit groupe d'hommes qui progressait sur le flanc gauche de l'attaque et qui tomba sur un gros bunker allemand enterré, long de 7 mètres et couvert de branchages. C'était le poste de commandement allemand, commandé par un Oberleutnant. Camouflé dans cette tranchée bunkerisée se trouvait un central téléphonique. Un paratrooper lança une grenade dans le bunker, mais un soldat allemand poussa le central téléphonique par dessus, atténuant l'effet de l'explosion. Le sergent Leeking parlait quelques mots d'allemand. Il s'approcha et se tint au dessus du bunker. il ordonna aux survivants de sortir. Il y avait 5 ou 6 allemands dans ce trou, choqués et les oreilles sifflantes à cause de la grenade, mais bien en forme. Un coup de feu éclata, et Leeking s'effondra, mort, avec l'orifice d'une balle de calibre .32 dans le front. O'Neill se précipita et vida le chargeur de sa Tommy gun dans la tranchée, ne tuant personne mais persuadant tous les survivants de sortir. Criant "Kamerad" et les mains en l'air, les allemands choqués s'extirpèrent de leur "maison". Le dernier à sortir fut le commandant de la compagnie, qui sortit seulement vêtu de sa veste d'officier, avec une montre à gousset se balançant sur le devant. Charlie Palmer attrapa la montre en souvenir. L'officier allemand s'adressa aux troopers dans un anglais parfait ; " Puis je avoir mon pardessus? je l'ai laissé dans la tranchée." Jumbo Moore sauta dans le trou, et après avoir vérifié le contenu des poches, lui lança son manteau. Il découvrit alors un petit pistolet de calibre.32 Sauer semi automatic posé par terre, à l'endroit où se trouvait le pardessus. L'officer avait un holster vide au côté, et il était évident que c'est lui qui avait tué Leeking.
A la fin du combat, 38 allemands avaient été capturés, et deux troopers furent chargés de les garder, et de les ramener vers Bastogne, une marche de plusieurs kilomètres. Le meilleur ami de Leeking, Richard Fox (qui devint flic à New York après la guerre) avait été séparé du groupe de Leeking durant le combat. Il vit Leeking étendu mort, avec ce trou au milieu du front. Il demanda : "Lequel de ces bâtards avait un pistolet?". Quand on lui dit que le groupe de prisonniers étaient déjà en route pour Bastogne, il partit en courant à leur recherche. L'officer allemand n'atteignit jamais l'enclos à prisonniers. Il aurait soit disant été abattu pour tentative d'évasion.
Les survivants de la 101st racontent à l'envie que les "vrais héros" reposent dans les cimetières européens, enterrés ici et là. Le sergent Leeking est l'un de ces héros. Charles Merritt, Lt Joe Mc Gregor... avaient eux aussi quitté l'hôpital avant d'être complètement guéri pour être avec leurs camarades au combat. Tous ces héros se sentaient concernés par le sort de leurs buddies, et ils voulaient être là pour les aider à supporter les terreurs du combat, et accroitre leurs chances de survie. Ce faisant, ils y ont laissé leur vie."
Lest we forget.
Mark Bando

Paul Leeking…
Image


alain2904

Re: Paul Leeking, dernier KIA de F/501

Message non lu par alain2904 »

Histoire bien triste comme toute cette saloperie de guerre.
Merci pour le récit.
cordialement.
dOC


Avatar du membre
john dew
Messages : 2
Enregistré le : 18 juin, 21:33
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Paul Leeking, dernier KIA de F/501

Message non lu par john dew »

Bonjour
je me présente john dewasme j habite en belgique j ai 30 ans et j ai l honneur de parrainée la tombe de paul je voulai vous dire un tres grand merci pour les informations que je vien enfin de trouver sur lui cela fait 3 ans que je le parraine
est ce que vous auriez d autres information sur lui ou meme peut etre des photos de lui
a bientot
john


Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Paul Leeking, dernier KIA de F/501

Message non lu par Gennaker »

Image


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Front de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité