Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

P.I.A.T. (Projector Infantry Anti Tank) – Histoire, fiche technique et photo

P.I.A.T. (Projector Infantry Anti Tank)

Histoire, fiche technique et photo

Image : P.I.A.T. (Projector Infantry Anti Tank)

Histoire du P.I.A.T.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, les soldats British ne disposent, pour lutter contre les blindés, que du fusil anti-char “Boys” Mk I, n’offrant qu’une faible cadence de tir et ne perçant que les blindages inférieurs à 10 mm d’épaisseur.

Les ingénieurs militaires anglais, et notamment Jeffries et Wallis, décident de mettre au point une nouvelle arme pour renforcer les possibilités tactiques de l’infanterie Anglaise. Les ingénieurs combinent la technologie du mortier pour la structure du lance-roquettes, et le dispositif de tir du fusil anti-char “Boys” Mk I : le résultat obtenu est appelé PIAT (initiales de Projector Infantry Anti-Tank).

Quelques problèmes sont cepandant relevés par l’infanterie, qui utilise tout de même le PIAT pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, la gachette de tir ne peut être actionnée qu’en utilisant quatre doigts de la main et la munition employée doitêtre très précautionneusement maniée, sous peine d’exploser assez rapidement.

Fiche technique du P.I.A.T.

Pays créateur/utilisateur : Grande Bretagne
Dénomination : PIAT

Mode de tir : coup par coup
Calibre : 89 mm
Portée utile : 100 m
Portée maximum : 300 m
Cadence de tir : 2 coups/min

Masse : 14,5 kg
Longueur : 961 mm

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook