Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Lance-flammes Abwehrflammenwerfer 42 – Histoire, fiche technique et photo

Abwehrflammenwerfer 42

Histoire, fiche technique et photo

Image : Abwehrflammenwerfer 42

Historique de l’Abwehrflammenwerfer 42

Lorsque les Allemands envahissent l’Union Soviétique dans le cadre de l’opération Barbarossa en 1941, ils découvrent un lance-flammes statique russe appelé FOG-1. Les ingénieurs allemands s’en inspirent pour créer leur propre modèle afin de renforcer leurs équipements de défense statique pour tous les points particuliers (routes, ponts, espaces portuaires, zones sensibles, espaces côtiers…).

L’année suivante, en 1942, le lance-flammes statique “Abwehrflammenwerfer 42” entre en dotation dans l’armée allemande. Il s’agit d’un cylindre principal d’une capacité de 29,5 litres surmonté d’un cylindre miniature et d’un tube chargé de projeter les flammes. Le cylindre principal est généralement enterré dans le sol et seul le tube doit dépasser afin de réduire sa signature visuelle.

Le tir est déclenché soit par son utilisateur soit par la victime lorsque le lance-flammes statique est relié à un fil piège. La flamme, d’une hauteur de 2,7 mètres et large de 4,5 mètres, atteint une distance de 27 mètres pendant 1,5 secondes.

L’Abwehrflammenwerfer 42 est utilisé jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale et de nombreux exemplaires sont installés le long du Mur de l’Atlantique afin de défendre les accès aux points d’appui allemands le long des côtes.

Fiche technique de l’Abwehrflammenwerfer 42

Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : Abwehrflammenwerfer 42

Masse à vide : 33 kg
Masse en ordre de combat : 65 kg

Carburant : 29,5 litres de pétrole

Portée pratique : 27 m

Hauteur totale : 76 cm

Hauteur du cylindre principal : 53 cm
Diamètre du cylindre principal : 30 cm

Hauteur du cylindre secondaire : 25 cm
Diamètre du cylindre secondaire : 0,67 cm

Durée du tir : 1,5 secondes

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook