Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Baïonnette No 4 “Spike” – Histoire, fiche technique et photo

Baïonnette No 4 “Spike”

Histoire, fiche technique et photo

Image : Baïonnette No 4 "Spike"

Historique de la baïonnette No 4 Spike

La baïonnette numéro 4 “Spike” remplace le modèle P1907 Mk 1 vieillissant. Elle fait l’objet de près de vingt années d’études et entre en service à compter de novembre 1939 au sein de l’armée anglaise afin d’équiper la gamme des fusils Lee Enfield No. 4.

Contrairement à la plupart des aux autres baïonnettes utilisées par les forces armées alliées, cette arme blanche ne possède pas de garde et est destinée à être uniquement employée dans le cadre d’un combat au corps à corps avec utilisation du fusil. Cependant, certaines unités, comme les Home Guards, sont dotées de poignées ajustables qui, une fois mises en place, permettent une utilisation identique à celle d’un couteau de combat.

Le premier modèle produit est appelé Mk I “Grooved Spike” (avec une lame rainurée), le second Mk II “Standard Spike” (lame ronde se terminant par une extrêmité pointue). Ils sont livrés avec des fourreaux en métal dotés d’accroches pour ceinturons. La conception de ces baïonnettes est extrêmement simple et les Britanniques réalisent d’importantes commandes : le prix d’une Spike pendant la guerre est ainsi de 15 Dollars, avec fourreau.

Les soldats du Commonwealth (notamment les Canadiens, les Australiens et les Néo-Zélandais) sont également équipés de cette baïonnette qui est remplacée par le modèle No. 9 Bayonet.

Fiche technique de la baïonnette Spike

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : No. 4 “Spike” bayonet
Production totale : 5 000 000

Longueur totale : 203 mm (10 pouces)
Longueur de la lame : 254 mm (8 pouces)

Diamètre de la bague d’enfoncement : 15,1 mm (0.595 pouces)

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook