Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Dague Fairbairn-Sykes – Histoire, fiche technique et photo

Dague Fairbairn-Sykes

Histoire, fiche technique et photo

Image : Dague Fairbairn-Sykes

Historique de la dague Fairbairn-Sykes

La dague Fairbairn-Sykes trouve son origine à Shangaï en Chine. C’est à cet endroit que ses deux créateurs, William Ewart Fairbairn et Eric Anthony Sykes, deux agents anglais de la police municipale locale, imaginent ce couteau de combat peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale en s’inspirant du modèle d’un couteau local.

Après des discussions entre ces deux policiers et l’entreprise Wilkinson Sword Ltd. qui s’intéresse à leur idée, le projet se concrétise en janvier 1941. Les premières dagues sont livrées au sein de l’armée anglaise. Les commandos britanniques en sont notamment équipés et ces derniers font la renommée de cette arme blanche. Il en est de même pour les commandos américains appartenant à l’O.S.S. (Office of Strategic Services).

Plusieurs modèles sont mis au point au fur et à mesure de la guerre : celui le plus courant possède une lame de 7 pouces de longueur pour une longueur totale de 11.5 pouces (29,2 cm).

Plusieurs copies sont produites dont la fameuse dague OSS. Cependant, la qualité des lames est particulièrement aléatoire et rares sont les dagues qui connaissent les mêmes qualités que les toutes premières Fairbairn-Sykes. L’armée américaine remplace officiellement cette dague par le couteau de combat M3 à compter de 1944, mais de nombreux exemplaires restent en service pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale.

Après 1945, les Fairbairn-Sykes sont utilisées en Corée et au Vietnam. Cette dague est toujours en production de nos jours du fait de son succès auprès des collectionneurs.

Fiche technique de la dague Fairbairn-Sykes

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : Fairbairn-Sykes Fighting Knife
Longueur totale : 292,1 mm

Détails de la lame

Longueur : 177,8 mm (7 pouces)

Détails de la garde

Longueur : 114,3 mm (4.5 pouces)

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook