Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Grenade No 77 fumigène – Histoire, fiche technique et photo

Grenade N°77 fumigène

Histoire, fiche technique et photo

Image : Grenade fumigène N°77

Historique de la grenade N°77

La grenade numéro 77 fumigène entre en service dans l’armée anglaise en 1943. Elle se compose de phosphore qui réagit immédiatement au contact de l’air en dégageant une importante fumée blanche. Son emploi est ainsi dédié au signalement d’une position ou pour masquer son action à l’adversaire.

Le percuteur se déclenche à l’impact. S’il s’agit d’une grenade fumigène, la puissance du détonateur n’est pas sans danger pour le personnel se trouvant à proximité lors de la détonation. Par ailleurs, la réaction du phosphore avec l’air est également propice au déclenchement d’un incendie et la grenade N°77 peut aussi être utilisée afin de détruire le tube d’un canon d’artillerie.

Cette grenade fumigène est utilisée de 1943 à 1945 et notamment pendant la bataille de Normandie. Le métal utilisé pour contenir le phosphore s’use rapidement et en 1948, le stock restant de grenades N°77 est détruit car elles sont considérées comme obsolètes. Les Canadiens la produisent jusqu’en 1950, utilisant des métaux de meilleur qualité.

Fiche technique de la grenade N° 77

Pays créateur : Grande-Bretagne
Pays utilisateurs : Commonwealth
Dénomination : Grenade, hand, Smoke, No. 77

Type de grenade : fumigène

Fonctionnement : détonation à l’impact

Contenu : 224 grammes de phosphore blanc

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook