Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Mine M1 anti-char américaine – Histoire, fiche technique et photo

Mine M1 antichar

Histoire, fiche technique et photo

Image : M1 anti-char

Historique de la mine M1 anti-char

La mine anti-char M1 se compose d’un socle circulaire contenant l’explosif (2,75 kg de TNT) surmonté d’un plateau à pression cruciforme. Le détonateur réagit à différentes pressions : une pression latérale doit atteindre 120 kg tandis qu’une pression centrale doit atteindre 250 kg.

Plusieurs versions de la mine M1 sont créées : la M1A1 (détonateur différent), la M1B1 (d’entraînement avec fumigène) et la M4 (dotée de deux amorces et permettant l’installation d’un système anti-relèvement). Lorsque la pression est suffisante (le plateau pouvant être orienté indifféremment vers la surface ou à l’opposé), l’amorce libère un ressort qui entraîne l’explosion du détonateur puis de la mine.

Cette mine anti-char américaine est utilisée pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale. Elle est copiée par l’Argentine, la Chine, le Tchad et la Tunisie qui continuent de l’utiliser de nos jours.

Fiche technique de la mine M1 anti-char

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis
Dénomination : M1 Anti-Tank Mine

Type de mine : anti-char

Fonctionnement : plateau à pression (réaction à partir de 120 kg en bordure ou 250 kg au centre du plateau)

Explosif : 2,75 kg de TNT

Masse totale : 4,9 kg
Hauteur : 75 mm
Diamètre : 204 mm

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook