Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Stielhandgranate 24 “Presse-Purée” – Histoire, fiche technique et photo

Stielhandgranate 24 “Presse-Purée”

Histoire, fiche technique et photo

Image : Stielhandgranate 24 "Presse-Purée"

Historique de la Stielhandgranate 24 “Presse-Purée”

Produite en 1939, la grenade Stielhandgranate 24 (également surnommée “presse-purée” du fait de sa forme) entre la même année en dotation dans l’armée allemande.

Cette grenade ne ressemble – structurellement – en rien à ses homologues européennes ou américains, car les militaires allemands décident de miser sur la puissance destructrice du TNT, plutôt que sur les effets des éclats métalliques des grenades ovales classiques.
Ainsi, la Stielhandgranate 24 se compose de pratiquement deux fois plus de TNT que la grenade n° 36 Mills britannique, malgré le coût élevé de cet explosif durant la Seconde Guerre mondiale.

L’explosif est compacté dans un cylindre qui s’emboite au sommet d’un manche en bois. Les utilisateurs peuvent ainsi placer différents types d’explosifs, tout en gardant le même manche.

Fiche technique de la Stielhandgranate 24 “Presse-Purée”

Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : M24 Mod. 1939

Type de grenade : offensive/défensive
Fonctionnement : enlever un bouchon protecteur et tirer sur une boule en porcelaine qui entraine la corde, elle-même reliée à la minuterie
Temps de retardement : de 4 à 5 secondes
Exposif : 165 grammes de TNT

Masse : 0,48 kg
Longueur : 356 mm
Diamtère : 70 mm

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook