Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

20 mm Flak 38 – Histoire, fiche technique et photo

20 mm Flak 38

Histoire, fiche technique et photo

Image : 20 mm Flak 38

Historique du 20 mm Flak 38

Développé à l’origine pour la marine de guerre allemande, la Kriegsmarine, le canon de 20 mm C/30 doit pouvoir tirer des obus de 20 x 138 mm et équipe provisoirement des bombardiers comme le Heinkel He 112 à des fins expérimentales.

Se révélant particulièrement efficace, la société Rheinmetall étudie le moyen d’adapter ce canon pour l’armée de terre et met au point le 20 mm Flak 30 puis le 20 mm Flak 38 en améliorant la cadence de tir jusqu’à 220 coups par minute. Il est adopté par l’armée allemande en 1938. Une version plus légère est construite par la firme Mauser destinée aux troupes de montagne et aux parachutistes afin de leur offrir une protection antiaérienne : le 20 mm Gebirgsflak 38 (ou 20 mm GebFlak 38), qui entre en service en 1942.

Avec l’introduction de l’obus de 37 mm, capable de frapper à une distance plus élevée que les munitions de 20 mm, le Flak 38 a bien failli ne plus être employé, mais les ingénieurs militaires ont mis au point le 20 mm Flakvierling 38, composé de quatre canons, de sièges et de caissons pour munitions. Les canons peuvent tirer par binôme ou en même temps, en mode automatique ou semi-automatique, atteignant les 2 200 mètres. Ils sont installés sur des châssis comme l’Opel Blitz, des sous-marins ou encore en protection de sites sur des emplacements bétonnés, comme le long du Mur de l’Atlantique.

Si l’utilisation de ces canons est dévolue à la lutte antiaérienne, beaucoup d’entre eux sont utilisés contre l’infanterie en site horizontal, notamment pendant la bataille de Normandie, aussi bien lors de la protection de points d’appui (comme sur la Pointe du Hoc ou à la batterie de Maisy) que dans les combats des haies avec les armements montés sur véhicules.

Fiche technique du 20 mm Flak 38

Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : Flagabwehrkanone 38
Exemplaires construits : 144 000

Calibre : 20 x 138 mm
Portée maximale : 2 200 m
Cadence de tir pratique : 180 coups par minute

Masse : 450 kg
Longueur totale : 4,08 m
Longueur du canon : 1,30 m
Largeur : 1,81 m
Hauteur : 1,60 m
Vitesse initiale du projectile : 900 m/s

Capacité de tir : 20 obus par chargeur

Maquette :
20 mm Flak 38 – Tamiya

Image : canon de 20 mm Flak 38

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook