Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

M12 Gun Motor Carriage – Histoire, fiche technique et photos

M12 Gun Motor Carriage

Histoire, fiche technique et photo

Image : M12 Gun Motor Carriage

Historique du canon automoteur M12 GMC

Les Américains sont confrontés dès le début de leur engagement dans la Seconde Guerre mondiale à la difficulté de faire progresser l’artillerie au même rythme que les blindés et l’infanterie. D’où l’idée de se doter de canons automoteur pour assurer un appui continu aux unités d’assaut tout en permettant de renforcer la puissance de feu lors des phases fixes ou défensives.

Les Américains réutilisent alors le châssis du vieillissant char M3 Lee/Grant et ils y installent un compartiment pour accueillir un canon de 155 mm M1917, M1917A1 ou M1918 M1 en fonction de la disponibilité. Ce canon est une copie américaine du modèle français 155 mm G.P.F. (également utilisé par les Allemands, notamment à la Pointe du Hoc où six pièces sont installées en vue de prévenir un débarquement).

Si le projet ne fait pas l’unanimité lors de sa présentation et manque d’être annulé, l’Ordnance Department américain maintient avec succès ses efforts pour qu’il puisse doter l’artillerie : la production de ce canon automoteur débute en 1942. Ce véhicule est alors appelé M12 Gun Motor Carriage (G.M.C.). A l’arrière du châssis, une lame en acier est installée afin d’assurer un meilleur ancrage du véhicule lors des tirs. L’un de ses inconvénients réside dans l’étroitesse du logement du canon, qui ne permet de stocker que dix obus complets à bord. Un véhicule spécialement imaginé pour transporter les servants et quarante obus supplémentaires est alors conçu, il s’agit du M30 Cargo Carrier : ainsi, le M12 et le M30 sont binômés lors des déplacements.

Dans le cadre de la préparation du débarquement de Normandie, 74 exemplaires du M12 GMC sont rénovés en vue d’être engagés. Ils sont effectivement déployés afin d’apporter un appui conséquent aux forces expéditionnaires alliées au sein des 258th, 557th, 558th, 987th et 991st Field Artillery Battalions. Ces canons automoteurs participent aux combats en Europe jusqu’à la capitulation de l’Allemagne le 8 mai 1945, remplissant parfaitement leurs missions.

Fiche technique du M12 GMC

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis
Dénomination : M12 Gun Motor Carriage
Production totale (1942-1943) : 100

Longueur : 6,73 m
Largeur : 2,67 m
Hauteur : 2,70 m
Masse : 26 000 kg
Vitesse maximale : 38 km/h
Autonomie : 220 km

Armement principal : un canon M1917/18 M1 de 155 mm (dotation 10 coups)
Poids de l’obus : 43 kg
Portée maximale :  18 370 m
Vitesse initiale de l’obus : 735 m/s
Pointage en direction : 28°
Pointage en hauteur : -5° à +30°

Armement secondaire : une mitrailleuse Browning M2 HB de 12,7 mm

Moteur : Wright (Continental) R975 EC2 de 340 chevaux

Equipage : 6 personnels (1 chef de bord, 1 pilote, 4 servants)

Bibliographie :
Les véhicules alliés de la Libération

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook