Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

M7 Sexton – Histoire, fiche technique et photos

Canon automoteur M7 Sexton

Histoire, fiche technique et photo

Image : Char M7 Sexton

Historique du canon automoteur M7 Sexton

Peu après le début de la Seconde Guerre mondiale, l’armée canadienne souhaite se doter, comme les Américains, d’un canon automoteur capable d’appuyer l’infanterie au plus près. Mais les Canadiens manquent cruellement d’engins de ce type, ainsi décident-ils de lancer un projet visant à disposer de leur propre canon automoteur, à l’image du M7 Priest américain, qui était déjà livré à la Grande-Bretagne et au Canada depuis sa création.

En 1942, les ingénieurs canadiens s’inspirent des travaux de leurs homologues américains et ainsi, en 1943, le canon automoteur M7 voit le jour. L’armée américaine ayant surnommé son modèle “Priest” (prêtre), les Britanniques décident de nommer leur propre création “Sexton” (sacristain).

Les Britanniques utilisent également le canon automoteur M7 Sexton, notamment pendant la bataille de Normandie. Cet engin est utilisé pour appuyer au plus près l’infanterie, notamment lors de ses assauts dans les grands découverts de la région de Caen. La production du M7 Sexton, débutée en 1943, s’arrête à la fin de la Seconde Guerre mondiale : au total, 2 150 exemplaires sont mis au point.

Fiche technique du M7 Sexton

Pays créateur : Canada
Pays créateur/utilisateur : Canada, Grande-Bretagne
Dénomination : M7 Sexton

Longueur : 6,12 m
Largeur : 2,72 m
Hauteur : 2,11 m
Masse : 25 860 kg
Vitesse maximale : 39 km/h
Autonomie : 200 km

Armement principal : un canon de 25 livres Mk II Howitzer (87,6 mm)
Armement secondaire : deux mitrailleuses Bren de 7,71 mm

Moteur : Wright-Continental R975-C1 à 9 cylindres de 400 chevaux

Equipage : 6 personnes

Blindage : 25 mm

Bibliographie :
Les véhicules alliés de la Libération

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook