Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Armstrong Withworth AW.41 Albemarle – Histoire, fiche technique et photos

Armstrong Withworth AW.41 Albemarle

Histoire, fiche technique et photos

Image : Armstrong Withworth AW.41 Albemarle

Historique du bombardier Albemarle :

En 1938, les Britanniques souhaitent se doter d’un bombardier léger facile à construire afin d’éviter les pénuries liées à un éventuel embargo militaire. Les industriels militaires anglais de l’entreprise Bristol mettent alors au point un prototype fait essentiellement d’une structure en bois rassemblée autour de tubes en acier soudés. Intéressée par le projet, le ministère de l’Air britannique demande à la firme Armstrong Withworth de produire cet appareil, étant donné que son usine n’est que peu utilisée à cette époque. Les ingénieurs travaillant à Armstrong Withworth et dirigés par John Lloyd modifient le projet de Bristol renforcent ses capacités d’emport de munitions, de vitesse et de rayon d’action. Il dispose d’un train tricyle à roulette avant et un empennage bi-dérive.

200 appareils sont immédiatement commandés par la Royal Air Force, ainsi que 200 supplémentaires par l’Union Soviétique. L’AW.41 Albemarle effectue son baptême du feu le 20 mars 1940, moins de deux mois avant le déclenchement du Blitzkrieg par l’Allemagne. Ses performances sont décevantes et plusieurs autres prototypes sont mis au point pour pallier aux difficultés rencontrées.

Ainsi, son emploi se voit limité aux missions de transport de parachutistes : il peut accueillir jusqu’à dix hommes équipés  et une plaque de largage est installée à l’arrière de l’appareil. D’autres unités voient l’apparition d’un crochet Malcom qui permet de remorquer des planeurs.

Les premiers appareils sont affectés en 1943 au 295th Squadron qui prend part aux parachutages en Sicile.  Le Jour J, les AW.41 ont pour mission de larguer des éclaireurs britanniques appartenant à la 22nd Independent Parachute Company de la 6ème division aéroportée. Ces appareils remorquent également des planeurs pendant toute la journée du 6 juin 1944 au-dessus de la Manche jusqu’aux différentes zones de poser dans le cadre de l’opération Tonga. La version transport de parachutistes est dénommée Albemarle ST, et la version remorquage de planeur Albemarle GT. L’Albemarle prend également part à l’opération Market-Garden en Hollande en septembre 1944. Trois mois plus tard, en décembre 1944, la Grande-Bretagne met un terme à sa production : au total, 600 appareils sont construits.

Fiche technique du bombardier Albemarle :

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : Armstrong Withworth AW.41 Albemarle
Production totale : 600 (de 1940 à 1944)

Longueur : 18,26 m
Envergure : 23,47 m
Hauteur : 4,75 m
Masse en charge : 10 240 kg
Vitesse maximale : 426 km/h
Rayon d’action : 2 160 kilomètres
Plafond : 5 490 m

Armement : six mitrailleuses Browning de 7,7 mm (quatre en tourelle dorsale, deux ventrales)

Equipage : 4 hommes

Transport : 2 000 kg de bombes ou 10 parachutistes

Motorisation : deux moteurs Bristol Hercules XI radial de 1 590 chevaux chacun

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook