North American B-25 J Mitchell – Histoire, fiche technique et photos

North American B-25 J Mitchell

Histoire, fiche technique et photos

Image : North American B-25 J Mitchell

Historique du B-25 Mitchell

Au début de la Seconde Guerre mondiale, les ingénieurs militaires américains décident de doter l’U.S. Air Force d’un nouveau bombardier léger.

C’est ainsi qu’en septembre 1939, un premier appareil est dessiné puis son prototype fabriqué et quelques mois plus tard, au cours de l’année 1941, l’armée de l’Air américaine reçoit les premiers bombardiers légers dénommés B-25 qui sont immédiatement équipés pour le service actif.

Docile et léger, le B-25, construit par l’entreprise North American, prend part au conflit de la Seconde Guerre mondiale dans le cadre de nombreuses missions telles que des bombardements stratégiques, des patrouilles maritimes ou la lutte anti-sous-marine.

Le B-25 Mitchell est immortalisé par le raid de représailles après l’attaque de Pearl Harbor lancé par le lieutenant-colonel américain James Doolittle le 18 avril 1942 en bombardant la ville de Tokyo avec seize appareils B-25.

Plus de 9 800 bombardiers moyens B-25 Mitchell sont construits pendant toute la Seconde Guerre mondiale.

Fiche technique du B-25 Mitchell

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis d’Amérique
Dénomination : North American B-25 J Mitchell

Longueur : 15,54 m
Envergure : 20,60 m
Hauteur : 4,80 m
Poids à vide : 9 571 kg
Vitesse maximale : 443 km/h
Rayon d’action : 2 050 kilomètres
Plafond : 7 620 m

Armement : treize mitrailleuses Browning de 12,7 mm

Transport : 1 815 kg de bombes

Equipage : 6 hommes (un pilote et un copilote, un bombardier, un navigateur, un mécanicien, un opérateur radio)

Motorisation : deux moteurs Wright R2600-13 de 1 850 chevaux chacun

Maquette :
B-25 Mitchell – Airfix