Char Mark IV Churchill Fascine – Histoire, fiche technique et photos

Char Mark IV Churchill Fascine

Histoire, fiche technique et photos

Image : Char Mark IV Churchill Fascine

Historique du Mark IV Churchill Fascine

Le châssis du char Churchill britannique sert, tout comme pour celui du Sherman américain, de structure de base à de nombreuses autres versions (lance-flammes, anti-mines, poseur de ponts…) utilisées par les forces britanniques lors du débarquement de Normandie et plus connus sous le nom de « funnies« . Ces engins, imaginés par le général anglais Percy Hobart, doivent améliorer les capacités de franchissement et d’appui-feu au profit des forces terrestres alliées.

C’est ainsi que le char Churchill Fascine voit le jour, son principe d’utilisation remonte à la Première Guerre mondiale, quand l’infanterie et les chars devaient traverser rapidement les tranchés : un char, doté d’un cylindre autour duquel est enroulé une dizaine de mètres de planches de bois, déroule sa cargaison à l’intérieur d’un fossé.

Le fossé est ainsi comblé, le char et l’infanterie peuvent immédiatement traverser.

Le char Churchill Fascine est l’un des « funnies » (« drôles »), surnom donné par les militaires britanniques et américains aux engins inventés par le général Hobart.

Fiche technique du Mark IV Churchill Fascine

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : Mark IV Churchill Fascine

Longueur : 7,65 m
Largeur : 3,25 m
Hauteur : 2,45 m
Masse : 39 600 kg
Vitesse maximale : 27 km/h
Autonomie : 144 km

Moteur : Bedford Twin-Six de 350 chevaux
Consommation : 334 litres aux 100 kilomètres

Armement principal : un canon de 75 mm (6 livres) Mk III ROQF
Armement secondaire : deux mitrailleuses Besa de 7,92 mm et un lance-flamme

Blindage avant : 152 mm
Blindage arrière : 35 mm

Spécialité : comblement d’obstacles de type fossés antichars

Bibliographie :
Les véhicules alliés de la Libération