Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Char Sherman “Hedge cutter” Rhinoceros – Histoire, fiche technique et photos

Char M4A4 Sherman “Hedge cutter” Rhinoceros

Histoire, fiche technique et photos

Image : char Sherman Rhinoceros

Historique du Sherman Rhino

Différentes version du char Sherman M4 sont conçues en se basant sur le châssis original et permettant ainsi aux Américains de disposer d’une large gamme de véhicules blindés adaptés à diverses situations et missions. Le M4 est alors transformé en char bulldozer, char amphibie (Duplex Drive), char de réparation, char anti-mines et bien d’autres variantes.

L’une de ces variantes est mise au point pendant la bataille de Normandie afin de s’affranchir au maximum de l’obstacle que représentent les haies normandes. En effet, les forces terrestres américaines sont nettement ralenties sur ce terrain cloisonné favorable à la défense. Les haies permettent aux Allemands de lancer des embuscades meurtrières, imposant à leurs adversaires des axes d’approche.

Un sergent de l’armée américaine, Curtis G. Culin de la 2ème division blindée , pense alors à fixer à l’avant du Sherman des lames de métal permettant d’arracher les pieds des haies et facilitant ainsi la progression à travers le bocage. Ces lames sont conçues à partir des obstacles de plage dispersés par les Allemands avant le débarquement, en particulier le “hérisson tchèque” : des centaines sont rassemblés et transformés, cette matière première ne manque pas en Normandie !

Le nouveau blindé est alors surnommé “Rhinoceros” et son diminutif devient “Rhino”. Ce dispositif équipe également les chars M3 Stuart et M10 Destroyer.

Fiche technique du Sherman Rhino

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis d’Amérique
Dénomination : M4A4 Sherman Rhinoceros

Longueur : 6,06 m
Largeur : 2,62 m
Hauteur : 2,74 m
Masse : 31 600 kg
Vitesse maximale : 40 km/h
Autonomie : 160 km

Armement principal : canon de 75 mm
Armement secondaire : une mitrailleuse Browning en 7,62 mm pour le copilote et une mitrailleuse Browning en 7,62 mm dans l’axe du canon depuis la tourelle

Moteur : 5 moteurs à essence de 6 cylindres Multibank Chrysler A57 pour 425 hp à 2850 tours/minutes

Equipage : 5 personnes (1 chef de char, 1 pilote, 1 co-pilote et mitrailleur, 1 opérateur radio et chargeur)

Blindage coque : 50 mm avant, 38 mm arrière, 38 mm flancs
Blindage tourelle : 75 mm avant, 50 mm arrière, 50 mm flancs

Bibliographie :
Les véhicules alliés de la Libération

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook