Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Ration K – Histoire, fiche technique et photo

La ration K

Histoire, fiche technique et photo

Image : La ration K

Historique de la ration K

La K-ration est la ration individuelle et quotidienne du soldat américain pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle à élaborée en 1941 sous la direction du physiologiste Ancel Keys (d’où le nom K), qui reçoit comme mission de la part de l’U.S. Air Force de mettre au point une ration non-périssable directement prête à manger et qui tient dans une poche d’un soldat. La tenue de combat américaine M-1943 herringbone twill (HBT) est ainsi confectionnée avec de larges poches capables de contenir cette ration.

Le principe de la ration est d’apporter trois repas (un petit-déjeuner, un déjeuner et un dîner) au soldat sur le terrain lorsque la chaîne logistique n’est pas encore en place ou lorsqu’il est impossible de se fournir en nourriture chez les locaux. Lors d’une phase d’assaut telle que la bataille de Normandie, avec le largage de parachutistes en territoire ennemi, l’importance de cette ration est vitale pour que le soldat puisse agir dans la durée au combat. Les premières boîtes repas sont d’ailleurs surnommées les “rations de parachutistes” car ils sont les premiers à les percevoir. Dans une situation idéale, les soldats ne doivent pas vivre avec des rations pendant plus de quinze jours.

Après avoir cherché dans un supermarché local des produits à énergisants et peu onéreux, Ancel Keys fait tester des premières rations journalières de 2 830 à 3 000 calories selon les ingrédients utilisés à des militaires qui suivent leurs activités quotidiennes classiques.

En mai 1942, la distribution de ces rations pesant 2,4 kg chacune, ce généralise à l’ensemble des troupes de l’infanterie. Malgré certaines critiques (notamment de la part des unités de montagne ou de jungle) considérant cette ration inadaptée à des efforts intenses car trop peu calorique, la ration K ne change pas et reste en dotation pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale.

La ration K est contenue dans une boîte en carton, dans laquelle trois autres cartons contenant le petit-déjeuner (Breakfast unit), le déjeuner (Dinner unit) et le dîner (Supper unit) sont compris. L’emballage extérieur est à étanche à l’eau ainsi qu’aux gaz de combat. A partir de 1944, les emballages des trois repas changent de couleur pour les différencier.

Fiche technique de la ration K

Pays utilisateur : Etats-Unis d’Amérique
Dotation : 1942-1945

Composition du petit-déjeuner (Breakfast unit) : 1 conserve (jambon, veau, oeufs), des biscuits de combat, 1 barre de pate de fruit, 1 sachet de café en poudre, un paquet de 4 cigarettes, du chewing gum, 3 morceaux de sucre, des tablettes de purification d’eau Halazone, 1 clé pour ouvrir la conserve.

Composition du déjeuner (Dinner unit) : 1 conserve (fromage cuit, jambon ou jambon et fromage), des biscuits de combat, 15 sachets de lait en poudre (premières versions) puis 5 caramels (versions suivantes), un paquet de 4 cigarettes, 3 morceaux de sucre, du sel, des allumettes, du jus en poudre (saveur citron au départ, orange en 1943 puis raisin en 1945), 1 clé pour ouvrir la conserve.

Composition du dîner (Supper unit) : 1 conserve (pâté de poulet, porc-carottes-pommes, boeuf-porc ou saucisses), des biscuits de combat, 1 petite barre de chocolat, 1 barre de chocolat “Tropical Bar” (ou des bonbons pour les pays chauds), du papier toilettes, un paquet de 4 cigarettes, 3 morceaux de sucre, du chewing gum, de la soupe en poudre ou en cube, 1 clé pour ouvrir la conserve.

Image : L'ensemble de la Ration K américaine
Le kit complet de la ration K

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook