Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

HMCS Assiniboine – Bataille de Normandie

HMCS Assiniboine

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : HMCS Assiniboine

Historique de l’HMCS Assiniboine

Le chantier naval de Cowes en Grande-Bretagne lance le 29 octobre 1931 un destroyer de classe C qui est baptisé “HMS Kempenfelt” (I18) par la Royal Navy. Avant que la Seconde Guerre mondiale n’éclate en Europe, ce bâtiment de guerre est vendu au Canada mais il n’est transféré de facto que le 19 octobre 1939 en raison d’une collision qui entraîne une série de réparations. La Royal Canadian Navy le baptise alors “HMCS Assiniboine”.

Il est aussitôt transféré dans les eaux des Caraïbes afin de patrouiller dans cette région et le long des côtes américaines contre l’éventuelle intervention de sous-marins ou de bâtiments de guerre allemands. Dans la nuit du 8 au 9 mars 1940, il s’empare du MV Hannover près de Puerto Rico. L’HMCS Assiniboine effectue par la suite une série d’escortes de convois et de patrouilles. Le 6 août 1942, il engage à très courte portée le sous-marin U-210 qui, après un violent duel, sombre. Touché lors de cet accrochage, le destroyer canadien doit être réparé pendant deux mois.

Engagé dans les eaux de la Manche au printemps 1944 et suivant plusieurs programmes d’entretien, il est intégré à la Task Force J afin de protéger l’armada alliée contre d’éventuelles intrusions de sous-marins adverses pendant l’opération Overlord.

Ce n’est qu’en juin 1945 que l’HMCS Assiniboine retrouve les eaux territoriales canadiennes. Un mois plus tard, le 4 juillet, sa carrière est terminée et il est ferraillé en 1952 après plusieurs tentatives infructueuses de remise en état de navigation.

Fiche technique de l’HMCS Assiniboine

Pays créateur : Grande-Bretagne
Pays utilisateur : Canada
Dénomination : I 18 – H.M.C.S. Assiniboine
Classe : destroyer de classe C

Equipage : 145 hommes

Armement (1944) : 4 canons de 120 mm, 1 canon de 76,2 mm, 2 canons anti-aérien pom-pom de 40 mm, 6 grenade anti-sous-marines, 8 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 1 932 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 36 noeuds
Longueur : 100,3 m
Maître-bau : 10,1 m
Tirant d’eau : 3,8 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook