Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

HMS Argonaut – Bataille de Normandie

HMS Argonaut

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : HMS Argonaut

Historique de l’HMS Argonaut

Après la Première Guerre mondiale, dans le cadre du programme de modernisation des capacités maritimes britanniques, les constructions navales anglaises reçoivent la commande de plusieurs cuirassés légers dont ceux de la classe Leander lancés dans les années 1930. La construction de l’HMS Argonaut est pour sa part lancée le 21 novembre 1939.

Engagé dans un premier temps en mer du Nord pour transporter des soldats norvégiens et de l’armement sur l’île de Spitzbergen, l’Argonaut participe en suite à des missions d’escorte de convois dans la région de Mourmansk. Le 30 octobre 1942, il fait route vers la Méditerranée afin de participer à l’invasion de l’Afrique du Nord (opération Torch) au sein de la task force H.

Le 1er décembre 1942, intégré à la Task Force Q, il engage avec d’autres bâtiments de guerre anglais un convoi naval adverse qui occasionne la destruction du destroyer italien Folgore ainsi que celle de quatre bâtiments de transport de troupes. Le 14 décembre, l’Argonaut est touché par deux torpilles tirées par le sous-marin italien Mocenigo : les dégâts sont terribles mais seuls trois marins sont tués.

Réparé aux Etats-Unis à partir d’avril 1943, il retrouve les eaux de la Manche en décembre de cette même année ayant été rattaché à la 10ème division de croiseurs.

Déployé dans le cadre de l’opération Overlord au large des côtes de Normandie dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, l’HMS Argonaut est intégré pour l’occasion à la Bombarding Force K. Le Jour J, il reçoit la mission de détruitre la batterie de Vaux-sur-Aure et consomme au total 4 359 obus pendant toute la durée de la bataille de Normandie. Il ne subit qu’un seul tir direct de la part de l’artillerie allemande sans que celui-ci ne cause de pertes.

En août 1944, il retrouve la Méditerranée afin de participer à l’opération Dragoon (débarquement de Provence) et la mer Egée en septembre de la même année où il parvient à couler plusieurs bâtiments de transport de troupes adverses.

A compter de novembre 1944, l’Argonaut fait route vers l’océan Indien pour y réaliser de multiples missions d’escorte avant d’être intégré en janvier 1945 à la force navale du Pacifique.

Retiré du service actif le 6 juillet 1946 pour être mis en réserve, il est finalement ferraillé à compter du 19 novembre 1955.

Fiche technique de l’HMS Argonaut

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : H.M.S. Argonaut – 61
Classe : croiseur léger de classe Dido

Equipage : 530 hommes

Armement (1944) : 8 canons de 133 mm, 5 canons anti-aérien de 20 mm, 3 canons pom-pom de 40 mm et 6 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 7 200 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 32,25 noeuds
Longueur : 148 m
Maître-bau : 15,4 m
Tirant d’eau : 4,3 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook