Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

HMS Ramillies – Bataille de Normandie

HMS Ramillies

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : HMS Ramillies

Historique du HMS Ramillies

Le cuirassé 07 H.M.S. (Her Majesty Ship) Ramillies, lancé le 12 juin 1916 pendant la Première Guerre mondiale, entre en service actif le 1er septembre 1917. Il intègre la 1ère escadre escadre et participe aux derniers mois de la guerre.

En 1920, il est engagé en mer de Marmora et bombarde des positions turques pendant les tensions qui opposent la Turquie à la Grande-Bretagne. Le Ramillies est déployé par la suite dans l’Atlantique et à nouveau en Méditerranée.

Modernisé de juin 1932 à août 1934 dans le port de Plymouth, il est déjà vieillissant lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate en Europe. Déployé dans les eaux de Scandinavie, il retourne en Méditerranée en septembre 1939 pour escorter les convois de troupes en direction de l’Égypte, avant d’être transféré dans l’océan Indien pour y mener de nouvelles missions d’escorte.

A nouveau déployé en Méditerranée en juin 1940 lorsque l’Italie entre en guerre, il est engagé par les forces navales italiennes le 27 novembre de la même année mais repousse l’attaque. Sa prochaine mission le conduit dans l’Atlantique et le 8 février 1941, il prévient une attaque allemande d’un convoi britannique par sa seule présence. En mars 1942, le Ramillies est de retour dans l’océan Indien et une importante bataille navale s’engage le 29 mai contre plusieurs sous-marins japonais. Gravement endommagé (les Japonais le déclarent coulé), il doit être réparé et ne reprend du service qu’en juin 1943.

Image : L'HMS Ramillies ouvre le feu sur les positions allemandes le 6 juin 1944L’HMS Ramillies ouvre le feu sur les positions allemandes le 6 juin 1944. Photo: IWM

Présent dans la Manche au printemps 1944, il participe à l’opération Neptune au sein de la force de bombardement D qui opère au large de Sword Beach. Il ouvre le feu sur la batterie de Benerville (Mont Canisy) dont il détruit quatre des six pièces de 155 mm après 80 minutes d’engagement. Les deux canons restant sont détruits en soirée. Ce même jour, deux bâtiments de guerre allemands lancent cinq torpilles en sa direction mais le manquent. A la tombée de la nuit, l’HMS Ramillies traverse la Manche pour être ravitaillé à Portsmouth le 7 juin et il opère à nouveau au large de la Normandie le lendemain.

Image : L'HMS Ramillies ouvre le feu sur les positions allemandes le 6 juin 1944L’HMS Ramillies ouvre le feu sur les positions allemandes le 6 juin 1944. Photo: IWM

Pendant les jours qui suivent l’opération Overlord, il bombarde les positions allemandes (réduisant au silence notamment une batterie mobile le 17 juin) et appuie de ses feux la progression des forces terrestres anglo-canadiennes. Il détruit les réseaux ferroviaires dans la région de Caen tout en étant régulièrement la cible d’attaques allemandes : le 9 juin il empêche un raid d’E-Boote, le 12 il est manqué par les aviateurs de la Luftwaffe tandis que le 15 il est la cible d’une batterie allemande qui tire 32 obus dans sa direction dont deux le touchent et blessent un membre d’équipage. Au total, le Ramillies a tiré 1 002 obus de 381 mm pendant la bataille de Normandie, soit le plus important bombardement réalisé par un bâtiment de guerre à cette époque.

En août 1944, il est déployé dans la Méditerranée dans le cadre du débarquement de Provence et notamment pendant l’opération Dragoon pour réduire au silence les batteries allemandes de Toulon.

Placé en réserve le 31 janvier 1945, il est vendu l’année suivante : l’un de ses canons de 381 mm est conservé à l’Imperial War Museum de Londres tandis que sa cloche se trouve sur l’HMCS Star à Hamilton au Canada.

Fiche technique du HMS Ramillies

Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : 07 – H.M.S. Ramillies
Classe : cuirassé de classe Revenge

Equipage : 950 marins

Armement (1944) : 8 canons de 381 mm, 12 canons de 152 mm, 8 canons de 102 mm, 16 canons anti-aérien de 40 mm, 8 canons anti-aérien de 20 mm, 4 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 10 450 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 31,5 nœuds
Longueur : 190 m
Maître-bau : 18,9 m
Tirant d’eau : 8,8 m

Actualités de la Normandie

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook