Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

USS Texas – Bataille de Normandie

USS Texas

Index des navires alliés pendant l’opération Neptune

Histoire, fiche technique et photo

Image : USS Texas

Historique de l’USS Texas

L’USS Texas est lancé le 18 mai 1912 et entre en service le 12 mars 1914. Engagé dans un premier temps dans le golfe du Mexique, il escorte ensuite des convois dans l’Atlantique lorsque les Etats-Unis entrent officiellement dans la Première Guerre mondiale. Pendant l’Entre-deux-Guerres, il s’entraîne dans la lutte anti-aérienne au profit de plusieurs escadres, aussi bien dans l’Atlantique que dans le Pacifique : en 1926, il est notamment nommé navire-amiral de l’U.S. Navy.

A compter de 1937, le Texas devient navire-amiral de l’escadre d’entraînement avant de devenir, en 1939, navire-amiral de l’escadre d’Atlantique. Avec les débuts de la Seconde Guerre mondiale, cet espace maritime devient un enjeu stratégique particulièrement important. Il escorte de nombreux convois puis participe à sa première opération amphibie au large de la Tunisie dans le cadre de l’opération Torch en novembre 1942. En 1943, il reprend ses missions d’escorte et le 22 avril 1944, l’USS Texas atteint l’estuaire de Clyde en Ecosse où il demeure en attendant l’opération Overlord.

Pendant l’opération Neptune, l’USS Texas est désigné comme étant le navire-amiral de la force de bombardement à Omaha Beach. Le 6 juin 1944 à 3 heures du matin, il atteint sa position à 11 kilomètres au large de la Pointe du Hoc. Le bombardement commence à 5 heures 50 : 255 obus de 360 mm sont tirés pendant 34 minutes sur les positions de la batterie allemande. Au même moment, les pièces de 127 mm ouvrent le feu sur la sortie Dog one à Vierville-sur-Mer. La résistance allemande est telle que le Texas est obligé de s’approcher à 2,7 kilomètres du rivage seulement pour faire taire les défenses allemandes à la périphérie ouest de Vierville.

Le lendemain du Jour J, il fait envoyer deux LCVP remplis de munitions au profit des Rangers, isolés au sommet de la Pointe du Hoc. 35 blessés sont évacués à bord des embarcations (ainsi que des prisonniers) et un Ranger meurt des suites de ses blessures à bord du Texas. Pendant la journée, il ouvre le feu sur des positions allemandes à Formigny et Trévières. Le 8 juin, il tire sur Isigny, la batterie de Maisy et à nouveau sur Trévières.

Après un ravitaillement en Angleterre, l’USS Texas retourne au large de la Normandie le 11 juin, appuyant de ses feux la progression des forces terrestres américaines jusqu’au 16 juin. Le 25, au sein du Task Group 129.2, il bombarde les batteries allemandes défendant l’accès du port de Cherbourg, en particulier la batterie Hamburg : à 12 heures 33, il est pris sous les tirs allemands et est touché à 13 heures 16. Un marin est tué, dix sont blessés, les dégâts matériels sont quant à eux légers. A 14 heures 47, un obus pénètre dans le bâtiment mais n’explose pas. Il quitte le secteur à 15 heures.

En août, le Texas participe à l’opération Dragoon dans le cadre du débarquement de Provence puis rentre aux Etats-Unis en septembre. En 1945, il est déployé dans le Pacifique et participe à l’appui-feu naval sur Iwo Jima et Okinawa.

Après la fin de la guerre, l’USS Texas rentre une dernière fois aux Etats-Unis après de belles années de bons et loyaux services. Il est retiré du service officiellement le 18 juin 1946 à Baltimore. L’Etat du Texas décide de le conserver et le transforme en musée flottant après de longues années de travaux le 8 septembre 1990, sur le site de San Jacinto à Harris County près de Houston… au Texas bien évidemment.

Fiche technique de l’USS Texas

Pays créateur/utilisateur : Etats-Unis
Dénomination : BB 35 – U.S.S. Texas
Classe : cuirassé de classe New York

Equipage : 1 052 marins

Armement (1944) : 10 canons de 380 mm, 16 canons de 127 mm, 8 canons de 76 mm, 40 canons de 40 mm, 44 canons de 20 mm, 4 tubes lance-torpilles de 533 mm

Déplacement : 32 000 tonnes (en ordre de combat)
Vitesse : 21 noeuds
Longueur : 175 m
Maître-bau : 29,03 m
Tirant d’eau : 8,92 m

DDay-Overlord.com – Reproduction partielle ou totale interdite – Contact Webmaster

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook