Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Daimler Armoured Car – Histoire, fiche technique et photos

Daimler Armoured Car Mk II

Histoire, fiche technique et photos

Image : Daimler Armoured Car

Historique du Daimler Armoured Car

En parallèle au développement du véhicule léger de reconnaissance “Dingo“, l’entreprise British Small Arms (B.S.A.) – rachetée peu après par Daimler – adapte la tourelle du char léger Vickers-Armstrong Tetrarch protégeant un canon de 40 mm montée sur le châssis amélioré du Dingo. Livré tardivement, à compter du printemps 1941, en raison de problèmes de transmissions (qui subissent le poids de la tourelle), ce nouveau véhicule blindé est dénommé Daimler Armoured Car modèle Mk II.

Capable d’accueillir trois personnels d’équipage, il améliore la puissance de feu des véhicules engagés dans les missions de reconnaissance et d’escorte de convois. Doté d’un nouveau moteur, il possède les mêmes caractéristiques de mobilité du Daimler Dingo comme les cinq vitesses disponibles en marche avant comme en marche arrière.

Il effectue son baptême du feu en Afrique du Nord au sein des régiments britanniques du 11th Hussars et du Derbyshire Yeomanry. Il est déployé en Normandie de juin à août 1944 au sein des armées britanniques et canadiennes.

Les Daimler Armoured Cars sont employés dans l’armée britannique jusque dans les années 1960 avant d’être remplacés par les Coventry Armoured Cars.

Fiche technique du Daimler Armoured Car

Pays créateur : Grande-Bretagne
Pays utilisateurs : Grande-Bretagne, Canada
Dénomination : Daimler Armoured Car Mk II
Production totale : 2 694

Longueur : 3,20 m
Largeur : 1,70 m
Hauteur : 1,50 m
Masse : 7 600 kg
Vitesse maximale : 88,5 km/h
Autonomie : 320 km

Armement principal : un canon 2 Pounder QF de 40 mm (dotation de 52 coups)
Armement secondaire : deux mitrailleuses Besa de 7,92 mm (dotation de  2 700 coups), une mitrailleuse Bren de 7,7 mm

Moteur : Daimler à 6 cylindres quatre temps, soupapes en tête, 95 chevaux à 3 000 tours/min, 4 095 cc

Equipage : 2 personnels (1 pilote, 1 observateur)

Blindage : jusqu’à 30 mm

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook