Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Kangaroo APC – Histoire, fiche technique et photos

Kangaroo APC

Histoire, fiche technique et photos

Image : Kangaroo APC

Historique du Kangaroo APC

En Normandie, les troupes sont confrontées à un problèmes récurrent : bien souvent, les fantassins sont distancés par les blindés qui se retrouvent isolés, sans protection rapprochée. Quant aux soldats, ils perdent le bénéfice d’appui des chars. Le général Simonds, commandant le 2ème corps canadien pendant la campagne normande de 1944, imagine alors de réutiliser les 107 canons automoteurs M7 Priest américains utilisés par les Canadiens lors de leur débarquement à Juno Beach. en les transformant pour qu’ils soient en mesure de transporter de l’infanterie : les fantassins sont ainsi protégés par du blindage au plus près de l’objectif et bénéficient d’une arme collective d’appui installée sur le véhicule.

Le véhicule ainsi modifié est nommé Kangaroo en référence à la capacité de transport du kangourou avec sa poche marsupiale. Le canon de 105 mm est alors retiré par les mécaniciens alliés et l’ouverture ainsi créée est remplacée par une plaque de blindage soudée. Jusqu’à vingt soldats équipés peuvent embarquer dans ce véhicule qui est le tout premier véhicule blindé de combat de l’infanterie.

Le Kangaroo voit le feu pour la première fois le 8 août 1944 dans le cadre de l’opération Totalize, menée par les soldats Canadiens au sud de Caen pour percer le front en direction de Falaise. L’idée de créer des blindés de transport de troupes pour le combat et non plus seulement pour l’acheminement sur la ligne de front, se réalise concrêtement à ce moment. Le Kangaroo A.P.C. (pour Armoured Personal Carrier ou transport de troupes blindé) est le précurseur dans le domaine des véhicules de l’infanterie mécanisée.

Fiche technique du Kangaroo APC

Pays utilisateur : Canada – Grande-Bretagne
Dénomination : Kangaroo Armoured Personal Carrier

Longueur : 6,20 m
Largeur : 2,87m
Hauteur : 2,95 m
Masse : 22 970 kg
Vitesse maximale : 40 km/h
Autonomie : 193 km

Armement : une mitrailleuse Browning M2 de 12,7 mm

Moteur : Wright (Continental) R975 C1 de 400 chevaux à 299 kW

Equipage : 2 personnels

Blindage : 51 mm à l’avant

Transport : 20 fantassins équipés

Bibliographie :
Les véhicules alliés de la Libération

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook