Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Welbike – Histoire, fiche technique et photos

Welbike

Histoire, fiche technique et photos

Image : Welbike

Historique du Welbike

Avec le développement des forces aéroportées, de nouveaux matériels sont imaginés pour accompagner ces unités opérant en territoire ennemi et pour leur permettre d’accomplir dans les meilleures conditions leur mission. C’est à cet effet que les ingénieurs britanniques reçoivent pour consigne de créer une motocyclette parachutable, légère et fonctionnelle, qui permet d’augmenter le rayon d’action et la rapidité de mouvement des troupes aérotransportées.

L’idée d’une motocyclette aérotransportable provient du lieutenant-colonel John Dolphin, commandant le département secret des recherches militaires britanniques basé près du village de Welwyn au nord de Londres. Son objectif est que cette motocyclette puisse être placée dans un container classique parachutable de 130 cm de long, 35 cm de haut et 30 cm de large. Un premier prototype est produit et testé (y compris des largages) en 1942 en Ecosse.

Baptisée Welbike (contraction du village de Welwyn et de bike signifiant bicyclette en anglais), cette motocyclette n’est pas conçue pour être confortable mais simplement pratique : la première version n’a pas de suspensions, de garde-boue ou de feux et ne comporte qu’un seul frein à l’arrière. Après le largage du container, le fantassin aérotransporté doit mettre en condition le Welbike avant de pouvoir l’utiliser : il doit identifier son container (via la couleur verte du parachute et l’inscription Motor Cycle sur le container) puis réaliser certaines opérations afin de rendre sa motocyclette opérationnelle (ce qui prend environ onze secondes). Livrée à compter de 1943 aux commandos alliés par l’entreprise Excelsior Motor Company, la motocyclette est utilisée au combat en Italie mais également en Normandie dans le cadre de l’opération Overlord.

Les défauts de la Welbike résident plus dans son container qu’en elle-même. En effet, les parachutistes n’atterrissent pas systématiquement au même endroit que leur motocyclette et ils doivent d’abord la trouver avant de pouvoir l’utiliser, si toutefois elle n’a pas été prise par l’ennemi. Par ailleurs, les progrès réalisés dans le domaine des planeurs rendent l’utilisation de cette moto peu pertinente dans la mesure où d’autres engins, plus lourds et plus pratiques, peuvent y être directement  transportés avec les troupes aéroportées.

Fiche technique du Welbike

Pays constructeur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : Welbike
Production totale : 3 641

Masse : 32 kg
Vitesse maximale : 45 km/h

Autonomie : 110 km

Moteur : Villiers monocylindre essence deux temps de 98 cc à refroidissement par air

Transmission : une seule vitesse

Bibliographie :
Motos en guerre

Maquette :
Welbike – Dragon

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook