Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Grant “Gully” Gerhard Gullickson – USS Corry

Grant Gully Gerhard Gullickson

RIP Grant “Gully” Gerhard Gullickson | 1920-2016

Chef mécanicien
USS Corry – DD 463
US Navy

Commander Grant “Gully” Gerhard Gullickson est né le 2 octobre 1920 à Taylor dans le North Dakota (Etats-Unis). Il compte deux frères et six sœurs. En 1939, il s’engage dans la marine à Great Leakes. Lorsque les Etats-Unis s’engagent dans la Seconde Guerre mondiale à la fin de l’année 1941, Grant est matelot à bord de l’USS Mississippi et fut déployé aussi bien dans le Pacifique qu’en Atlantique. A compter de 1942, il est chef mécanicien à bord de l’USS Corry.

Dans le cadre de l’opération Neptune, “Gully” participe à l’appui naval de l’assaut en Normandie : mais le 6 juin 1944 à 6 heures 33, au moment exact choisi pour le début des opérations amphibies à Utah Beach face au Cotentin, l’USS Corry est touché par des obus allemands. Les batteries allemandes et en particulier celles de Crisbecq (située à 2,8 kilomètres à l’intérieur des terres) et d’Azeville concentrent leurs tirs sur le destroyer en perdition. L’un de ces obus touche les affûts des canons de 40 mm et fait exploser les munitions situées à proximité. Grant raconte : “La salle des machines avant s’est rapidement remplie de vapeurs. Par chance, l’accès au pont supérieur est resté ouvert et nous avons débuté l’évacuation, malgré le fait que certains marins soient grièvement blessés.”  A 6 heures 40 le commandant du navire, George Dewey Hoffman, donne l’ordre d’évacuation. Lorsque Grant “Gully” Gerhard Gullickson s’extrait de la salle des machines avant, le pont principal est déjà sous l’eau et les marins apprennent l’ordre d’évacuation du bâtiment. Grant poursuit : “J’avais perdu mon gilet de sauvetage. J’ai croisé le chef Petersen qui m’a orienté vers le carré avant des officiers, où il se souvenait avoir vu des gilets de sauvetage supplémentaires. En m’y déplaçant, j’étais étonné du calme qui régnait sur le destroyer. Le gilet était là où on me l’avait indiqué. Je suis ensuite retourné vers le pont principal avant de descendre en mer et de nager jusqu’à un flotteur où je me suis accroché avec le bras. L’eau était vraiment très froide (entre 11 et 12° Celsius). Quelques minutes après m’être jeté en mer, j’ai ressenti une légère vibration suivi d’un bruit de sifflement : un obus venait de tomber à proximité et un éclat était passé juste au-dessus de ma tête. Les batteries allemandes ont continué de tirer pendant près de deux heures. Plusieurs marins ont été blessés ou tués par ces obus alors que nous étions toujours dans l’eau. Je n’étais pas touché mais le froid commençait à m’engourdir. Sans assistance rapide, je ne me sentais pas capable de survivre. Même si j’étais encore maître de moi-même, je tremblais de tout mon corps : j’étais terrifié.

Peu de temps après, l’USS Fitch, notre destroyer binôme, a fait son apparition. Tandis que les canonniers ouvraient le feu, ses marins nous aidaient à sortir de l’eau pour embarquer. Tous les membres d’équipage du Fitch nous ont aidé avec calme et gentillesse. Ils nous ont servi du café chaud et proposé des habits secs (j’avais tout perdu excepté mon pantalon). Plus tard, à bord du Fitch, j’appris que mes collègues et amis B. J. Petersen, Charlie Brewer et plusieurs autres avaient été tués par les éclats d’obus alors qu’ils étaient dans l’eau. Nous avons tous été reconnaissant envers l’équipage du Fitch pour leur bravoure et leur professionnalisme. “

Au total, 24 marins de l’USS Corry sont tués, 60 sont blessés.

Après la bataille de Normandie, “Gully” effectue un bref passage aux Etats-Unis puis embarque à bord d’un autre bâtiment de guerre : l’USS John Q. Roberts, déployé dans le Pacifique durant l’année 1944. Ce navire embarquait des plongeurs chargés de dégager les obstacles sous-marins dans les eaux japonaises. Lorsque le Japon signe l’armistice, Grant se trouve dans la baie de Tokyo.

Après la Seconde Guerre mondiale, “Gully” a servi à nouveau en qualité de chef mécanicien à bord des bâtiments de guerre USS Aldebran, USS Rigel, USS Northampton et encore USS Forrestal. Il a également servi à bord de l’USS Barney (DDG-6) durant l’opération Sea Dragon en 1967 au large du Vietnam. Trente années de sa vie ont été dédiées à la marine de guerre américaine. Rendu à la vie civile, il a ensuite travaillé au Military Circle Mall entre 1970 et 1985, année de sa retraite bien méritée. Oeuvrant au service des autres, il fut membre de plusieurs associations et fut à deux reprises président de la Lake Shores Civic League

Il est décédé le 20 juillet 2016 auprès des siens, dans sa maison de Floride.

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook