Encyclopédie du débarquement et de la bataille de Normandie
English version Spanish version

Yves Meudal – 1er Bataillon Fusiliers Marins Commandos

Yves Meudal - 1er bataillon Fusiliers Marins Commandos

Yves Meudal | 1923-2016
Troop 1
1er Bataillon Fusiliers Marins Commandos
Commando N°4
1st Special Service Brigade

Yves Meudal est né le 26 février 1923 à Pleubian (Côte-du-Nord). A l’âge de 14 ans, il s’engage comme novice sur un caboteur et travaille dans le domaine maritime pendant toute son adolescence. A 19 ans, alors que le caboteur sur lequel il sert fait escale à Dakar, Yves Meudal fait le choix de rejoindre La France Libre en s’engageant auprès d’un bâtiment des Forces Navales Françaises Libres (FNFL). C’est le début d’une longue aventure qui le mène dans un premier temps en Ecosse.

Le 5 mars 1943 marque le jour de son enrôlement à proprement parler dans les FNFL et Yves Meudal reçoit le matricule 287FN43. Par le bouche à oreille, il entend parler d’une unité française qui effectue des raids le long des côtes de la Manche : les commandos. Volontaire, il effectue son stage commando à Achnacarry puis rejoint la Troop (section) 1 du commandant Kieffer le 6 mai 1943. 

A 17 heures le 5 juin 1944, il embarque à bord du chaland de transport LCI(l) 527 qui le débarque à Colleville-sur-Orne (Sword Beach) le 6 juin 1944. Yves Meudal participe à l’assaut du point d’appui allemand surnommé le “Casino” à Ouistreham (codé Wn 10) puis s’engage à travers le Calvados en direction de Bénouville dans un premier temps puis d’Amfreville. Avec les rescapés du Commando Kieffer, il tient sa position pendant de longues semaines : c’est l’un des 24 commandos à ne pas avoir été blessé pendant toute la période passée en Normandie.

Yves Meudal prend part à l’assaut de Flessingue le 1er novembre 1944 à 5 heures 45, mais il est renvoyé vers l’Angleterre peu de temps après : ayant quitté son poste de combat pour porter secours à un soldat blessé, cette action lui vaut d’être dégradé puis de débuter une carrière d’instructeur au Royaume-Uni.

Après la guerre, il s’engage dans la Marine marchande comme boulanger cambusier. Il y fera toute sa carrière avant de prendre sa retraite en 1978. Il a été promu officier de la Légion d’honneur en juillet 2014. Il est décédé le 9 septembre 2016.

Actualités de la Normandie

George G. Klein – 2nd Ranger

George G. Klein – 2nd Ranger

Financez le retour de George G. Klein en Normandie aux prochaines commémorations ! Ce vétéran a escaladé la Pointe du Hoc le 6 juin 1944.

Mur du Souvenir

Mur du Souvenir

Le Mur du Souvenir est un espace de mémoire en hommage aux vétérans de la bataille de Normandie qui se sont éteints.

Médiathèque

Médiathèque

Médiathèque du débarquement et de la bataille de Normandie : photos et vidéos d'époque.

Suivez D-Day Overlord sur Facebook