Libération de Brix en 1944 pendant la bataille de Normandie

Brix (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 20 juin 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 314th Infantry Regiment, 79th Infantry Division

Drapeau nazi 709. Infanterie-Division

Historique :

La commune de Brix est confrontée avec les combats de la libération dès novembre 1943, en raison de sa proximité avec une base allemande d’assemblage et de lancement de fusées V2, alors en construction. Le chantier, installé sur le territoire de Sottevast mais en bordure du village de Brix, fait l’objet de onze bombardements aériens jusqu’en mai 1944 : ces raids touchent également la commune.
Le 20 avril 1944 à 18h57, le bombardier américain B-17 immatriculé 42-37890 du 568th Bomber Squadron (390th Bomber Group, 3rd Bombardment Division) est touché par la défense antiaérienne allemande. Incontrôlable, un moteur en feu, le bombardier explose en vol. Le lieutenant Richard L. Mann (pilote), le lieutenant John E. Vaughan (copilote), le Technical Sergeant Robert T. Wedemeyer (mitrailleur gauche) et le Corporal Bernard A. Anderson (opérateur radio) sont retrouvés tués au sol, leur parachute ne s’étant pas ouvert. Les corps du lieutenant McKinnon Cameron (bombardier), du Staff Sergeant Mark I. Overstreet (mitrailleur de queue), du Staff Sergeant Raymond Zucco (mitrailleur tourelle ventrale), du Staff Sergeant Walter E. Hermanau (mitrailleur droit) et du Private First Class Walter J. Kwoka (mitrailleur tourelle avant) sont également retrouvés au sol, sans parachute. Le Staff Sergeant Jesse W. Roberts (mitrailleur tourelle dorsale) est le seul survivant, mais est fait prisonnier par les Allemands.

Dans la soirée du 19 juin 1944, les soldats américains du 314th Infantry Regiment (79th Infantry Division) effectuent leur baptême du feu. Initialement placés en réserve de la division dans le secteur de Biniville, ils sont engagés à 19h20 suite à une contre-attaque allemande qui fixe la progression du 315th Infantry Regiment (IR) à hauteur du hameau de Délasse. La division, qui progresse en direction de Cherbourg, veut relancer son action le long de l’actuelle route nationale 13.

Le deuxième bataillon du 314th IR, motorisé, progresse en tête et atteint le hameau de La Croix Jacob aux premières lueurs du jour, à 04h15 le 20 juin. Sur son flanc gauche, le 3e bataillon dépasse Sottevast et continue en direction de Saint-Martin-le-Gréard. Le deuxième bataillon atteint la commune de Brix dans la matinée, qu’il dépasse sans se laisser retarder pour bousculer les troupes allemandes et les empêcher de se réorganiser. Dans leur fuite, ces dernières abandonnent leur matériel intact, sans avoir le temps de les rendre inutilisables en réalisant les destructions réglementaires. Les Américains récupèrent ainsi de nombreux véhicules blindés opérationnels.

Le premier bataillon, placé en réserve du 314th IR, se charge de nettoyer les poches de résistance et de reconnaître les villages (dont Brix) et les points d’intérêt environnants, telle la base de fusées V2 à Sottevast.

Carte de Brix :