Libération de Saint-Jean-de-Daye en 1944 – Bataille de Normandie

Saint-Jean-de-Daye (Manche)

Les villes de Normandie pendant les combats de 1944

Libération : 7 juillet 1944

Unités engagées :

Drapeau américain 120th Infantry Regiment, 30th Infantry Division

Drapeau américain 105th Combat Engineer Battalion, 30th Infantry Division

Drapeau américain 743rd Tank Battalion, 30th Infantry Division

Drapeau américain 852nd Engineer Aviation Battalion

Drapeau américain 366th Fighter Group, 71st Fighter Wing, 9th Tactical Air Command

Drapeau nazi Grenadier-Regiment 914, 352. Infanterie-Division

Drapeau nazi Kampfgruppe Heinz, 275. Infanterie-Division

Historique :

Le 120th Infantry Regiment (30th Infantry Division) du colonel Hammond Birks, qui tenait des positions défensives au sud de Montmartin-en-Graignes depuis le 15 juin 1944, relance son offensive en direction de Saint-Jean-de-Daye le 7 juillet à 04h30 : le 1er bataillon reçoit la mission de s’emparer de ce village, tandis que le 3e bataillon doit reconnaître le flanc droit du régiment en direction du hameau de La Goucherie.

Les sapeurs de la compagnie C du 105th Combat Engineer Battalion (30th Infantry Division) sont engagés pour appuyer la mobilité du 120th IR lors du franchissement du canal de la Vire et Taute. Trois ponts de fortune sont mis en place : deux sont détruits par des tirs directs et le dernier demeure intact. A 13h45, les fantassins traversent le canal et sécurisent la tête de pont malgré les obus de l’artillerie allemande, permettant aux sapeurs de renforcer le pont durant l’après-midi. Les chars américains du 743rd Tank Battalion progressent au plus près de l’infanterie et franchissent le canal à leur tour. Le 2e bataillon, désigné comme élément réservé, est chargé de sécuriser les différents points utilisés pour la traversée. A compter de 18h15, la progression des Américains se fait plus rapide et les objectifs sont atteints avant la nuit. La commune de Saint-Jean-de-Daye est libérée, les combattants allemands du groupement tactique interarmes aux ordres du colonel Heinz (275. Infanterie-Division) se sont repliés vers le sud-ouest.

Le 8 juillet à 05h39, le 120th IR reprend la progression au sud de Saint-Jean-de-Daye en direction de Pont-Hébert, avec cette fois le 2e bataillon sur son flanc droit et le 3e bataillon à gauche, tout en étant appuyé par deux pelotons de chars de l’escadron D du 743rd Tank Battalion.

Du 31 juillet au 29 août 1944, les sapeurs du 852nd Engineer Aviation Battalion installent une piste d’aviation baptisée “ALG A-18“, située au sud-ouest de Saint-Jean-de-Daye. Construit tardivement, cet aérodrome ne joue pas de rôle particulier pendant la bataille de Normandie mais est tout de même utilisé pour le ravitaillement allié. Il est rendu au gouvernement français seulement sept jours après son ouverture officielle.

Photos de Saint-Jean-de-Daye

Carte de Saint-Jean-de-Daye :