Arromanches et les éoliennes

Les sujets sensibles; les débats qui fâchent... Apportez vos impressions et débatez avec d'autres internautes du site DDay-Overlord.com.
Avatar du membre
Marc Laurenceau
Messages : 2658
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Arromanches et les éoliennes

Message non lu par Marc Laurenceau » 22 févr., 18:48

Un projet d'installation d'éoliennes à Arromanches, à proximité du fameux port artificiel, fait débat. L'association Port Winston se bat aujourd'hui contre ce projet :

Voici l'article paru dans Ouest France le mardi 22 février 2011 :


L'association estime que l'implantation d'éoliennes au large d'Arromanches est incompatible avec ce lieu historique. « Non. 67 ans après, on n'a pas le droit de faire comme s'il ne s'était jamais rien passé ici. » Gérard Lecornu a du mal à contenir son émotion depuis la table d'orientation qui domine les 1 000 ha du port artificiel d'Arromanches. La gorge nouée, le président de l'association Port Winston-Churchill d'Arromanches, fondée en 1988 pour la sauvegarde de ce site historique du Débarquement, n'a cependant aucune hésitation pour donner son point de vue sur le projet de parc éolien au large des côtes du Bessin, annoncé fin janvier par l'État. L'association a décidé de s'élever contre.

Classement à l'Unesco ?
« Un parc industriel off shore est incompatible avec ce lieu de mémoire pour lequel nous demandons depuis plusieurs années le classement au patrimoine mondial de l'Unesco, insiste Gérard Lecornu. Nous interpellons donc les élus pour savoir si cette procédure de classement est maintenue... »
En 2006, le conseil régional s'était en effet prononcé pour à l'issue d'un vote à l'unanimité. Depuis, rien. Tout comme la demande de classement des vestiges du port au titre des Monuments historiques. « Depuis 2003, le site est classé au titre de l'environnement. Les vestiges, biens culturels maritimes, sont propriété de l'État qui aurait dû prendre des mesures conservatoires », relève Gérard Lecornu.

Alors que l'appel d'offres concernant le projet off shore n'est pas encore lancé (il le sera en mai), l'association ne désespère pas d'obtenir gain de cause. Et regrette de ne pas avoir été associée à un tel projet. « Nous n'avons jamais été conviés à une quelconque concertation. Et puis, quand j'entends dire par certains que les éoliennes peuvent être porteuses pour le tourisme... Le moteur de l'économie et du tourisme du Bessin, c'est avant tout le site historique et le lieu de mémoire que représentent les plages du Débarquement. »

Benoît LASCOUX


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum

Image

Avatar du membre
AIRBORNE58
Messages : 134
Enregistré le : 14 juin, 23:00
Localisation : 58 COSNE SUR LOIRE

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par AIRBORNE58 » 22 févr., 19:27

Ou allons nous?
TOUT CECI EST INADMISSIBLE.
il faudra être vigilant et si une pétition circule nous en informer rapidement.

J'habite à proximité d'une région massacrée par un parc éolien.
Le triangle ORLEANS / CHARTRES / CHATEAUDUN.
LA LAIDEUR DANS TOUTE SA GRANDEUR.

J"avais mentionné dans un post précédent que notre devoir en tant que passionné était aussi d'être vigilant quant au respect des lieux de mémoire.
Cela n'a jamais été aussi vrai qu'aujourd'hui.
En tout cas je ferais tout pour apporter mon modeste soutien afin que ce projet avorte.
Affaire à suivre de très très près.
AIRBORNE58


Membre de l'association "Les fleurs de la mémoire"
Membre de l'ARORM (Association pour la Recherche sur l'Occupation et la Résistance en Morvan).

Membre de l'association "DDAY-OVERLORD"
« Il faut compenser l'absence par le souvenir. La mémoire est le miroir où nous regardons les absents »
[Joseph Joubert]

Avatar du membre
Coz
Messages : 671
Enregistré le : 22 août, 15:34
Localisation : Oise

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par Coz » 22 févr., 22:13

Je me demande comment peut on avoir ce genre de projet. Déjà qu'en temps normal dénature le paysage mais alors là....
Bref j'espère vraiment que l'association obtiendra gain de cause.
Tenez nous au courant dès que vous aurez d'autres infos.


Image

Membre de l'association "DDay-Overlord "
Image

Membre de l'association "Les fleurs de la mémoire"
Image

Avatar du membre
cude
Messages : 42
Enregistré le : 14 janv., 22:04

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par cude » 23 févr., 20:04

Y en a marre des éoliennes qui poussent comme des champignons partout en France, qui dévisagent beaucoup de jolis paysages.
Des éoliennes oui mais pas à outrance et surtout sur des sites qui ont marqué notre histoire.

Donc il faut rester vigilant sur ce sujet .



Avatar du membre
loadplan
Modérateur
Modérateur
Messages : 3691
Enregistré le : 04 juin, 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 92,17,33,95,971

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par loadplan » 20 sept., 18:02

et cette polution la ne derange personne ?? je parle de polution visuel :mrgreen: a prioris NoN :coeur:

Image


Loadplan Voyage en
Image

Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1622
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par 325th GIR » 11 juin, 17:30

Arromanches. La réunion publique sur le projet d’éoliennes en mer va-t-elle faire des vagues sur la zone du Jour J ?
Histoire mardi 11 juin 2013



La 8e réunion publique, organisée dans le cadre du projet d’implantation de 75 éoliennes (6 mégawatts chacune), de 150 m de haut au-dessus du niveau de la mer à 10 km au large de Courseulles sur une surface de 50 km2, a lieu mercredi soir à Arromanches. Un site hautement historique qui pourrait alimenter la controverse.

« C’est Le sujet sensible », rit jaune Claude Brévan, quelques jours après le 69e anniversaire du Jour J. C’est dire si la présidente de la Commission particulière des débats publics envisage un échange vif, mercredi soir. S’il s’agira au cours de cette réunion, la seule traduite en anglais, intérêts historique et international obligent, de parler « d’environnement, de faune, de mammifères marins », la majeure partie des interventions sera tournée vers une autre thématique : celle du port artificiel d’Arromanches, des plages du Débarquement, de classement au patrimoine mondial de l’Unesco…

Unesco

Les discussions seront sans doute passionnées. Seront-elles pour autant amères, voire parfois à la limite de la courtoisie ? Depuis l’annonce du projet (1,8 milliard d’euros), les voix contre ont été nombreuses à se faire entendre. Parmi elles, celle de Gérard Lecornu, qui avait jusqu’ici plutôt affiché son opposition. Aujourd’hui, le président de l’association Port Winston Churchill d’Arromanches est plus nuancé. S’il n’ose pas le dire à haute voix, il suggère que le combat est perdu d’avance, que le projet verra le jour.

« Aujourd’hui, l’association n’entre pas dans le débat du « oui » ou « non » à l’éolien mer, assure-t-il. Notre vocation ? La sauvegarde des lieux de mémoire du 6 Juin et de Port Winston, de s’inscrire dans le 70e… Nous posons donc des questions. » Comme sur celle de la visibilité des éoliennes depuis les côtes ou sur le dossier du classement des plages au patrimoine mondial de l’Unesco.

Mercredi 12 juin, à 20 h, à la salle des fêtes d’Arromanches, place du 6-Juin.

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... filDMA.Htm


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.

Avatar du membre
325th GIR
Messages : 1622
Enregistré le : 03 sept., 23:00

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par 325th GIR » 13 juin, 16:44

Arromanches. La mémoire du D-Day s’oppose aux éoliennes
Environnement jeudi 13 juin 2013


Des éoliennes en face des plages du Débarquement ! Mercredi, le projet a divisé les 200 participants, Français et étrangers, lors du débat public organisé à Arromanches (Calvados).

« Ces éoliennes au large des plages du Débarquement sont-elles une blessure infligée au passé ou un espoir pour demain ? »

Cette phrase, prononcée par Anne d’Ornano, vice-présidente du conseil général du Calvados, résume la tonalité de cette 8e réunion, organisée dans le cadre du débat public.

Une soirée au cours de laquelle le devoir de mémoire et le sacrifice des libérateurs ont largement été évoqués.

Polémique

« Peut-on sanctuariser la mer ? » se demande Anne d’Ornano. « La crainte des vétérans était de voir ces éoliennes installées sur les plages, pas de les savoir au large. »

Au nom des vétérans eux-mêmes, plusieurs représentants d’associations ont assuré « que cette question ne posait aucun problème, tant aux Canadiens qu’aux Britanniques ».

Un avis que beaucoup ne partagent pas. À commencer par Peter Herrly, ancien attaché militaire de l’armée américaine qui affirme « être résolument contre ».


Source :http://www.ouest-france.fr/region/norma ... 7_actu.Htm


Sous chaque croix blanche du cimetière Américain de Colleville-sur-Mer ( Normandie) , dort un morceau de Liberté.

Avatar du membre
pat40
Messages : 175
Enregistré le : 09 juin, 22:51
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT
Localisation : 40260 castets des landes

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par pat40 » 17 juin, 14:02

bonjour , j ai séjourné a Arromanches en 2010 , petit appartement avec vue sur le port , quel dommage d aller installer des éoliennes ( dont on ce demande même coté des écologiste si c est vraiment efficace ) sur ces sites de la mémoire collective


"Comme disait ma vieille grand mère, pour tout ce qui est mécanique, y a qu'à taper fort!"

"Alors que nous avançons vers la terre, dans la pâleur grise de l'aube, l'embarcation de fer ressemble à un cercueil de 12 mètres, prenant des paquets d'eau verte qui retombent sur les têtes casquées des hommes serrés épaule contre épaule, dans l'inconfortable, l'insupportable, la dure solitude des soldats allant au combat » (Ernest Hemingway – 6 juin 1944)

Avatar du membre
Marc Laurenceau
Messages : 2658
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Arromanches et les éoliennes

Message non lu par Marc Laurenceau » 03 juil., 04:26

Calvados, envoyée spéciale. La boutade régionale promet qu'avec le climat normand, les éoliennes, on ne les verra même pas. En ce début de saison estivale, les couleurs du Calvados – vert tendre, bleu délavé – viennent la contredire. Touristes belges et britanniques se croisent sur le site panoramique au-dessus d'Arromanches-les-bains, où la vue embrasse les plages du Débarquement. A l'horizon dégagé file un petit voilier : c'est là que devrait se dresser, à partir de 2015, l'un des premiers parcs éoliens offshore français. Composé de 75 mâts de 100 mètres de haut – 175 mètres avec leurs pales –, de 1 500 tonnes et d'une puissance de 6 mégawatts, le projet industriel fait souffler un vent de polémique. Le devoir de mémoire du "jour le plus long" est-il compatible avec la transition énergétique conduite au nom de l'avenir de la planète ? On a eu beau rassurer les représentants des anciens combattants du 6 juin 1944 – non, les éoliennes ne seront pas érigées sur les plages, mais à une distance comprise entre 10 km et 18 km de la côte –, l'émotion demeure.

Eloignées d'un kilomètre les unes des autres, les machines occuperont 50 km2. Amaury de Lencquesaing pose ses clés de voiture sur la table d'orientation pour matérialiser leur emprise à cheval sur les zones Gold et Juno, où les Alliés se sont jetés dans la bataille le 6 juin 1944. "Elles seront visibles jusqu'au Havre, ce n'est pourtant pas la question esthétique qui me gêne, mais celle du souvenir, assure ce conseiller municipal du bourg voisin de Crépon. Pour une production d'énergie infinitésimale, on va mettre à mal notre devoir de mémoire."

L'élu et son association locale, l'Association pour la protection des paysages, du patrimoine et de la qualité de la vie du bassin de la Provence en Bessin (Aspabe), font partie d'un mouvement d'opposition au futur parc en mer qui devrait pouvoir produire 450 mégawattheure à partir de 2018. "Il y a tellement de soldats au fond de l'eau ici, poursuit-il. Je souhaite bien du plaisir à François Hollande pour les cérémonies du 70e anniversaire."

PROJET PUISSANT ET CRÉDIBLE

Cette voix discordante est pour le moment minoritaire en Basse-Normandie, où l'arrivée de ce mode d'énergie renouvelable a surtout suscité jusqu'à présent de l'intérêt et de la curiosité pour ses innovations technologiques. "C'est un projet puissant et crédible, une belle occasion pour la Basse-Normandie de participer à la transition énergétique, se réjouit Laurent Beauvais (PS), président du conseil régional. Plutôt que de les saupoudrer sur terre, il vaut mieux regrouper les éoliennes en mer, où elles dureront de toute façon moins longtemps que des déchets nucléaires..."

L'élu est d'autant plus enthousiaste qu'il attend des emplois et des retombées industrielles durables pour peu que la filière se développe sur le marché de l'exportation, vers la Grande-Bretagne en particulier. Les collectivités locales ont investi 100 millions d'euros pour accueillir les unités d'assemblage des mâts sur le port de Cherbourg. Le dossier allait de soi jusqu'à ce que le D-Day ne s'immisce dans le débat public.
Depuis la première réunion ouverte à tous, dont la première s'est tenue en mars à Bayeux (la dernière étant programmée à Courseulles-sur-Mer le 18 juillet), l'intérêt n'a fait que grandir. Il faut dire que les opposants à la filière éolienne, qu'elle soit terrestre ou marine, s'en sont saisis habilement. "L'éolien est un fromage qui va permettre à quelques-uns de faire fortune, affirme Jean-Louis Butré, président de la Fédération environnement durable (FED). Des sommes publiques gigantesques vont être ponctionnées sur nos factures d'électricité ! Le débat sur la transition énergétique est truqué."

Fort de ces convictions, son mouvement promet de donner un retentissement "mondial" à l'affaire du littoral du Calvados et a lancé en avril une pétition sur son site Internet, intitulé Plate-forme européenne contre l'éolien industriel (EPAW). Le texte a recueilli en quelques semaines plusieurs milliers de signatures et de messages, dont une grande part en anglais. Ce même collectif avait déjà milité avec succès contre un projet d'éoliennes en Basse-Normandie, arguant qu'il risquait de gâcher la vue du Mont-Saint-Michel, site classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

PATRIMOINE HISTORIQUE

Le conseil régional met en avant le dossier de candidature qu'il prépare pour obtenir l'inscription à leur tour de certains lieux et vestiges des côtes du Débarquement sur la prestigieuse liste de l'Unesco. Une démarche que les élus n'estiment en rien incompatible avec les éoliennes, tandis que leurs opposants sont convaincus du contraire. "Nous savions que la question de la mémoire allait finir par émerger, témoigne Claude Brévian, présidente de la Commission particulière du débat public. C'est l'Etat qui a choisi l'emplacement des éoliennes, conditionné par beaucoup de contraintes : plus à l'ouest il y a des zones de pêche, plus au nord des fonds plus profonds, à l'est des routes maritimes.... Tous ces éléments ne doivent pourtant pas occulter l'expression sur un sujet sensible, subjectif et justifié."

EDF énergies nouvelles, qui mène le consortium Eoliennes offshore du Calvados, n'évoque que brièvement le patrimoine historique dans son dossier de présentation, loin derrière les enjeux de la pêche. La Commission du débat, elle, a délibérément consacré la rencontre publique d'Arromanches, le 12 juin, à ce sujet, avec une traduction simultanée en anglais pour permettre aux représentants des vétérans d'y prendre part. La soirée a donné lieu à plus de deux heures d'échange dans une salle comble. Certains ont parlé de sacrilège, de profanation d'un cimetière marin, d'autres ont relativisé et proposé de baptiser les éoliennes de noms de valeureux bataillons.

"Ceux qui sont venus ici, chez nous, si nombreux et de si loin pour mourir (...) c'est notre mémoire collective, qui en leur nom s'étire sur tout notre littoral, s'enfonce dans nos villages, dans nos villes si meurtries (...). C'est la bataille de Normandie", a rappelé Anne d'Ornano (divers droite), vice-présidente du conseil général du Calvados, dans un discours remarqué, tout en concluant en faveur des éoliennes parce qu'il va bien falloir "laisser notre planète en bon état".

Source : Martine Valo


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum

Image


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Débats »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité