Cibrantot

Cette rubrique permet à tous les visiteurs du site DDay-Overlord intéressés par les parachutages et les largages de planeurs, ainsi que les batailles aériennes qui ont eu lieu au-dessus de la Normandie pendant toute la Bataille de Normandie.
Avatar du membre
Manuferey
Messages : 591
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Cibrantot

Message non lu par Manuferey »

Dans la nuit du 6 juin 1944, des parachutistes US attaquent et détruisent la batterie du bataillon d'assaut de la 7e Armée allemande (7. AOK Sturm Battalion), en position de campagne près de la batterie d'Azeville. Cette batterie du 7.AOK Sturm-Bat. était commandée par Le Lieutenant Hansjörg Habel et possédait 4 obusiers de 105 mm d'origine française.

Selon le Colonel Triepel, commandant l'artillerie côtière de l'Est Cotentin dont dépendait la batterie d'Azeville, la batterie du 7.AOK Sturm-Bat. se trouvait à Cibrantot le 5 juin 44. La position de cette batterie au sud d'Azeville et sa prise par des paras US le 6 juin 44 est confirmée par le Lt-Col. Keil, commandant l'infanterie allemande dans la région (919e Régiment de Grenadiers de la 709e DI) qui indique être passé devant plusieurs fois. Von Schlieben, commandant la 709e DI, déclara, par erreur et par confusion avec les batteries d'Holdy et Brécourt, dans son débriefing après la guerre que cette batterie était positionnée près de Ste Marie du Mont. Erreur reprise, hélas, dans de nombreux ouvrages.

L'attaque de la batterie est aussi mentionnée par Paul Carrel dans « Sie kommen (Ils arrivent) ».

Voici un extrait d'une carte US dans « Cross Channel Attack » montrant les lieux d'arrivée le 6 juin 44 de sticks de la 82e Airborne. J'ai cerclé en rouge les 3 sticks du 505th PIR tombés les plus proches de Cibrantot. Qui aurait des détails sur ces 3 sticks et éventuellement sur la prise de la batterie du 7.AOK Sturm-Bat. le 6 juin 44 ? Cet épisode semble encore très peu connu aujourd'hui.

Image

Emmanuel



Avatar du membre
Lipton
Messages : 3508
Enregistré le : 11 sept., 23:00
Localisation : Andrésy

Cibrantot

Message non lu par Lipton »

Episode assez méconnu en effet.
Merci pour ces informations.
A+.


Mike Ranney à son petit-fils:

-"Grand-père, as tu été un héros pendant la guerre?"
-"Non mais j'ai servi dans une compagnie de héros".

Rochrismo45
Messages : 3
Enregistré le : 02 mai, 15:20
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Cibrantot

Message non lu par Rochrismo45 »

Je m'intéresse au destin de la batterie légère du sturm-battailon AOK-7pour avoir des liens très étroits avec l'obergefreiter ERNST
(WILHELM) HOCK qui y avait été affecté le 19 aout 1943 en prolongement de son internement au camp de SACHSENHAUSEN pour atteinte à l'idéologie nazie .Il fut déclaré mort au combat d'une balle dans la tête le 6 juin 1944 près de SAINT -GERMAIN DE VARVILLE
à l'est de SAINTE -MERE L-EGLISE sur le témoignage d'un camarade blessé le 7 juin .Mais il n'existe aucune sépulture et l'hypothèse de
sa capture par les forces américaines a été formulée .
Puis-je connaître les circonstances exactes de temps et de lieu de la destruction de cette batterie ? S'il y eut des survivants et quel fut
leur destin ?S'il est vrai que la batterie se trouvait alors prélevée du sturm-battalion pour être placée en appui du Fallschrimjager-régiment 6 ?
Grand merci à celui qui pourrait m'apporter des éléments d'information susceptibles de m'éclairer .



Avatar du membre
Manuferey
Messages : 591
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Cibrantot

Message non lu par Manuferey »

Bonjour,

Selon des sources allemandes (en particulier les debriefings du Lt-Col. Keil du Gren.-Regt 919. et le General von Schlieben, commandant la 709e DI), la batterie fut attaquée par les paras US dans la nuit du 5 au 6 juin et fut finalement prise le 7 juin après s'être battue, non pas en tant que batterie mais en tant qu'infanterie. Von Schlieben dit aussi que la batterie était en position de support du FJR 6 le soir du 6 juin.

Son commandant, l'Oberleutnant Habel (qui se retrouva plus tard en camp de prisonnier avec Keil), réussit ensuite à se replier avec d'autres hommes. D'après Paul Carrell dans "Sie kommen/Ils arrivent" ci-dessous, ces hommes se replièrent sur la batterie d'Azeville (N.B. toute proche de Cibrantot). Le reste du texte de Carrell est comme d'habitude plutôt tendancieux.

« Surgit sur ces entrefaites le lieutenant Hansjörg Habel, de la batterie voisine [i.e. voisine de la batterie d’Azeville], avec une poignée d'hommes. La batterie occupait une position de campagne en plein champ et les paras ont atterri droit sur les tentes de son bivouac. Les « Amis » [Américains en argot allemand] ont tout sauvagement massacré. Ce que rapportent les survivants donne un peu le frisson aux hommes d'Azeville. »

Emmanuel



Rochrismo45
Messages : 3
Enregistré le : 02 mai, 15:20
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Cibrantot

Message non lu par Rochrismo45 »

Merci pour votre réponse.Il reste que des zones d'ombre et des contradictions subsistent .En effet, comment cette batterie d'assaut
pouvait-elle être positionnée à CIBRANTOT dans la nuit du 5 au 6 juin et concurremment se trouver en appui du 6ème régiment de
chasseurs parachutistes qui,le 7 juin ,contre -attaquait en direction de la tête de pont d'UTAH venant de CARENTAN éloignée de
20 KM alors qu'elle était prétendument anéantie au petit matin du 6 juin par un groupe de parachutistes. Pour autant, dans "Ils arrivent "de PAUL CARELL les hommes de cette batterie d'assaut commandée par le lieutenant HABEL sont encore signalés comme continuant
à tenir bon avec les batteries d'AZEVILLE et de MARCOUF pour barrer l'offensive américaine vers CHERBOURG .Si le destin du caporal - chef ERNST HOCK (jeune couturier dans la vie civile) continue à m'inspirer incertitude et confusion , vous ne m'avez pas moins appris que le lieutenant HABEL avait été fait prisonnier.Connait-on les sources de cette information ,si elles renseignent sur sa captivité et sur ce qu'il advint de lui ensuite ? Encore merci pour votre précieux concours.



Avatar du membre
Manuferey
Messages : 591
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Cibrantot

Message non lu par Manuferey »

Ma source principale est l'interrogatoire du Lt-Col Keil, commandant du GR 919, par les services historiques américains en 1946 pendant sa captivité. Il dit qu'Habel était avec lui en captivité mais ne dit pas ce qu'il est devenu ensuite. Les informations fournies par Keil se sont révélées exactes de nombreuses fois dans mes recherches après recoupement avec d'autres sources. Azeville et Cibrantot se trouvaient dans son secteur de commandement.

Voici le passage sur la batterie dans l'interrogation de Keil:
“the 1st battery of 7th Assault Bn, was not commited at the right wing of the 919th Inf. Rgt near the Carentan Canal (as General von Schlieben takes for granted in his report), but was committed NW of Foucarville, with its train near Azeville. I know this definitely, because I drove to the battery position several times. It was attacked by parachutists as early as the night of 5 June and was destroyed on 6 or 7 June. It was merely involved in infantry fighting, and did not operate as an artillery unit. I know this from statements by the battery commander, Oblt Habel, who was in prison camp with me”.

Von Schlieben était plus loin de l'action. Comme Keil s'en est aperçu ("as General von Schlieben takes for granted in his report"), von Schlieben mélange parfois les petits unités dans son interrogatoire aux Américains. Je pense qu'il a confondu avec la 3e section de la 13e compagnie lopurde du GR 919 qui, elle, était positionnée à Cauvin avec ses 2 canons, donc près du canal de Carentan, le 6 juin, et donc capable d'aider le FJR 6 à Carentan.

Emmanuel



Rochrismo45
Messages : 3
Enregistré le : 02 mai, 15:20
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Cibrantot

Message non lu par Rochrismo45 »

Merci pour votre réponse rapide et étayée qui m'aide à avancer dans ma quête d'informations tout en m'inspirant l' interrogation
suivante:s'il peut être acquis que la batterie d'assaut du sturm bataillon AOK7 était positionnée à CIBRANTOT dans la nuit du 5 au 6
où elle aurait été détruite par un groupe de parachutistes (sans doute de la 101ème St Airborn),est-il plausible qu'un de ses hommes ait pu être déclaré mort au combat d'une balle dans la tête le 6/6 aux alentours de St GERMAIN DE VARVILLE (éloignée d'env 4KMS )à
l'est de Ste MERE L'EGLISE ? D'autant que selon P.CARELL le repli du lieut.HABEL avec"une poignée " de survivants aurait eu lieu vers 2H du matin au point d'appui d'AZEVILLE situé plus au nord de CIBRANTOT . Peut être votre connaissance approfondie du contexte historique vous permet -elle de formuler une opinion sur ce point ?
Encore merci d'avance ,
Rochrismo



Avatar du membre
Manuferey
Messages : 591
Enregistré le : 23 févr., 00:00

Re: Cibrantot

Message non lu par Manuferey »

Il est toujours possible qu'un soldat de la batterie se soit échappé à travers le bocage très dense du coin en direction de St-Germain de Varreville lors de l'attaque. Et pas de chance pour ce soldat, vu le chaos de cette nuit là, il a pu être tué d'une balle dans la tête par un para US ou une patrouille allemande nerveuse à quelques km de la batterie.

Emmanuel



Retourner vers « Opérations aéroportées et batailles aériennes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité