l'histoire de Marcus Heim

Cette rubrique permet à tous les visiteurs du site DDay-Overlord intéressés par les parachutages et les largages de planeurs, ainsi que les batailles aériennes qui ont eu lieu au-dessus de la Normandie pendant toute la Bataille de Normandie.
maxime
Messages : 284
Enregistré le : 16 mars, 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par maxime »

Marcus Heim etait un soldat du 505th PIR de la 82airborne voici son histoire:

".....Un peu pres minuit, le 6 juin 1944, je sautais d'un C-47 sur la normandie. L'objectif de notre division etait de controler le réseau routier autour de saint-mere-eglise ainsi que le vallées des rivières merderet et douve. J'etais dans la compagnie A du 505th PIR et notre objectif etait le pont de la fiere, sur le merderet.

J'ai atteris à une dizaine de metres d'une route. Avant de pouvoir assembler mon fusil, j'ai entendu le bruit d'une moto qui arrivait sur la route. Je suis resté immobile. Deux soldats allemands sont passés sans m'apercevoir. J'ai ensuite assembler mon fusil et retrouvé d'autres parachutistes ainsi que nos containers de materiel. Nous nous sommes mis en route pour le pont de la fiere, que nous devions tenir jussqu'à l'arrivée de l'infanterie qui était en train de debarquer sur la plage d'Utha.Ils mirent 3 jours pour attiendre nos positions !!

Quelques allemands étaient cantonnés dans le manoir de la fiere, qui était coomposé de plusieurs batiments, dont une vaste grange située pres du merderet. Les allemands qui avaient occupé la maison d'habitation en avaient été delogés par d'autres paras de notre compagnie (Lt.John dolan),apres un combat intense.

A notre arrivé au pont, les hommes sont disposés le long d'un sentier longeant le merderet, à droite et à gauche du manoir et des batiments de la ferme. Les 4 serveurs de bazooka, Leonord Peterson et moi, ainsi que John Bolderson et Gordon Pryne, recevons egalement nos positions. Mon binome et moi sommes placés du coté du manoir, surla chaussée en direction de Cauquigny, en contrebas de la route.

Nous savons que, lorsque les allemands attaqueront avec leurs chars, nous devrons sortir de notre trou et révéler notre position pour assuré un tir efficace. Bolderson et Pryne sont de l'autre coté de la route. Je ne me rappelle pas combien il y avait alors de paras autour de nous, tout ce que je voie, c'est une mitrailleuse installée dans la cour de la maison. Quelques paras ont prix position le long du sentier et un canon de 57mm, avait été mis en batterie sur la hauteur, derriere nous avec une autre mitrailleuse.

Nous avons avec nous des mines antichars qui sont placées en travers de la chaussée a 15 ou 20 metres de l'autre coté du pont. Il y a un camion allemand démoli pres de la maison et nous le poussons et le trainons sur le pont en travers de la route. Toutes l'apres midi, les allemands bombarderont notre position, et la rumeur commencera à courir dans nos rangs qu'ils ne tarderont pas à contre-attaquer.

Ils arrivent....

Vers 17 heures, ils passent à l'attaque. Deux chars s'approchent, avec des fantassins deux cotés de la chaussée puis, plus loin, un troisieme char suit, accompagné lui aussi par un detachement d'infanterie se protegeant derriere lui. Quand le chars de tete aborde le virage de la route, son commandant se lève dans sa tourelle pour jeter un coup d'oeil. La mitrailleuse de notre gauche lache immediatement une rafale qui tue le chef du char. En meme temps, les bazookas, le canon de 57 et toutes les autres armes disponible, ouvrent le feu. De leurs coté les allemands répondent par des tirs de canon et de mortiers. Leonord Peterson et moi, son chargeur, nous sortons de notre trou et nous nous replions vers un poteau telephonique en ciment pour pouvoir mieux ajuster notre tir sur les chars. Nous devons retenir notre tir jusqu'à la derniere minute car de nombrause branches d'arbres le long de la chaussée genent notre visibilité. Le 1 char est touché et commence à tourner de travers, tout en continuant de manoeuvrer sa tourelle avant d'ouvrir le feu sur nous. Nous venos juste decontourner le poteau qu'un obus l'attient. Nous devons sauter de coté pour eviter d'etre ecrasés. J'espere que Bolderson et Pryne ouvriront le feu sur les chars. Avec tout ce qui se passe en face de nous, nous n'avons pas le temps de regarder autour de nous pour voir ce que font les autres. Peterson et moi nous continuons de tirer sur le 1 char jusqu'à ce qu'il soit definitivement mis hors de service et en flammes. Nous avancons sur le 2 char et ouvrons le feu aussi vite que nous pouvons charger les roquettes dans le bazzoka. Nous continuons de tirer sur le second char, etl'avons finalment touché sur la tourelle a la jonction de la caisse ainsi qu'à la chenille. Le coup suivant le met en feu. Malheureusement, nous sommes à court de roquettes et le troisieme char continue de nous "allumer". Peterson me demande alors de traverser la route vers l'arriere pour voir si Bolderson a d'autres roquettes. Je traverse la route en courant, avec tous les tirs croisés sur moi. J'ai du mal a croire que je pourrai arriver entier de l'autre coté! De l'autre coté, je trouve un soldat mort, mais Bolderson et Pryne ont quitté leur position en laissant leur bazooka à terre, endomagé par ce qui me parais etre des trous de balles. Je trouve les roquettes quils ont laissées, avant de retraverser la route pour rejoindre ma position. Les allemands tirent toujours sur nous, et j'ai de nouveau de la chance. Nous pouvons utiliser les roquettes contre l troisieme char, qui est rapidement mis hors de combat. Les allemands se replient à ce moment la vers Cauquigny, mais continuent de nous pilonner le reste de la nuit. Ils tentent deux autres contre-attaques sur notre position, mais celles-ci échouent.

Apres la destruction du troisieme char et le retrait ds allemands, nous regardons autour de nous, nous ne voyont personne, en regardant vers la montée derriere nous, vers sainte-mere-eglise, nous voyons que le canon de 57mm et la mitrailleuse ont été détruits. Nous croyons que nous sommes les euls survivants. Puis quelqu'un arrive et nous demande de maintenir nos position. Nous decouvrons plus tard que peu d'homme autour du pont ont survecu à cette bataille....."

Pour avoir tenu leur position et repoussé les allemands lors de la premiere bataille de la fiere, Marcus Heim ainsi que Leonord Peterson recevrons la "distinguished service cross" !!

j'espere que cette histoire pour le moins mouvementé vous a plus !!

A+


Cpl.Highway
Messages : 387
Enregistré le : 20 mars, 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par Cpl.Highway »

Belle histoire oui, mais il faut pas oublier de donner tes sources Image

Genre là.


maxime
Messages : 284
Enregistré le : 16 mars, 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par maxime »

mes source son un livre qui s'appelle "utha beach sainte mere eglise sainte marie du mont " !!


tauz
Messages : 38
Enregistré le : 29 janv., 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par tauz »

Histoire très intéressante.Ces hommes étaient vraiment très courageux.


maxime
Messages : 284
Enregistré le : 16 mars, 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par maxime »

si tu aime cela j'en ai pas mal, si tu veux je te les ecrirais !!

A+


tauz
Messages : 38
Enregistré le : 29 janv., 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par tauz »

Je veux bien maxime. Si tu en a d'autre je suis preneur. Merci d'avance


Cpl.Highway
Messages : 387
Enregistré le : 20 mars, 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par Cpl.Highway »

Avant tout Maxime, au lieu de te rédiger toutes ces belles histoire, regarde sur google si ce n'est déjà fait, comme j'ai pu l'indiquer dans mon dernier message avec un texte en tout point similaire au tient. Cela te permettrait de te faire gagner du temps et, pourquoi pas, centraliser ici même un compendium d'histoire de nos chers vétérans, le net en est pleins Image


Pvt Lucas

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par Pvt Lucas »

Belle histoire


maxime
Messages : 284
Enregistré le : 16 mars, 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par maxime »

ok highway, je regarderai sur google pour mes futue histoire, et puis j'ai un preneur(tauz) !! mais merci pour cela !!

A+


Sgt Potier
Messages : 226
Enregistré le : 08 janv., 00:00

l'histoire de Marcus Heim

Message non lu par Sgt Potier »

Mon Scan étant toujours HS Image il y a des photos de Marcus Heim en page 110 et 189 du "livre un pont en Normandie" de Gilles Bré et en page 172 du livre "Para US en Normandie" de Henri Castor .


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Opérations aéroportées et batailles aériennes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité