Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Cette rubrique permet à tous les visiteurs du site DDay-Overlord intéressés par les parachutages et les largages de planeurs, ainsi que les batailles aériennes qui ont eu lieu au-dessus de la Normandie pendant toute la Bataille de Normandie.
Avatar du membre
MLQ
Messages : 552
Enregistré le : 29 août, 23:00
Localisation : 02 Mercin et Vaux

Re: Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Message non lu par MLQ » 09 déc., 11:10

Bonjour

j'ai retrouvé dans mes archives un article de presse O-F
vous remarquerez les écarts par rapport aux documents ci-dessus comme quoi X(

De Saint-Côme-du-Mont à Moscou et d'évasion en évasion
La folle équipée d'un para de la 101e
« Hande hoch ! » la voix gutturale est sans réplique. Sept Allemands l’encerclent. Joseph R. BeyrIe n'a d'autre solution que lever les mains et se rendre. Il a sauté quelques heures plus tôt avec les paras de la 101e sur le Cotentin et atterri près de l’église de Saint-Côme-du-Mont. Manque de chance: l’ennemi était tout proche, il est encerclé après quelques escarmouches et fait prisonnier.
Pourtant, Joseph Beyrle était bien décidé à se battre, d'autant qu'il devait faire la liaison avec ceux qui allaient débarquer au petit matin à Utah Beach, tout près d'ici. Jamais il n'aurait imaginé que tout pouvait se terminer aussi piteusement, sans pratiquement s'être battu, pour se retrouver derrière les barbelés d'un camp de prisonniers.
Cette seule idée l'insupporte. Non, pas possible que des mois d'entraînement un voyage États-Unis/Grande-Bretagne et une traversée de la Manche périlleuse s'achèvent sans qu'il se soit battu pour libérer la France. Prisonnier peut-être, mais pas pour longtemps. Très vite, il a remarqué que les Allemands ne sont pas très sûrs d'eux, qu'ils semblent hésiter sur la direction à prendre et pourquoi pas, sur le sort à lui réserver. Des prisonniers trop encombrants abattus, cela se voit souvent à la guerre. Dans son cas, tout est donc question de hasard, de chance ou de malchance.
Comme la nuit tombe, il profite d'un moment d'inattention de ses gardiens et s'échappe. Au moins, l'obscurité va-t-elle le protéger. Mais aux premières lueurs du jour, il est repris. Cette fois, les Allemands lui ôtent la tenue et lui prennent papiers et plaques d'identité. Direction Saint-Lô en convoi avec d'autres prisonniers américains. Cette fois, la guerre est bien terminée pour lui. En apparence du moins. Lors d'un bombardement Joseph Beyrle n'est pas homme à se soumettre facilement A la première occasion, il s'échappera du camp où on l'enferme, même si ce camp est au fin fond de l'Allemagne et ceint de barbelés infranchissables. L'occasion se présente: un bombardement allié sème la panique dans le camp, tout sens dessus dessous. Il en profite pour s'échapper. Le voilà dehors! Seulement, à Saint-Côme-du-Mont, Joseph Beyrle pouvait bénéficier de la complicité des Français. Ici, en Allemagne, ce sont tous des ennemis. Le premier civil venu va le repérer facilement et le signaler à la police. Sinon pire, car les bombardements alliés sur les villes allemandes n'incitent pas la population à la clémence. Et puis, il faut bien manger. Alors, il décide de fuir la campagne et d'aller en ville. A Berlin, puisque la capitale du Reich n'est qu'à trente kilomètres. Dans une ville, il est plus facile de passer inaperçu, surtout quand des milliers de travailleurs étrangers vont et viennent sans arrêt.
Il erre ainsi au hasard dans Berlin en partie détruite, mais le quatrième jour, la Gestapo lui met la main dessus. Encore pris! Direction le stalag 3C d'Alt Dremitz en Silésie, toujours plus à l'Est où l'Armée rouge se bat.
Alors, Joseph Beyrle imagine avec d'autres prisonniers de creuser un tunnel qui débouchera au-delà des barbelés. Long et périlleux travail de fourmis dont ils ne voient pas le bout. Si, tout de même: à la mi-janvier 1945, une nuit, tout le monde se coule dans l'étroit boyau à la queue leu leu et s'échappe. A nous la liberté! Pas pour tous. Les gardiens alertés tirent et en abattent plusieurs. Sauf Beyrle qui a décidément la baraka. Comme l'Armée rouge n'est pas loin, il décide de rejoindre les lignes russes: « Je me bats avec vous! « . Il est accueilli avec enthousiasme et incorporé clandestinement dans une unité de chars. Il a repris le combat. Il va pouvoir rentrer fièrement aux États-Unis.
Seulement, il est blessé et dirigé sur un hôpital de Moscou. Naturellement, il se fait connaître de l'ambassade américaine, prêt à être rapatrié. C'est le contraire qui va se produire: "Vous n'êtes pas du tout Joseph R. Beyrle, vous êtes un espion .» Il est stupéfait après tout ce qu'il a fait. « En tout cas, vous ne pouvez être Joseph R. Beyrle puisqu'il repose dans le cimetière n°2 de Sainte-Mère-Église, 2e rangée, tombe n°48, tué le 10 juin 1944, dans les combats de la libération de la Normandie ... »
Sur ce, on l'enferme dans une cellule de l'hôtel Métropole, en attente d'être jugé. Beyrle a une idée: puisqu'il ne peut pas prouver son identité." Qu'on prenne mes empreintes digitales et qu'on les compare avec celles de mon dossier aux États-Unis. » Quelques semaines plus tard, la réponse arrive à l'ambassade : ce sont les mêmes. On l'aura compris: un Allemand qui sera tué en Normandie avait enfilé sa tenue à Saint-Côme-du-Mont et s'était battu dans l'armée allemande sous les couleurs américaines. C'est ainsi que Joseph Beyrle était passé pour mort. De retour aux États-Unis, et accueilli avec les honneurs qu'on imagine, il a pu voir son nom inscrit sur le monument aux morts de sa ville, Muskegon, sur les bords du lac Michigan.
Claude MASSON
Source:
Image

Uploaded with ImageShack.us


Michel Le Querrec
RIP [Décédé le 6 janvier 2019]

Avatar du membre
Gennaker
Messages : 688
Enregistré le : 25 août, 20:44

Re: Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Message non lu par Gennaker » 09 déc., 11:36

La bonne source : son livre, "The simple sound of freedom"

A noter que la photo d'illustration du papier de Ouest France est une image de propagande nazie pour montrer comlbien les prisonniers sont bien traités. Elle a pourtant bien été réalisée à Starvation Hill, le dépôt de remonte de saint Lô...
Modifié en dernier par Gennaker le 09 déc., 13:11, modifié 1 fois.



Marc Laurenceau
Messages : 2697
Enregistré le : 20 juil., 23:00
Vérification anti-robot : JE NE SUIS PAS UN ROBOT

Re: Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Message non lu par Marc Laurenceau » 09 déc., 11:40

Sans oublier la plaque commémorative qui honore sa mémoire dans Saint-Côme-du-Mont :

Image

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans la découverte de l'histoire de Joe Beyrle, voici un lien vers l'ouvrage de Thomas H. Taylor :

Image

http://www.amazon.fr/gp/product/0375507 ... 0375507868

Bien cordialement.


Marc Laurenceau
Webmaster du site DDay-Overlord et du forum
Auteur du livre Jour J Heure par Heure

Image

Avatar du membre
MLQ
Messages : 552
Enregistré le : 29 août, 23:00
Localisation : 02 Mercin et Vaux

Re: Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Message non lu par MLQ » 09 déc., 16:43



Michel Le Querrec
RIP [Décédé le 6 janvier 2019]

Avatar du membre
MLQ
Messages : 552
Enregistré le : 29 août, 23:00
Localisation : 02 Mercin et Vaux

Re: Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Message non lu par MLQ » 26 déc., 15:27

Bonjour

Le père Noël m'ayant apporté ce livre:
http://www.flickr.com/photos/mlq/8214210556/
je peux ajouter que:
- après être tombé sur le toit de l'église il se réfugie un moment chez la famille jacquet
- il est décédé le 12 décembre 2004
lire également
http://en.wikipedia.org/wiki/Joseph_Beyrle


Michel Le Querrec
RIP [Décédé le 6 janvier 2019]

alain2904

Re: Moins connu que John Steele, l'histoire de Joe Beyrle

Message non lu par alain2904 » 26 déc., 17:02

Whouaaaaaaaaaaaa superbe récit et une belle bien histoire qui a bien faillit tournée court.
Merci :)




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Opérations aéroportées et batailles aériennes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités