Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Ce forum s'intéresse plus particulièrement aux unités américaines déployées pendant la Bataille de Normandie.
Invité

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Invité » 13 mai, 21:47

Bonsoir a tous, impulsé par le post de Nicolas sur le forum, je décide enfin de faire quelque chose qui me tient a coeur
Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques explications:
Je suis tombé en cherchant des histoires sur la 29th sur l'excellent site de Laurent Lefebvre, spécialiste de l'histoire du débarquement et notamment de la 29th. Faisant de la reconstitution sur la 29th (tiens quel hasard), j'essaye evidemment de me renseigner un max sur cette division. A travers une serie de posts, je vous raconterai ce qu'a vécu le 116th infantry lors de ce jour historique
En effet, nombreux disent "oui ils ont dégusté a omaha", "bloody omaha", etc.... Mais au dela de ces constatations, QUE C'EST-IL PASSE REELLEMENT ?

Je commancerai la la compagnie C et dans chaque post, avant de commencer je ferai un rapide rappel de quand et où la compagnie a débarqué. Enfin, je tien a préciser que ne fais que traduire ce site http://www.29infantrydivision.org/WWII% ... 001-20.htm
et je pioche mes sources dans divers sites internets

DDay C company, 1st battalion, 116th inf, 29th

Commandant de la Compagnie C: Capt. Bertier B. Hawks

La compagnie C a débarqué sur le secteur Dog Green à H+50 avec 7

LCVP en compagnie du 121 engineer battallion transporté dans un LCM

Compagnie C, 116th régiment d'infanterie, fut convoyé à la plage par 6 bateaux. Il y avait un bateau de commandement, et 5 bateaux de sections d'assaut. L'heure d'arrivée était prévue à H+50.
Chaque bateau arriva 1à minutes en avance, à l'exception du 5ème bateau d'assaut qui arriva 30 minutes après les autres. Dans ce bateau,la vigie n'a pas fait son boulot. En effet, cette barge passa sur une mine, qui heureusement n'explosa pas. Dans la précautionneuse manoeuvre pour se sortir de cette situation périlleuse, une bonne partie du temps fut perdu.

Il y avait des tirs d'artillerie près des bateaux pendant leur approche de la plage mais aucun ne fut touché. Seul la barge de commandement reçu des tirs d'armes légères avant de débarquer. Il n'y eu aucune pertes sur les bateaux avant que les rampes furent baissées.

Le bateau de commandement était composé du Capt. Bertier B. Hawks et 30 hommes. Cette barge suivait 3 LCM anglais et abaissa ses rampes derrière lui. Le capitaine et un homme sautèrent dans une eau leur arrivant jusqu'à la tête. Le pilote de barge décida ensuite qu'aucun autre homme ne devrait débarquer. Pendant que la rampe remontait, Pfc. Charles W. Hamm et Pvt. Tom Montoya, furent attrapés par le mécanisme et furent blessés. La difficulté de remonter la rampe causa 5 minutes de délai supplémentaire. Le bateau prit beaucoup d'eau mais fut capable de repartir et de faire débarquer le restant de ses hommes. Le capitaine Hawks gagna la plage mais son pied fut écrasé entre un des LCM et un obstacle de la plage. Malgré cette blessure grave, il continua de commander pendant la partie la plus critique de la journée. Les hommes atteignirent la plage sans encombre.

Pendant le second débarquement , le barge s'arrêta entre 10 et 40 mètres de la plage. L'eau n'était pas profonde et tout les hommes sautèrent de la barge sans encombres et coururent jusqu'à la digue. Il y avait seulement 40 mètres de la mer à la digue mais l'eau creusa une voie entre les deux. Aucun des hommes ne fut blessé durant le trajet malgré les tirs d'armes légères. Les hommes de cette barge en virent d'autres blessés. La première impressions que les hommes eurent sur la plages fut la déception puisqu'ils ne trouvèrent pas les cratères de bombes et d'artillerie qui leur avait été promis.

Malheureusement, aucun comptage des débarquement des 1er, 2ème, et 3ème sections d'assaut fut fait. Il était assuré par le 1st Sgt. Alfred B. McClure que ces sections arrivèrent en bon état voire intact.

La 4ème section toucha un obstacle de plage à environ 35 mètres de la plage et les hommes débarquèrent à partir de cette zone. L'eau était à hauteur de hanche. Des tirs d'armes légères furent reçus mais il n'y eu aucune perte du bateau jusqu'à la digue.

La 5ème section débarqua dans une autre très peu profonde. Une victime fut reportée durant le trajet jusqu'à la digue, Pfc. Cecil F. Randolph fut touché à la jambe par une balle de mitrailleuse et tomba dans l'eau. Plus tard un médecin alla le chercher et le plaça sous un char. Le médecin, T/5 William H. Campbell, était sous le feu ennemi durant cette action et fut plus tard récompensé par une silver star pour sa bravoure.

Dans la zone de la compagnie, l'aumônier John H. Kelly fit plusieurs voyages pour aider des blessés à partir de la plage. Pour ses actions, il fut récompensé par une silver star.

La compagnie débarqua à environ un kilomètre de son objectif, mais en un groupe très compact, pas plus de 90 mètres d'écart entre les hommes de flanc. La digue n'était pas plus haute de 1.5 mètre en ce point et donnait une maigre protection. Seul un comptage rapide fut effectué sur les hommes présents, les chefs de section pensait qu'il n'y avait pas plus de 4 à 6 hommes qui manquaient à ce moment. Les hommes et leur équipement étaient secs et en bon état.

En 5 minutes, la tête de colonne commença a bouger. A la droite de la compagnie, il y avait un trou dans la digue. Pvt. Engram E. Lambert rampa à travers ce trou, se releva, sauta un fil barbelé, traversa une route et s'arrêta à un fil barbelé un peu plus loin. Le fil était de type double éperon et devait être détruit. Pvt. Lambert plaça une torpille bangalore mais fut tué par un tir de mitrailleuse avant de pouvoir amorcer la charge. Lieut. Stanley H. Schwartz suivait et fit exploser la charge.

Après l'explosion, et la création d'un nouveau trou entre les barbelés, la compagnie se remis en route. Après qu'un premier groupe ai fais une percée a travers la route et les barbelé, des tirs d'artillerie et de mitrailleuse intense les stoppa net. Les hommes s'accroupirent dans des sortes de tranchées carrées où ils s'abritèrent pendant dix bonnes minutes. A ce moment, il décidèrent qu'il fallait mieux tenter de traverser les marais en face d'eux et atteindre la colline. Le reste de la compagnie suivi à travers les marais jusqu'à la colline. Cela ne se fit pas sans pertes : Pfc. Ralph Hubbard et Pvt. Gearge R. Losey furent tués par les tirs de mitrailleuse pendant la traversée de la route, et Sgt. Ottawa O. Fore et Pfc. Raymond Scheurer furent blessés en traversant le marais. Il y eu peut être d'autre blessés dans le marais mais on ne pense pas qu'il y ait eu plus de 5 ou 6 victimes rapportés durant le voyage entre la digue et le reste de la colline. Ceci était dû en partie à une bien plus faible opposition qu'aux autres points de la plage, et aussi grâce à la chance d'avoir un écran de fumée naturel sur la colline. Le reste était dû au tirs d'artillerie des navires de guerre qui avait mis de l'herbe en feu, plus un vent favorable pour transporter la fumée parallèlement à la colline.

En haut de la colline un champ de mine fut découvert et contourné. Après 250 mètres environ au-delà de la crête, une route fut traversée. Ici, la colonne s'arrêta pendant qu'un point d'orientation fut effectué ainsi qu'une réorganisation des sections d'assaut en platoon. Le retard était d'environ 5 minutes.

La compagnie avança ensuite plus à l'intérieur des terres en une colonne de platoon jusqu'à une autre route. Les scouts était devant et la compagnie avançait en marchant normalement. Juste après la route, des tirs de sniper furent reçu mais aucune victime n'était a déplorer. Quand la route fut franchie, la compagnie tourna a droite. Les hommes restant sur la route en marchant, traversèrent Vierville-sur-Mer sans recevoir de tirs et avança plus loin sur la route, environ 250 mètres au-delà de la ville. Le passage à travers la ville s'effectua à environ 10:00 heures. Pendant la traversée du village, les hommes rencontrèrent le Brig. Gen. Norman D. Cota qui était calmement en train de s'amuser avec son revolver. Il leur dit, « Nom de Dieu les gars, où est-ce que vous étiez ?? »

Après environ 250 mètres après la ville, la compagnie fut attaquée par le tir de 2 mitrailleuses. Le premier platoon et une équipe de mortier se déploya sur leur flanc droit. Le troisième platoon avança pour donner un tir de couverture. Il ne virent aucune cible, donc il ne tirèrent aucune balle. C'est ce qu'on leur avait appris durant l'entraînement. Le premier platoon avança malgré ce manque qui aurait été d'une réelle assistance, malgré le manque de précision.

Quand le premier platoon fut à environ 30 mètres de la mitrailleuse sans la voir, l'arme ouvrit le feu. Lieut. Schwartz, S.Sgt Ted F. Mouray, et Pfc. Leo King furent tués et Pfc. James Page fut blessé. Le reste du platoon fit feu à travers la haie. Quand la mitrailleuse cessa le feu, les hommes avancèrent et trouvèrent le mitrailleur mort. Quatre autres allemands tentèrent de prendre le platoon à revers, mais plusieurs grenades furent lancées en en tuant deux et causant la reddition des deux autres.
La capture de la mitrailleuse occupa environ 30 minutes. Juste après cela, une compagnie du 5th bataillon de rangers rejoignit la compagnie C.

Lieut. Col. Metcalf, commandant du bataillon envoya un message à la compagnie leur disant de rester à leur position pendant la réorganisation du bataillon. La compagnie resta donc ici jusqu'à a nuit puis s'enterra.

Pendant la journée, il y eu des tir d'armes légères et d'artillerie. Environ 3 platoons de chars et de véhicules arriva à cette position.

Les pertes de la journée furent un officier tué, un blessé. Dix à quinze hommes furent blessés. 5 furent tués.

Sources
http://www.29infantrydivision.org/WWII% ... 001-20.htm
http://www.6juin1944.com/assaut/omaha/p ... ge=land116

A suivre, la compagnie A



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Guile » 13 mai, 21:58

Merci Baptiste, c'est tres intéressant Image !
C'est là que je regrette de ne pas maitriser la langue Anglaise Image
Vivement la suite Image



Invité

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Invité » 13 mai, 22:02

La suite est en cours de traduction Image Image
Y a en tout 10 textes donc y'aura matière Image Image



Avatar du membre
Guile
Messages : 1000
Enregistré le : 20 janv., 00:00

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Guile » 13 mai, 22:06

Excellent, moi qui cherchais à me documenter sur la 29th ( je sais pas pourquoi Image ) je suis ravi de ton initiative Image !



Invité

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Invité » 13 mai, 22:11

Salut Baptiste, Est tu sûre que c'est Dog Green? Car la description du terrain correspond plutôt à Easy Green. A Dog Green, il n'y a pas de marais



Invité

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Invité » 13 mai, 22:17

Ce que j'ai indiqué est la zone de débarquement théorique qui était prévue, mais je crois qu'il est précisé dans le texte que les barges ont dérivés a cause du mauvais temps et donc la zone peut tout a fait ne pas correspondre Image



Invité

Ce qu'a vécu la C company, 116th Inf, 29th

Message non lu par Invité » 14 mai, 00:14

Vraiment très intéressant. Encore une fois j'enrichis mes connaissances Image
Hate de lire les autres textes, comme ça après je pourrais les classer dans mes dossiers.




  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Forces américaines »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité